stage été

  • Camps et stages sont autorisés cet été, pour un maximum de 50 personnes.

    Capture.JPGC’est un ouf de soulagement pour de nombreux jeunes qui comptaient sur les vacances d’été pour profiter d’un camp ou d’un stage. Ils sont autorisés à partir du 1 er juillet, pour 50 personnes maximum.  
    Bonne nouvelle pour les mouvements de jeunesse qui attendaient leur camp avec impatience, mais aussi pour tous les enfants qui voulaient occuper leurs vacances d’été en s’inscrivant par exemple à un stage : ce sera possible ! Sous réserve de l’accord des autorités locales, les activités estivales pour les jeunes pourront être organisées dès le 1 er juillet. « C’est une excellente nouvelle qui va réjouir des centaines de milliers de jeunes », se félicite la ministre de la Jeunesse, Valérie Glatigny, qui souligne l’importance de ces activités pour leur bien-être.
     
    Pour ce qui est des camps et stages, ils pourront être organisés dans des bulles de contact composées de 50 personnes au maximum, participants et accompagnants compris. Ce chiffre de 50 personnes avait déjà circulé. En début de semaine, le porte-parole de la fédération des Scouts nous confirmait que cette limite était tout à fait envisageable, les camps comptant généralement entre 25 et 45 participants.
     
    Une fois composé, le groupe ne pourra pas sortir de sa bulle. Il ne sera donc pas possible de se mélanger avec d’autres groupes, que ce soit pour une activité ou pour un repas. Ce qui n’empêchera pas un camp de compter plusieurs bulles. Mais il faudra alors s’organiser « de telle manière qu’il y ait une distanciation entre les différentes bulles », explique le cabinet de Valérie Glatigny.
     
    Pendant le camp ou le stage, le port du masque ne sera pas obligatoire. Par contre, des règles d’hygiène devront être respectées. « Les espaces de vie et de couchage devront être régulièrement aérés », indique le protocole. « Le matériel restera autant que possible dans la bulle. Si le matériel passe néanmoins d’une bulle à l’autre, les surfaces de contact seront désinfectées. »
     
    On le sait, le risque de contamination est moins important en extérieur. C’est pourquoi cette option devra également être privilégiée autant que possible. Ce qui ne devrait pas poser trop de souci, notamment pour les camps qui ont l’habitude de se dérouler en grande partie dans la nature.
    Enfin, les maisons de jeunes et centres de jeunes pourront eux aussi reprendre leurs activités, avec la même limite de 50 personnes dès le 1er juillet