carrefour market

  • Un supermarché privatisé pour les seniors à Oreye suite au coronavirus.

    Ce week-end a entre autres été marqué par ces images hallucinantes de supermarchés vidés et de caddies remplis de pâtes et de papier toilette… Dès l’annonce des mesures de confinement, des gens se sont en effet rués dans les supermarchés, créant de véritables foules… tout le contraire des mesures d’écartement préconisées par les autorités !

    Alors pour limiter les contacts des seniors (les personnes les plus fragilisées dans cette épidémie de coronavirus) avec un grand nombre de personnes, des supermarchés de la région ont décidé d’adapter leurs horaires. Ainsi, au Carrefour Market d’Oreye, des horaires spéciaux pour les seniors ont été installés.

    Les seniors peuvent venir du mardi au samedi de 8h à 9h, et le lundi de 10h30 à 12h. « Dans ces conditions exceptionnelles, tout le monde doit y mettre du sien. On commence de toute façon à 7h : le personnel est là pour les cuissons, les rayons… On ouvre alors une caisse et les seniors peuvent faire leurs courses », indique Alain Cloesen, gérant du Carrefour Market d’Oreye.

    Mais bien sûr, il est difficile de vérifier si une personne a bien plus de 65 ans… « On compte sur le civisme des gens. On est dans un village », indique le gérant.

    La gestion des stocks est également un véritable défi pour les supermarchés, qui ont dû faire face à un taux d’affluence inouï. « On a été dévalisé ce week-end. Surtout pour les papiers WC et les pâtes ! On a été assez surpris. Ce lundi matin, nous n’avons plus de papier WC par exemple. Mais les gens n’ont pas à s’inquiéter ! On réapprovisionne. Il y aura toujours de tout… », rassure Alain Cloesen.

    Il rappelle également que les consignes de sécurité sont renforcées (lavage des mains, distances…).

  • Pickpokets au Carrefour Market d'Oreye !

    3399496322.jpgSamedi dans l'après-midi, alors qu’elle était à la caisse du supermarché Carrefour Market d'Oreye, une retraitée s’est faite aider pour le rangement des courses par un homme et une femme. Au moment où elle payait ses achats par carte de crédit, les individus ont profité pour regarder son code bancaire. Ils ont ensuite quitté le magasin pour se diriger vers un véhicule immatriculé en France.

    Toute la scène a été filmée par les nombreuses caméras de surveillance du magasin. La police s'est rendue rapidement sur les lieux.

    D'après Alain Cloesen, gérant du magasin, il pense que ce sont les mêmes pickpockets qu'il y a quelques mois. Il conseille également de ne jamais se faire aider par des inconnus, surtout à la caisse.