Vie communale

  • Le Conseil communal aura lieu le 22 octobre 2020 à 20h00 à l'administration communale d'Oreye.

    conseil communal, oreye, commune oreye, Ordre du jour du prochain Conseil communal du 22 octobre 2020 à 20h00 à l'administration communale d'Oreye.:

    1. MB communales N°1 – communication de la tutelle.
    2. MB communales ordinaires et extraordinaires n°2 pour l’exercice 2020.
    3. MB du CPAS ordinaires et extraordinaires n°1 pour l’exercice 2020.
    4. Taxe communale sur la gestion des déchets pour l’exercice 2021.
    5. Règlement redevance sur les collectes spécifiques – modification – exercices 2021 à 2024.
    6. Enseignement communal – organisation sur base du capital-périodes.
    7. Elagage des arbres – marché de services pour les années 2021 à 2023.
    8. Aides à la promotion de l’emploi – cession/réception de points.
    9. Ratification arrêtés de police.

          HUIS-CLOS :

    1. Ratifications désignations institutrices maternelles temporaires.
    2. Ratifications désignations instituteurs primaires temporaires.
    3. Ratifications désignation maître éducation physique et psychomotricité temporaire.
    4. Ratification désignation maître religion catholique temporaire.
    5. Ratification désignation maître religion islamique temporaire.
    6. Ratification désignation maître de morale temporaire.
    7. Ratifications désignations maîtres de philosophie et citoyenneté temporaires.    
  • Le conseil communal aura lieu ce jour à 20h à l’administration communale. Découvrez l'ordre du jour.

    105703448_4528754277150388_5030544451070640021_n.jpgLe conseil communal aura lieu ce jour à 20h à l’administration communale, rue de la Westrée, 9 à Oreye.

                                                                           ORDRE DU JOUR :

    1. Compte communal pour l’exercice 2019.
    2. Compte du CPAS pour l’exercice 2019.
    3. Modifications budgétaires n°1 pour l’exercice 2020.
    4. Rapport de rémunération 2019.
    5. Plan PIC 2019 : rénovation de la rue du Ruisseau (2ème partie).
    6. Accord cadre pour les essais géotechniques, les essais géophysiques, les prélèvements et les analyses de sol – adhésion à la centrale d’achat de l’A.I.D.E.
    7. Ratification arrêté de police.

                                                                                  HUIS CLOS :

    8. Ratification désignation institutrice primaire temporaire.

    9. Demande de congé pour prestations réduites pour convenances personnelles– institutrice primaire.

    10. Demande d’interruption de carrière à mi-temps – institutrice primaire.

    11. Demandes de congé pour prestations réduites à des fins thérapeutiques – institutrice primaire.

  • 43 projets inscrits au budget 2020 d'Oreye pour un investissement global d’1,48 million d’euros.  

    Capture.JPG

    Quarante-trois projets : une nouvelle administration, un hall de voirie, un terrain de paddle, un barbecue public ou encore l’aménagement de l’église de Bergilers sont autant de points au budget 2020 d’Oreye pour un investissement global d’1,48 million d’euros.  
    Jean-Marc Daerden annonce « un budget ambitieux » pour Oreye en 2020. Le bourgmestre sait qu’il est peu probable que tout se réalise en un an, mais la majorité Ensemble présente 43 projets pour 1,48 million d’euros d’investissements.
     
    Bernard de Sart, en charge des finances, introduit : « Le résultat à l’exercice propre s’élève à 579.000 euros tandis que le boni cumulé présumé s’élève à un peu plus d’un million d’euros. La dotation au CPAS augmente, tout comme les dépenses de fonctionnement liées à la voirie. Des recettes connaissent une hausse, comme l’IPP, le PrI ou encore le fonds des communes. »
     
    La majorité prévoit d’investir dans une quarantaine de projets. Parmi les plus importants, Jean-Marc Daerden cite « l’étude pour une nouvelle administration communale et l’aménagement d’un bâtiment pour le service voirie pour 120.000 euros chacun, l’achat de matériel, un préau à l’école, la lutte contre les inondations à Otrange, la réfection des cimetières, le remplacement de l’éclairage du football et du hall omnisports. » L’étude pour l’aménagement d’un terrain de paddle (30.000 euros, l’emplacement étant en réflexion entre les installations du football et du tennis), l’aménagement d’un barbecue public (50.000 euros) ou la valorisation de l’église de Bergilers (40.000 euros, en salle de village ?) apparaissent également au budget extraordinaire. « Une fiche du PCDR concerne l’église de Bergilers. Le devenir reste incertain, mais l’engagement d’un auteur de projet doit nous guider en fonction de la faisabilité de nos propositions », souligne l’échevine Magali De Leeuw. Bernard de Sart abonde : « Plus on attend, plus le coût augmente. »
     
    L’opposition socialiste passe au crible le budget. Vanessa Charlier interroge les 15.000 euros supplémentaires dédiés aux prestations de tiers à la voirie. Pour Bernard de Sart, cette somme sert aux entretiens et réfections que les ouvriers ne réalisent pas quand un autre chantier occupe le service. La commune réévalue l’intervention en faveur de l’école libre, « alors que cette école dispose d’un pouvoir organisateur propre qui finance aussi ses projets », soulève Vanessa Charlier. « L’aide se matérialise par un subside un peu plus important, car la mise en place d’un service d’accueil temps libre se complique », justifie l’échevine Magali De Leeuw. Michel Masset (PS) s’interroge sur les 7.500 euros dévolus à l’étude du parking du football eu égard à l’urgence d’une réfection. Jean-Marc Daerden répond qu’il s’agit d’améliorer le stationnement sur place et, par conséquent, dans la rue.
     
    Le PS s’est opposé au budget, tandis qu’Olivier Jeuris (ex-PS, aujourd’hui indépendant) a voté comme la majorité en faveur des points à l’ordre du jour.
     
    Subventions communales: Forfait de base à 200 € par club  
    Les autorités communales ont accordé les subventions aux clubs et associations d’Oreye. « Le montant de base n’a pas changé », entame Dylan Dassy, échevin. « La subvention de base reste à 200 euros », poursuit-il. Chaque club ayant un Orétois de moins de 18 ans affilié reçoit 10 euros supplémentaires. Un supplément qui passe à 15 euros pour le football et le basket, « car ces entités payent des arbitres et des entraîneurs. » Une équipe évoluant au niveau national perçoit un forfait de 150 euros : « Seule l’équipe de mini-foot est concernée. » « Le subside est octroyé en échange des renseignements fournis par les clubs et associations. Seule l’association du hall omnisports est tenue de nous présenter ses comptes et bilans. » M Masset (PS) a réclamé un retour au taux de 2017 : « La commune a retrouvé une situation financière saine, or le taux précédent était de 300 euros par club et 20 euros par jeune. Le montant dédié au football est sous-estimé. » Dylan Dassy a expliqué : « Les estimations de l’Oreye Union sont faites sur base des renseignements fournis par le club. Si aucune démarche officielle n’est entreprise, rien n’est accordé. » Le PS s’est abstenu.
     
    CPAS.
    Le conseil communal d’Oreye a fait salle comble mercredi. Les représentants au CPAS ont assisté à la présentation des synergies avec la commune par le président de l’action sociale orétoise, Bernard de Sart (Ensemble) : « Les services sont performants avec, notamment, la crèche, le taxi social, les logements de transit, le potager communautaire et les logements pour les seniors. » Les conseillers communaux ont ensuite imité leurs homologues du CPAS en approuvant le budget de l’action sociale. L’intervention communale, augmentée de 70.000 euros en 2020, est passée à 591.000 euros.
     
    LED.
    Unanimité sur le remplacement du parc d’éclairage public. Le conseil valide le changement en faveur du LED. Le projet se déroule en trois années : 116.000 euros en 2020 (88.000 à charge de RESA), 80.000 euros en 2021 (10.000 à charge de RESA) et 125.000 euros en 2023 (90.000 à charge de RESA). La commune investit donc 133.000 euros au total. Oreye vise une économie annuelle de 60 %. (article JM)
  • Conseil communal ce mercredi 18 décembre à 20h00 à Oreye.

    78371599_2842167622488818_1584850310977814528_n.jpgLe Collège communal porte à la connaissance de la population qu'une séance du Conseil communal se tiendra le mercredi 18 décembre 2019 à la maison communale à 20 heures.

    L'ordre du jour est le suivant:

    Conseil commun CPAS – Commune.

    Présentation du rapport relatif aux synergies CPAS-Commune.

    Conseil communal

    1. Rapport relatif aux synergies CPAS-Commune adoption.
    2. Budget du CPAS pour l’exercice 2020.
    3. Présentation du rapport article L1122-23 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation.
    4. Subsides communaux pour l’année 2020.
    5. Dotation extraordinaire à la Fabrique d’Eglise d’Oreye pour 2020.
    6. Dotation à la zone de police pour 2020.
    7. Dotation à la zone de secours pour 2020.
    8. Budget communal 2020.
    9. Délibération générale pour l’application du Code de recouvrement des créances fiscales et non fiscales.
    10. Taxes et redevances communales – tutelle.
    11. Taxe additionnelle à l’impôt des personnes physiques.
    12. Taxe additionnelle au précompte immobilier.
    13. Titres-repas aux membres du personnel – révision.
    14. Statut pécuniaire directeur général du CPAS.
    15. Communication de la vérification de la caisse du receveur régional au 30/09/2019.
    16. Renouvellement de l’éclairage public – phase 1- 2020.
    17. Révision du cadre de l’enseignement maternel.
    18. Ratification arrêtés de police.

    HUIS-CLOS :

    1. Ratification désignations institutrices maternelles temporaires.
    2. Ratification désignations instituteurs primaires temporaires.
    3. Ratification désignation maître de philosophie et citoyenneté temporaire.
  • Marie-Christine Warnant entre au collège communal d'Oreye à la place de Jean-Pierre Radoux.

    Un changement a eu lieu ce jeudi au sein du collège communal d’Oreye. Jean-Pierre Radoux quitte son poste d’échevin. C’est Marie-Christine Warnant qui remplace l’élu Ensemble au sein de l’exécutif orétois.

    Jean-Pierre Radoux dévoile les raisons de sa démission :

    « C’est un scénario prévu dans la foulée des élections. J’ai rempli le rôle d’échevin, car Marie-Christine Warnant a siégé comme parlementaire régionale quand la nouvelle majorité communale s’est installée. Cette dernière n’a pas cumulé son mandat wallon et un échevinat. »

    Jean-Pierre Radoux.
    Jean-Pierre Radoux. - DR

    Cette démission s’inscrit dans la suite logique du pacte de majorité.

    L’intégration de Marie-Christine Warnant au collège communal permet le respect de la parité. « Les règles liées au décumul des mandats sont respectées, tout comme la parité du collège communal. Le mandat régional de Marie-Christine Warnant est terminé et mon départ est prévu jeudi. » Le 26 septembre, la démission de Jean-Pierre Radoux a inauguré conseil communal. La prestation de serment de la nouvelle échevine est intervenue dans la foulée.

    Jean-Pierre Radoux demeure conseiller communal.

    « J’ai pris cette responsabilité en connaissant le caractère temporaire de mon investissement au collège. J’ai rempli une fonction d’échevin qui m’est apparue tout à fait nouvelle, surtout après quarante ans de travail dans le privé », explique cet électricien évoluant dans le développement de projets chez Beneo Orafti.

    Jean-Pierre Radoux évoque son année en tant qu’édile, riche en découvertes : « Je regrette parfois la lenteur administrative du secteur public. Un dossier avance au niveau communal, mais il faut parfois patienter pour le traitement par les autres instances. Je suis content de cette expérience, mais un échevinat demande beaucoup de temps. Un aménagement du temps de travail s’avère nécessaire, car le mandat implique de nombreuses réunions. »

     

    Marie-Christine Warnant.
    Marie-Christine Warnant. - DR

    L’Orétois garde son siège à la table du conseil, mais l’homme cède ses compétences : travaux, troisième âge, patrimoine et plan inondation. « Je reste actif et je suis certains dossiers, comme les dispositions prises avec les agriculteurs contre les inondations. Cette thématique me passionne. Quant au troisième âge, le comité fonctionne très bien. Enfin, le domaine des travaux demeure très important et on revalorise les ouvriers. La commune rééquipe ce service et le collège réalise des investissements. Comme d’autres communes, Oreye vit sa première année sans produits phytosanitaires, donc la charge de travail reste conséquente pour les ouvriers. Enfin, la remise en ordre des cimetières figure aussi dans les plans. »

  • Aménagements sur le site de la maison communale: la majorité vote la fin. Découvrez les autres sujets du conseil communal.

    Capture.JPGLe Conseil communal d’Oreye s’est réuni jeudi soir. Si l’attention s’est d’abord concentrée sur le règlement de comptes entre le PS local et son ex-élu Olivier Jeuris (édition de ce samedi), les conseillers ont débattu d’autres points.
     
    La majorité Ensemble a proposé la fin de la mission d’architecte relative à l’aménagement des bâtiments situés à l’arrière de la maison communale. « Le marché est résilié. L’architecte est prévenu et indemnisé. Ce choix est recommandé en raison du projet de nouvelle administration communale », explique Jean-Marc Daerden (Ensemble). Le programme, voté en 2012, est abandonné : la transformation de l’ancienne bibliothèque, occupée par l’ALEM, en salle des mariages, tout comme la démolition et la construction d’un nouveau bâtiment, ainsi que l’installation de bureaux de l’actuelle salle du Conseil communal. « Nos projets ne sont plus rencontrés par ce marché. Le Collège a estimé plus rationnel le choix d’un bâtiment neuf aux dernières normes. Des déménagements, et par conséquents des changements organisationnels des services communaux, sont ainsi évités », souligne le bourgmestre. Isabelle Albert (PS) a regretté le coût élevé de cette fin de mission. « Des avantages sont conférés par un bâtiment neuf, concède-t-elle, mais pourquoi ne pas poursuivre la réflexion relative à l’aménagement du site actuellement toujours occupé par l’administration ? » L’échevin Jean-Pierre Radoux rappelle que « tant les montants que les marchés sont différents. » Les cinq socialistes se sont abstenus.
     
    Moins de plastique
    Le Conseil a approuvé le plan PIC 2019-2021. Au programme : la deuxième phase de la rue du ruisseau en 2019 (144.500 euros, dont 86.900 de subsides), la rénovation du mur de l’église de Lens-sur-Geer en 2020 (120.000 euros subsidiés à 60 %) et la rue Louis Maréchal en 2021 (61.400 euros comprenant un solde d’intervention de 29.900 euros). Les élus ont aussi unanimement approuvé la suppression de l’usage des plastiques non-réutilisables au sein des services communaux : « C’est une volonté de transition vers un fonctionnement plus durable », conclut le bourgmestre. (JUMA)

  • Ordre du jour du Conseil communal du 25 avril 2019 à 20h00 dans les locaux de l'administration.

    Avast.JPGCe jeudi 25 avril 2019 à 20 heures aura lieu la séance du conseil communal. Cette réunion publique se déroulera à l'administration communale (rue de la Westrée 9).

    1.   Décision d’un conseiller communal de siéger en tant qu’indépendant – prise d’acte.

    2.   Budget communal 2019 – communication de l’approbation par la tutelle.

    3.   Compte Fabrique d’Eglise d’Oreye pour l’exercice 2018.

    4.   Compte Fabrique d’Eglise d’Otrange pour l’exercice 2018.

    5.   Compte Fabrique d’Eglise de Bergilers pour l’exercice 2018.

    6.   Compte Fabrique d’Eglise de Grandville pour l’exercice 2018.

    7.   Marchés publics – délégations de compétences.

    8.   Plan PIC 2019-2021.

    9.   Travaux de rénovation de la toiture de la menuiserie du dépôt de la voirie communale.

    10. Aménagement bâtiments arrière Maison communale – marché de service d’architecture – fin de mission.

    11. Désignation délégué assemblée générale Meuse Controz Hesbaye asbl.

    12. GIG asbl – désignation représentant de la commune.

    13. Suppression de l’usage des plastiques non réutilisables au sein des services communaux.

    14. Règlement complémentaire sur la police de la sécurité routière – N3 – avis.

    15. Ratifications arrêtés de police.

    HUIS-CLOS :

    16. Ratifications désignations institutrices maternelles.

    17. Ratifications désignations institutrices primaires.

    18. Ratification désignation maître de religion catholique.

    19. Ratification désignations maîtres d’éducation physique temporaires.

    20. Personnel enseignant – nomination à titre définitif.

    21. Evaluation directrice d’école - Prolongation de stage.

  • Ordre du jour du Conseil communal du 28 mars 2019 à 20h00 à dans les locaux de l'administration.

    Avast.JPGCe jeudi 28 mars 2019 à 20 heures aura lieu la séance du conseil communal. Cette réunion publique se déroulera à l'administration communale (rue de la Westrée 9).

    L'ordre du jour est le suivant:

     1.   Désignations délégués aux assemblées générales :

    a)   OTW (Opérateur de Transport de Wallonie)

    b)   UVCW (Union des Villes et Communes de Wallonie)

    c)   Conseil de l’Enseignement des Communes et Provinces

    d)   A.I.D.E. (Association Intercommunale pour le Démergement et l’Epuration des Communes de la Province de Liège)

    e)   Terre et Foyer

    f)    NEOMANSIO

    g)   SPI – Agence de développement pour la Province de Liège

    h)   IMIO

    i)     Commission communale de constat des dégâts agricoles

    j)    AIS’baye (Agence Immobilière Sociale)

    k)   Fédération du Tourisme de la Province de Liège

    l)     Maison du Tourisme

    m) SWDE (Société Wallonne de Distribution d’Eau)

    n)   INTRADEL

    o)   ENODIA (ex-PUBLIFIN)

    p)   HOME WAREMMIEN + candidat administrateur 

    q)   GAL Jesuishesbignon

    r)    Contrat de rivière Meuse Aval 

    s)   DEXIA Holding

    t)    ETHIAS

    2.   Centre sportif et culturel – désignation représentants conseil d’administration.

    3.   Conseil consultatif communal des Aînés – renouvellement.

    4.   Commission de pilotage POLLEC – renouvellement.

    5.   Désignation représentants à l’Agence Locale pour l’Emploi.

    6.   CCATM – désignation des membres et approbation R.O.I.

    7.   Désignation représentants au Comité de Concertation Commune/CPAS.

    8.   Enseignement – plan de pilotage – convention d’accompagnement et de suivi.

    9.   Règlement général de police : modification des montants des amendes pour les infractions relatives à l’arrêt et au stationnement.

    10. Environnement – actions de prévention – mandat à Intradel.

    11. Communication de la vérification de la caisse du receveur régional au 31.12.2018.

    12. Ratifications arrêtés de police.

    HUIS-CLOS :

    13. Ratification désignations instituteurs primaires temporaires.

    14. Ratification désignations maîtres d’éducation physique temporaires.

    15. Ratification désignation éducateur

  • Conseil communal ce lundi 28 mai 2018 à 20h00 à l'administration communale d'Oreye.

    Capture.JPG

    Ce lundi 28 mai 2018 à 20 heures aura lieu la séance du conseil communal. Cette réunion publique se déroulera à l'administration communale (rue de la Westrée 9).

    A l'ordre du jour:

    1. a. P.C.D.R. – adoption.
    2. Approbation de la convention pour l’aménagement des prés d’Otrange en zone de promenades et de détente (fiche 1-1 – lot 1 – projet matériel).
    3. Approbation de la mise en route du projet de création d’un réseau de liaisons douces fonctionnelles – plan de mobilité douce – phase 1 : Etude pour le réseau de mobilité douce (fiche 1-9  - lot 1 – projet immatériel).
    4. Logiciel salaires – remplacement.
    5. Vente maison rue du Bailly,6.
    6. Intradel – assemblée générale du 28 juin 2018.
    7. AIDE – assemblée générale du 19 juin 2018.
    8. Communication approbation dotation zone de police pour l’exercice 2018.
    9. Communication de la vérification de l’encaisse du receveur régional en date du 31/12/2017 et 31/03/2018.
    10. Ratifications arrêtés de police.

    HUIS-CLOS

    1. Désignation maître de citoyenneté à titre temporaire.
  • Conseil communal ce lundi 30 avril 2018 à 20h00 à l'administration communale d'Oreye.

    Capture.JPG

    Ce lundi 30 avril 2018 à 20 heures aura lieu la séance du conseil communal. Cette réunion publique se déroulera à l'administration communale (rue de la Westrée 9).

    A l'ordre du jour:

    1. Rénovation toiture chapelle Saint-Eloi – marché par procédure négociée.
    2. Travaux morgue Oreye – marché par procédure négociée.
    3. Rénovation toiture menuiserie dépôt voirie – marché par procédure négociée.
    4. Convention portant sur les conditions d’utilisation des solutions développées par l’asbl Groupement d’Informations Géographiques.
    5. Centre sportif et culturel – remplacement membre conseil d’administration.
    6. IMIO- Assemblée générale du 07 juin 2018.
    7. Ratification arrêtés de police.

    HUIS-CLOS

    1. Ratifications désignations maîtres d’éducation physique/ psychomotricité temporaires.
    2. Evaluation directrice école à l’issue de la 1ère année de stage.
  • Conseil communal ce lundi 26 mars 2018 à 20h00 à l'administration communale d'Oreye.

    Capture.JPG

    Ce lundi 26 mars 2018 à 20 heures aura lieu la séance du conseil communal. Cette réunion publique se déroulera à l'administration communale (rue de la Westrée 9).

    A l'ordre du jour:

    1. Compte Fabrique d’Eglise de Grandville pour l’exercice 2017.

    2. Compte Fabrique d’Eglise de Bergilers pour l’exercice 2017.

    3. Compte Fabrique d’Eglise d’Oreye pour l’exercice 2017.

    4. Compte Fabrique d’Eglise d’Otrange pour l’exercice 2017.

    5. Budget communal 2018 – communication de la tutelle.

    6. Augmentation du cadre de l’enseignement maternel au 05/03/2018.

    7. ZACC Derrière la Cour – décision d’élaboration d’un SOL – approbation périmètre.

    8. Aménagement cimetière Bergilers – appel à projet.

    9. Plan PIC 2017- 2018 – modification.

    10. Commune hospitalière – motion.

    11. Projet de loi autorisant les visites domiciliaires – motion.

    12. Ratifications arrêtés de police.

     

    HUIS-CLOS

     13. Ratifications désignations institutrice maternelle temporaire.

    14. Ratifications désignations institutrices primaires temporaires.

    15. Ratifications désignations maîtres d’éducation physique/ psychomotricité temporaires.

    16. Institutrice primaire – congé pour exercice provisoire d’une fonction également rémunérée.

  • Conseil communal ce lundi 8 janvier 2018 à 20h00 à l'administration communale d'Oreye.

    Capture.JPG

    Ce lundi 8 janvier 2018 à 20 heures aura lieu la séance du conseil communal. Cette réunion publique se déroulera à l'administration communale (rue de la Westrée 9).

    A l'ordre du jour:

    1. Taxes adoptées pour 2018 : communication de l’approbation par la tutelle.
    2. Modifications budgétaires communales n°1 : communication de l’approbation par la tutelle.
    3. Rapport article L1122-23 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation.
    4. Octroi de subsides communaux pour l’année 2018.
    5. Approbation dotation à la zone de police pour 2018.
    6. Approbation dotation à la zone de secours pour 2018.
    7. Budget communal pour l’exercice 2018.
    8. Ratifications arrêtés de police.

    Huis-clos

    1. Demande d’interruption de carrière maîtresse spéciale de psychomotricité et d’éducation physique.
  • Conseil communal ce lundi 18 décembre 2017 à 20h00 à l'administration communale d'Oreye.

    Capture.JPG

    Ce lundi 18 décembre 2017 à 20 heures aura lieu la séance du conseil communal. Cette réunion publique se déroulera à l'administration communale (rue de la Westrée 9).

    A l'ordre du jour:

    1.   Taxe additionnelle à l’impôt des personnes physiques pour 2018.

    2.   Centimes additionnels au précompte immobilier pour 2018.

    3.   Communication de la vérification de la caisse du receveur régional au 30/09/2017.

    4.   Budget du CPAS pour l’exercice 2018.

    5.   Présentation des comptes de l’asbl du centre culturel et sportif d’Oreye.

    6.   Nouveau membre conseil de l’action sociale.

    7.   Enseignement – augmentation du cadre au 20/11/2017.

    8.   INTRADEL – actions de prévention pour 2018.

    9.   AG INTRADEL 21/12/2017 – plan stratégique.

    10. AG Neomansio 20/12/2017 – plan stratégique.

    11. AG Publifin 21/12/2017 – plan stratégique.

    12. Ratifications arrêtés de police.

    HUIS-CLOS :

    13. Réaffectation institutrice maternelle.

    14. Ratifications désignations institutrices primaires temporaires.

    15. Ratifications désignations maître d’éducation physique/ psychomotricité temporaires.

  • Honorons nos héros de 1940/45 ce 8 mai au Relais Sacré!

    relais sacré.JPG

    Le Groupement Régional de Hesbaye de la Fédération Nationale des Combattants et les dirigeants des Sections Patriotiques vous informent que le Relais Sacré sera organisé

    Ce 8 MAI 2017

    À 11H50 AU MONUMENT francais &

    À 12H10 AU SQUARE DU SOUVENIR

    & DU CIVISME a Grandville

    L’occasion pour nous tous d’honorer nos héros de 1940/45 et leurs au péril de leur vie, ont combattu la barbarie nazie pour que nos générations puissent retrouver la PAIX et la DEMOCRATIE.

    C’est donc avec grand plaisir que nous vous convions à participer nombreux à notre grande cérémonie dans le but de garder intacte la mémoire du souvenir.

    Par votre présence, vous poserez un acte de civisme et d’attachement à notre Patrie.

  • Avec les élections communales qui pointent leur nez, nos communes investissent dans des travaux de voirie. Cette pratique sera amplifiée par Publifin.

    Les élections communales approchent et les travaux de voirie fleurissent dans toutes nos communes. Tournai, Mons, La Louvière, Namur, Arlon, Liège, Verviers ou encore Bruxelles… Aucune ville, ni village n’échappent à la règle. À en croire les entrepreneurs de travaux de voirie, cela est loin d’être fini. Le nombre de chantiers ne va cesser de croître dans les prochains mois.

    « Ça va être phénoménal et invivable, nous allons avoir un amoncellement, un tsunami de chantiers », explique Didier Block. Le Secrétaire général de la fédération wallonne des entrepreneurs de travaux de voirie est en colère et il le fait savoir. « Il y a quelque chose d’insupportable qui se passe actuellement au niveau des travaux communaux et cela est en partie lié aux élections communales. Sur les quatre derniers mois de 2016, les communes ont émis un volume d’appels d’offres pour des travaux de voirie nettement supérieur aux 44 mois précédents, soit entre le 1er janvier 2013 et le 31 août 2016. Cela représente 11 fois plus de travail pour les entrepreneurs que les années précédentes ».

    Une situation invivable

    Sur les 4 derniers mois de 2016, 200 millions d’euros ont été avancés par les communes pour leurs travaux alors qu’elles n’ont déboursé que 150 millions d’euros sur les 44 mois précédents.

    « C’est honteux lorsque l’on sait que le secteur a été en crise durant un peu plus de trois ans. Les entrepreneurs n’avaient plus assez de travail. Certains ont dû licencier du personnel, d’autres ont choisi de se diversifier pour pouvoir survivre », ajoute Didier Block.

    Capture.JPGCette avalanche de demandes est invivable pour les personnes qui gèrent ces travaux. Depuis quatre mois, les bureaux d’étude en charge d’organiser les dossiers sont surchargés. C’est aussi le cas du personnel de la région wallonne qui doit vérifier la conformité de leur travail. « Du côté des entrepreneurs, nous avons reçu tous ces appels d’offres et nous n’avons matériellement pas eu le temps de répondre à toutes. Nous avons dû laisser tomber certains dossiers. Après la crise que nous avons connue, cette situation est extrêmement frustrante », explique le Secrétaire général.

    Mais comment expliquer ces 44 mois de passage à vide ? Pour les experts et travailleurs du secteur, la raison est la réforme des travaux publics de Paul Furlan publiée courant 2014.

    « Les subsides sont versés aux communes selon un calendrier établi par la réforme. Le système de calcul des subsides est calqué sur le calendrier électoral. Les communes ont accumulé l’argent obtenu durant plusieurs années et ils l’ont utilisé à la dernière minute. La réforme obligeait en effet d’utiliser les subsides avant le 31 décembre 2016. Ceci explique pourquoi le pic de travaux aura lieu en 2017 et pourquoi cet argent est investi seulement maintenant », s’insurge Didier Block.

    La fédération wallonne des entrepreneurs de travaux de voirie lance un appel. Si ce système de subsides est conservé tel quel, ils continueront à vivre ces phases de crise puis de pic de travail… Un système dangereux pour l’emploi et la survie des entreprises.

    Qui plus est, attendre les élections pour réaliser les travaux est un mauvais calcul pour les communes. Face à la hausse des demandes, les tarifs vont sensiblement augmenter.

    Cette pratique sera amplifiée par Publifin

    « C’est à chaque fois la même chose, tout est accéléré avec l’arrivée des élections communales. Bien qu’il soit encore un peu tôt car elles auront lieu en octobre 2018, on peut déjà voir les ébauches de ce processus », explique Michel Hermans, politologue à l’Université de Liège.

    Redorer leur image

    « Le but des politiciens est de montrer aux citoyens que les choses avancent et que de nouveaux projets voient le jour. C’est au point que certains réalisent des conférences de presse sur des projets qui n’ont pas encore lancé. Bourgmestres et échevins investissent par exemple dans des travaux de voirie plutôt que dans ceux d’une école car ils sont davantage visibles et plaisent à tout le monde. Ces chantiers sensibilisent les électeurs qui se disent que l’argent est utilisé à bon escient ».

    Les derniers scandales qui ont secoué le pays, comme Publifin, devraient accentuer le phénomène. « Face aux derniers événements, cette pratique va être amplifiée. Les politiciens savent que les prochaines élections vont être difficiles pour eux. Ils vont donc essayer de rattraper le coup. Ce sera surtout le cas des personnes et des partis assimilés à ces affaires, on peut penser au PS », conclut le politologue Michel Hermans.

    Du côté des échevins des travaux et des bourgmestres, on minimise les propos tenus par les entrepreneurs et les politologues. Bon nombre affirment échelonner les travaux tout au long de leur mandat tout en respectant la réforme de Paul Furlan. Ils confirment aussi qu’ils ne gonflent pas les budgets destinés aux chantiers de voirie à l’arrivée des élections. A.Vlt. La Meuse Internet