bergilers

  • La deuxième boîte à livres a été installée sur le mur de la crèche communale à Bergilers

    109038616_275087657104271_1847531864123190221_n.jpgLa deuxième boîte à livres sous l’initiative de l’échevine de l’enseignement et de la culture a été apposée sur le mur de la crèche communale à Bergilers. La première étant déjà en place depuis quelques mois sur le mur de l'usine Bénéo-Orafti.

    Trois autres devraient suivre dans les prochains mois afin de permettre aux enfants de la commune d’emprunter gratuitement et de déposer des livres.

    Les prochaines seront conçues par d’autres enfants des deux écoles , assistés par d’autres menuisiers orétois. Bon voyage dans les livres, et comme tout voyage forme la jeunesse, apprenez et amusez-vous!

  • Décès de Madame Chantal Jeanne le 13 mars 2020, épouse d'Eddy Odeurs.

    Conformément aux recommandations
    des autorités fédérales,
    les funérailles se dérouleront dans l'intimité.

    Eddy ODEURS,

    son époux;

    Fabian ODEURS,

    son fils;

    Aaron, Devon,

    ses petits-enfants;

    Béata et Robert GIROUL-JEANNE,
    Jacqueline et Daniel (†) HELLA-JEANNE,

    ses sœurs et beaux-frères;

    Kevin HELLA et son compagnon Jonathan,

    son filleul;

    Les familles apparentées

    ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de

    Madame

    Chantal JEANNE

    Epouse d'Eddy ODEURS

    née à Remicourt le 19 mai 1960 et décédée
    à Oreye ce 13 mars 2020.

    La défunte repose au funérarium Jean FRANCOIS,
    Chaussée Verte, 86 à Crisnée où la famille
    sera présente de 17 heures à 19 heures.

    En raison des mesures gouvernementales,
    la prière du dernier adieu aura lieu
    le mardi 17 mars 2020 dans l'intimité familiale.

    L'inhumation se fera au cimetière de Bergilers
    à 11 heures.

    Réunion au cimetière.

    Vos condoléances sur : www.pf-jfrancois.net

    Cet avis tient lieu de faire-part.

  • Une plantation de cannabis démantelée Ancienne chaussée Romaine à Bergilers.

    Capture.JPGVendredi, la Protection Civile de Crisnée est intervenue à Oreye pour démanteler une plantation de cannabis organisée dans un bâtiment de l'Ancienne chaussée Romaine.
     
    Ces derniers jours, les démantèlements de plantations de cannabis se succèdent en région liégeoise.
     
    Ce vendredi, c’est à Oreye que la Protection Civile est intervenue : une plantation avait été repérée dans un bâtiment situé le long de la chaussée Romaine. Les plants ont été détruits et le matériel saisi par la justice. Il y a une dizaine de jours, un autre démantèlement a été effectué dans un immeuble situé sur le zoning de Waremme.
     
    Enfin le 20 janvier, vers 23 h, les enquêteurs de la brigade locale de recherches de la police de Grâce-Hollogne/Awans ont découvert une importante plantation de cannabis dans une villa située au nº 203 de la route du Bruxelles (RN3) à Awans.
     
    1.800 plants de cannabis se trouvaient dans la villa équipée de lampes au sodium, de ventilateurs et d’humidificateurs destinés à la croissance des plantes.
     
    L’enquête, toujours en cours, doit permettre d’identifier les responsables de ces différentes plantations. (article la Meuse 24/01/2020)

  • Greg Vigneron, Chef du restaurant Time Out et traiteur de plusieurs écoles de la région.

    70343942_124874462199381_486627675901788160_n.jpg

    Le chef du restaurant waremmien Time Out est aussi traiteur pour les écoles. Le cuisinier rend ludique le repas scolaire. La vision du chef, à base de produits frais et de cuisine saine, séduit les écoles de la région.
     
    Les élèves de l’école Saint-Dominique, à Crisnée, goûtent de nouveaux plats succulents depuis la rentrée scolaire. L’école fonctionne désormais avec le traiteur orétois Gregory Vigneron. Ce dernier n’est autre que le chef aux fourneaux du Time Out, au pôle ballons de Waremme.
     
    Le chef vit un double défi original au quotidien : cuisiner dans un restaurant en même temps que mitonner des plats pour les élèves de plusieurs écoles. « Tout est parti d’une demande il y a trois ans, quand le fils d’une connaissance s’est dit déçu du dîner chaud précédent à l’école d’Oreye. J’ai proposé mes services, je suis tombé d’accord avec la direction et j’ai livré les repas. » Gregory Vigneron aime les bonnes choses et le travail bien fait : « Le cuisinier entame la préparation des diners scolaires le matin puis on lance la cuisine du restaurant. La logistique et l’organisation restent complexes, mais mon métier me passionne. » Le chef privilégie les légumes et utilise des produits frais. « On prépare tout le jour-même. L’idée, c’est de réapprendre aux enfants comment manger correctement, toujours avec un fruit et un laitage en plus. J’essaye de rendre la cuisine ludique. Mon filet de poisson à la crème aux oignons s’accompagne d’une purée... de poireaux et d’épinards, des légumes que les enfants mangent volontiers sous cette forme. Grâce au restaurant, rien ne traîne dans le frigo et je compose les plats en fonction des ingrédients frais dont je dispose. »
     
    D’où vient ce partenariat ? La directrice de l’école Saint-Dominique, Marie-Astrid Jacquemotte, raconte : « La ferme de Hepsée a arrêté son service dans les écoles en fin d’année passée. Dès lors, nous avons cherché un nouveau traiteur répondant un cahier des charges très précis. Nous avons reçu trois offres et celle du traiteur Comme Chez Vous nous est apparue la plus adaptée. » Plusieurs éléments ont séduit la direction de l’établissement scolaire : « Nous avons examiné les menus. Les plats proposés sont équilibrés, reconnus de qualité et à des prix raisonnables », précise Marie-Astrid Jacquemotte. Le travail de produits frais constitue un autre atout de la cuisine de l’Orétois.
     
    L’enfant dont les parents choisissent le dîner chaud reçoit ainsi un potage, un plat et un dessert. « Les légumes sont variés, tout comme les plats qui sont également consistants sans être gras. » En moyenne, 65 enfants (25 en maternelle et une quarantaine en primaire) de l’école Saint-Dominique mangent un repas chaud du nouveau traiteur maison. Certains optent pour le potage du jour en accompagnement des tartines. Le traiteur Comme Chez Vous livre aussi les écoles de Remicourt et d’Oreye. À l’école Saint-Dominique de Crisnée, la cuisine plaît déjà aux enfants et cette formule tente même désormais certains enseignants...
  • Jeux d'eau "Eaux'Reyades", soirées, fête foraine, bénédiction des véhicules,... les 29, 30, 31/07 & 01/08 à Bergilers! Découvrez tout le programme...

    Capture666.JPG

    Découvrez le reste du programme via le site du CLAP Bergilers !

    Oral 27 juin LFP.JPG

    Un clic pour agrandir

    Inscriptions aux Eaux'Reyades: ICI

  • De la bière, du rhum et de l’absinthe au salon du vin de Bergilers les 18, 19 et 20 mars 2016!

    1742288731.JPGL’édition 2016 du salon du vin et de la gastronomie approche à Bergilers. Prévu les 18, 19 et 20 mars, l’événement s’agrandit et attire davantage. Si le salon fait évidemment la part belle au vin et à la gastronomie, il privilégie aussi la découverte. « Nous invitons prioritairement les vignobles déjà représentés les dernières années. Cette fois, nous apportons également de la fraîcheur avec de nouveaux vignerons et certains producteurs régionaux de spiritueux », indique Monique Kallen, la présidente du CLAP de Bergilers.

    Parmi les nouveautés, on retrouve de l’absinthe et du rhum liégeois. Le distillateur Pierre-Yves Smits y propose ses produits pour la première fois : « C’est l’occasion de faire découvrir ma distillerie et de m’adresser à des amateurs. Je peux rencontrer plus de gens et toucher un large public. Pour créer mon rhum belge, j’utilise des betteraves de la région par exemple », évoque le créateur de la distillerie Dr. Clyde’Spirits, à Seraing.
     
    Outre le vin, les spiritueux et divers produits de bouche, le salon du vin organise un bar à bières spéciales. La Bertinchamps est un des breuvages mis en valeur, pour le plus grand plaisir de Jean-Pierre Humblet : « Ce contexte nous semble idéal pour faire découvrir nos trois variétés de bière. Nous rencontrons ici un public attentif au produit, connaisseur et en quête de découvertes culinaires », indique le brasseur.
    Le football diffusé
     
    Les dates du salon du vin de Bergilers coïncident avec la finale de la coupe de Belgique de football, entre le Standard et Bruges. Les organisateurs prévoient la retransmission du match.
     
    « Nous avons entrepris les démarches pour diffuser cette finale. L’an dernier déjà, le salon du vin de Bergilers a eu lieu au même moment qu’une rencontre des Diables rouges. Des visiteurs ont quitté le salon pour aller regarder la rencontre sportive à la télévision. C’est pourquoi, nous avons décidé de diffuser le match en direct, mais l’écran sera installé au bar à bières spéciales, pour que les visiteurs présents pour la dégustation de vins puissent poursuivre leurs dégustations dans les meilleures conditions », explique Monique Kallen.
     
    La gagnante du premier concours est Denise MIEVIS qui remporte un panier garni offert par le Domaine de la Jaufrette
  • Le 17ème Salon du Vin & de la gastronomie aura lieu les 18, 19 et 20 mars 2016 à Bergilers ! Imprimez votre bon de réduction pour l'entrée ici !

    Capture.JPG

    Bon de réduction entrée: ICIflyer SDV-2016_Final_Page_2.jpg

    Toutes les informations sur le site du CLAP Bergilers

  • Le salon du Vin 2015 à Bergilers: un succès ! (+ photos)

    DSC_0112.JPG

    DSC_0094.JPGCe week-end avait lieu le 16ème salon du Vin du CLAP Bergilers. Quelques centaines de d’amateurs de vin et de gastronomie n’ont pas manqué ce rendez-vous ! Christophe Lacroix, Ministre du Budget, de la Fonction publique et de la Simplification administrative était également présent pour inaugurer ce salon.

    Le salon du Vin a été entièrement consacré à la découverte, à la dégustation et à l’acquisition de vins produits par des vignerons venus spécialement de France pour l’occasion tels que le Vin de Cahors, Alsace, Loire Touraine Amboise, Bergerac Pécharment, Bourgogne, Beaujolais, Quincy, Côtes du Rhône, Champagne, … Ils étaient tous là! Mais aussi des vins d'Afrique du Sud, d'Italie, Sicile, Toscane ainsi que le foie gras, les rillettes, les truffes, les fromages et les saucissons, … ainsi que le nouveau concept « AromaSphère » et bars à bières du CLAP Jeunes.


    DSC_0053.JPGGrâce à son concept unique en Belgique, intitulé « AromaSphère », Christophe Nihon a agrémenté la foire aux vins de Bergilers d’une exposition olfactive et visuelle avec l’aide de Jacques Lemoine, Œnologue. « Douze bulles de verres, soufflées par un artisan verrier, servent d’écrin à douze catégories d’arômes. C’est un nouveau concept original et ludique pour découvrir des senteurs en rapport avec un produit particulier», explique-t-il.

    Album photos: foire aux Vins à Bergilers

  • Un concept aromatique orétois unique en Belgique. Dégustez de bons produits en respirant des arômes capturés dans des bulles de verre !

    Capturer.JPGUn concentré d’arômes dans un socle en verre : c’est le concept novateur et unique en Belgique que lance Christophe Nihon pour déguster du vin, du whisky ou de la moutarde. L’Orétois va inaugurer ses douze « AromaSphères » au salon du vin de Bergilers ce week-end.

    Grâce à son concept unique en Belgique, intitulé « AromaSphère », Christophe Nihon va agrémenter la foire aux vins de Bergilers d’une exposition olfactive et visuelle. « Douze bulles de verres, soufflées par un artisan verrier, servent d’écrin à douze catégories d’arômes. C’est un nouveau concept original et ludique pour découvrir des senteurs en rapport avec un produit particulier», explique-t-il. « Cette idée provient de Bourgogne. Une exposition similaire m’a épaté et j’ai voulu la reproduire pour notre salon du vin de Bergilers qui se déroule ce week-end», déclare Christophe Nihon. Car c’est à l’occasion du seizième salon du vin de Bergilers que l’Orétois va étrenner son concept.

    Capturer2.JPGCes « AromaSphères » permettent de découvrir de façon ludique les arômes du vin, du whisky, du café, du miel, des cigares, des confiseries, des moutardes et même des humus. Christophe Nihon se base sur une roue de 88 arômes divisés en différentes catégories et sous-catégories : « Ces sphères en verre révèlent chacune une famille aromatique, comme les chocolats, fruits, végétaux, épices, et offrent la possibilité d’en déceler les nuances représentées dans un produit. Les senteurs rappellent aussi des souvenirs et nous replongent à des moments de la vie.» Au-delà de l’aspect olfactif, le concepteur a également voulu rendre son idée visuelle : «Contenir les arômes dans un socle installé sur un tonneau de bois représente un bon moyen pour en apprendre davantage sur les senteurs et les odeurs. Les produits sont installés avec soin et disposés de sorte qu’ils soient aussi beaux à voir.» Chapeau pour l’odeur de cuir ou bouquet floral pour les senteurs de rose. Et Christophe Nihon ne manque pas d’idées.

    POUR ENTREPRISES ET AMATEURS

    Capturer3.JPGInaugurées à Bergilers, ces « AromaSphères » serviront à différentes animations : « Elles permettent d’expliquer les subtilités des arômes et ainsi renvoyer les visiteurs vers les stands des vignerons. Deux bouteilles sont installées à côté de chaque sphère qui reflète le mieux les arômes de leur vin. Par exemple, les arômes de fruits rouges contenus dans la sphère numéro 3 renvoient vers un Vacqueyras rouge. Autre exemple, les agrumes et fruits frais à chair blanche de la sphère 1 se rapportent à un Quincy», détaille Christophe Nihon.

    Capturer4.JPGSi le vin figure à l’honneur, la découverte de l’« AromaSphère » peut se décliner sous d’autres nombreuses formules, selon la demande et l’attente de chacun. « Nous proposons, par exemple, une combinaison dégustation-mise en évidence des subtilités des arômes d’un produit, commentée par des professionnels, le tout au cœur du Moulin de Bergilers, un lieu alliant charme et histoire.

    Nous nous adressons notamment aux groupements d’entreprises, associations, grossistes alimentaires, ou groupes d’amateurs avertis. Mais je m’adresse à des spécialistes pour présenter ces produits. Pour le vin, je boirai les paroles de l’œnologue Jacques Lemoine», conclut Christophe Nihon.