Oreye - Page 10

  • Etonnant: la piscine de Crisnée est fermée tout l’été! C'est un privé qui gère l'établissement.

    cropped-IMG_3624.jpgÉtonnamment, la piscine de Crisnée garde portes closes en juillet et en août. Une décision prise par le gestionnaire privé du bassin. « Les deux publics principaux de la piscine sont les écoles de natation et les écoles. En été, elles ne viennent pas. Sans leur présence, la piscine n’est pas du tout rentable, d’autant qu’il n’y a plus de toboggan, c’est devenu un bassin de bien-être et de sport.
     
    L’année passée, nous avons malgré tout ouvert et, au final, nous avons dû injecter 15.000 euros de notre poche, le montant de la perte engendrée. Dès lors, j’ai décidé que cette année, nous serions fermés pendant les grandes vacances. Ce n’est pas mon rôle de maintenir une activité sociale, d’autant que nous ne percevons pas de subside », justifie André Henveaux, gestionnaire de la piscine de Crisnée et président de Liège Natation. « Cela ne signifie pas que nous sommes en faillite !, tient-il à préciser. C’est justement pour éviter les difficultés de trésorerie que nous n’ouvrons pas. La piscine doit être rentable. »
     
    « Nous regrettons cette fermeture »
    On s’en doute, cette fermeture estivale ne réjouit pas le bourgmestre de Crisnée, Philippe Goffin. « Nous avons délégué la gestion de la piscine à un privé. Dans ses obligations, il y a 1/3 d’accès pour les écoles, 1/3 pour les écoles de natation et 1/3 pour le public. On vérifiera sur le 1/3 public est atteint. Il est clair que les circonstances de cet été auraient justifié une ouverture de la piscine, même s’il y avait eu peu de monde l’année précédente. Nous regrettons cette fermeture. Le contrat de gestion arrive à échéance en juin 2020, cela fera partie des éléments débattus, sans entrer en guerre contre quiconque », commente-t-il.
     
    Un subside est-il envisageable ? « Un bilan se fait sur une année complète. Si juillet et août sont déficitaires, il y a d’autres mois plus favorables qui rapportent. Je rappelle que nous mettons la piscine à disposition gratuitement, qu’un ouvrier communal est dédié au nettoyage du lundi au vendredi et que nous avons remplacé les chaudières l’année dernière », conclut-il.

  • Judiciaire: en dépression, un Orétois frappe sa compagne à cause des enfants.

    Capture.JPGUn Orétois a fait opposition à un jugement de juin le condamnant par défaut à 6mois de prison ferme et 600 euros d’amende. Âgé de 37ans, l’homme était poursuivi pour une prévention de coups et blessures à l’encontre de son ex-compagne.

    Lors de l’audience, l’homme a reconnu les faits mais a tenu à s’expliquer sur son absence. « Je pensais que l’audience était le 6 juin mais elle était le 5. J’ai compris mon erreur le soir même et j’ai directement appelé le greffe le lendemain ».

    Concernant la prévention de coups, l’homme a émis des regrets quant à son comporte-ment. « Je vivais une grosse dé-pression et ma compagne avait 5 garçons très turbulents. J’ai mélangé une surdose de médicaments à de l’alcool et j’ai déraillé. J’ai voulu me mêler de l’éducation et j’ai empoigné ma compagne un peu trop fortement ».

    Malgré qu’il s’agisse d’un fait isolé et que le prévenu soit sans antécédent, le Parquet a considéré l’opposition non-avenue car l’excuse exposée n’est pas valable. Toutefois, si le juge devait considérer l’opposition avenue, il ne s’est pas opposé à la peine de travail plaidée par la défense. (La Meuse La. Ma.)

  • Les stages "Sport Chez Nous" cette semaine et du 19 au 23 août 2019 à Oreye.

    Capture.JPG

    Les stages sportifs « Sport Chez Nous » (Mr Delvaux), c’est cette semaine au hall omnisports d’Oreye ainsi que du 19 au 23 août !

    Informations et inscriptions sur le site www.sportscheznous.be

  • Reprise des cours au Judo club Oreye-Verlaine.

    Capture.JPG

    Cours pour adultes et enfants sur Oreye et Verlaine .
    Essais gratuits avec prêt de judogi.

    (Un clic sur l'image pour agrandir)

  • Accident sur la Chaussée Romaine à Oreye entre un véhicule et un îlot directionnel.

    Capture.JPG

    Dans la nuit de samedi à dimanche, un véhicule a heurté une îlot directionnel situé sur la Chaussée Romaine, proche du radar fixe. Le véhicule venait de Tongres vers Oreye.

    L'origine reste inconnue à l'heure actuelle ainsi que l'état du conducteur.

    Ce fait est malheureusement récurent sur la Chaussée Romaine.

  • Décès de Monsieur Henri Swerten le 29 juillet 2019, époux d'Elianthe Vanlessen.

    "Sa vie fut un long chemin, de joies,
    de peines, de souffrances.
    Très courageux, il est parti vers l'éternité.
    Seigneur donnez-lui le repos éternel."

    Elianthe VANLESSEN,

    son épouse;

    Angélique SWERTEN,

    sa fille;

    Kévin L'HOEST,
    Alicia DESIRON,

    ses petits-enfants;

    Les familles apparentées

    ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de

    Monsieur

    Henri SWERTEN

    Epoux d'Elianthe VANLESSEN

    né à Oreye le 24 mars 1949 et décédé
    à Liège ce 29 juillet 2019.

    Le défunt repose au funérarium Jean FRANCOIS,
    Chaussée Verte, 86 à Crisnée où la famille
    sera présente à partir du vendredi 2 août
    de 17 heures à 19 heures.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'incinération
    dans l'intimité, sera célébrée en l'église Saint-Clément
    à Oreye, le lundi 5 août 2019 à 10 heures.

    Réunion à l'église.

    L'inhumation de l'urne cinéraire se fera dans le caveau
    de la famille au cimetière d'Oreye à 15 heures 15.

    Vos condoléances sur : www.pf-jfrancois.net

  • Les Eaux’Reyades ont fait le plein! La pluie n’a pas dissuadé les 25 équipes inscrites aux jeux. (+photos)

    eaux reyades.JPG

    La pluie n’a pas égratigné la motivation des 25 équipes inscrites aux Eaux'Reyades, à Bergilers (Oreye). Aucun participant à ces jeux intervillages n’était absent. 
     
    Une dizaine d’épreuves attendaient plus d’une centaine de joueurs ce week-end à Oreye. La 5e édition des Eaux'Reyades se déroulait à Bergilers, dans un large champ à la merci de la pluie. 80 bénévoles encadraient cet événement, parmi lesquels Catherine Clerinx. «Les équipes sont particulièrement motivées », se réjouit-elle. « Tous les joueurs sont venus malgré la pluie. »

    67571377_2167520866708953_7556242341602787328_n.jpg

     
    Parmi les jeux proposés par le comité Clap de Bergilers, on pouvait notamment voir l’escalade de casiers à empiler. Un autre jeu consistait à se plonger dans un bassin d’eau muni d’un t-shirt avant d’essorer celui-ci pour tenter de récolter un maximum d’eau. Une eau tiède qui a chauffé depuis jeudi, rassure Samuel Cornet (32), de Braives. « Elle est vraiment bonne », sourit-il. « C’est la première fois que je participe à cet événement. C’est une super organisation », ajoute-t-il.
     

    67655223_2167515903376116_1065087344639475712_n.jpg

     
    Marine Lazzari (16) vient de terminer un jeu basé sur la corde à sauter. « C’est assez fatigant », confie-t-elle. Son équipe se nomme les Power Rangers et compte des amis et des membres de sa famille. « Il faut être sportif pour certains jeux, mais l’ambiance est franchement bonne ! » Son épreuve consistait à faire de la corde tendue par deux personnes, tout en interceptant une éponge avant de la relancer à un membre de son équipe.
     
    Non loin de là, Pierre Jadot (52) de Hodeige guidait son équipe d’une voix militaire. « Gauche ! Droite ! Gauche ! » Devant lui, ses acolytes coordonnaient leurs mouvements, les pieds attachés à des planches en bois en forme de skis. Il était là aussi question d’amener un maximum d’eau à la fin du parcours. « Je suis venu essayer avec des amis, des connaissances et des voisins. C’est la deuxième année que je viens, et c’est sympa de voir certains jeux renouvelés. »
     

    67747896_2167521870042186_3433048362776002560_n.jpg

     
    Une soirée dansante clôturait la journée des Eaux'Reyades le samedi ainsi que le dimanche soir avec un feu d'artifice pour clôturer ce week-end.
     
    Selon Geoffrey Moies du comité Clap, un jeu a dû être annulé. Il s'agissait d'une épreuve avec un radeau sur le Geer. L'annulation fait suite aux récentes sécheresses et donc un niveau d'eau très bas, mais il a été remplacé par un autre pour le plaisir des participants. C'est une très belle 5ème édition grâce aux bénévoles ainsi qu'aux participants conclu-t'il.
     
    Retrouvez les photos de ce week-end sur le site du CLAP Bergilers www.clapbergilers.be ou sur leur page Facebook. (article J.G 29-07-19)
  • Les pompiers appelés pour un chien tombé dans le Geer à Oreye.

    67413268_10220373981838446_3024503840855556096_n.jpg

    Ce vendredi vers 18h50, un chien est tombé dans le Geer, au niveau de la rue de Liège.

    Les pompiers et un vétérinaire sont intervenus pour sortir l'animal hors de l'eau.

    Le chien s'était échappé un peu plus tôt de son domicile.

    Plus de peur que de mal pour le chien!

  • Premier stage nautique à Lancieux (France) pour une quinzaine d'Orétois.

    oreye.JPG

    Quinze jeunes (re)découvrent Lancieux, la commune jumelle d’Oreye. Il s’agit du premier stage communal dans ce village français des Côtes d’Armor. Plus de 700 kilomètres séparent les deux entités qu’un jumelage unit. La cité sucrière entretient ses relations avec les Lancieutins, établis en Bretagne. Ces quinze enfants d’Oreye participent à ce premier stage estival à Lancieux. « Les élèves des écoles s’y rendent régulièrement en classe de dépaysement, toujours dans le cadre scolaire. C’est ici la première fois qu’un stage, ouvert à l’ensemble les jeunes de la commune, se déroule à Lancieux », indique Jean-Marc Daerden, le bourgmestre, qui participe à une partie du séjour.
     
    Les activités, en particulier liées à la mer et au centre nautique installé sur place, ne manquent pas : char à voile, baignade, voile, beach-volley, balades, plage, visites, etc. « Nos stagiaires, âgés entre douze et seize ans, vivent en pension complète au centre nautique Le Frémur. La commune intervient dans une partie des frais de transport, car c’est la location du car qui s’avère finalement la plus onéreuse. Les enfants pratiquent la voile par exemple. Ils visitent aussi des lieux comme le Mont Saint-Michel, une caravelle reconstituée à Saint-Malo, le fort La Latte, la balade des douaniers le long des falaises », relate le mayeur hesbignon.
    Des moniteurs animent les jeunes à Lancieux, mais le responsable du hall orétois et son épouse encadrent également le groupe.
     
    Le bourgmestre joint l’utile à l’agréable puisque plusieurs rencontres « protocolaires » figurent au programme. « J’ai passé la soirée de mercredi avec les membres du comité de jumelage lancieutin. Nous avons beaucoup échangé et discuté. J’ai ensuite rencontré le maire de Lancieux, jeudi. J’ai offert un panier de produits régionaux à mon homologue pour qu’il goûte à notre terroir. Nous avons évoqué des pistes de redynamisation du jumelage afin de continuer les classes de dépaysement, très appréciées, et de pérenniser ce stage d’été pour les Orétois. Lancieux est une très chouette commune à découvrir », ajoute Jean-Marc Daerden.
     
    Le stage se termine ce samedi avec un retour à Oreye la tête pleine de souvenirs lancieutins et, qui sait, l’envie de retrouver prochainement les jumeaux français.