Oreye - Page 6

  • Marie, une Orétoise et ancienne comptable du Moulin de Crisnée a été acquittée au bénéfice du doute.

    Capture.JPG

    Marie, une Orétoise de 64 ans, a comparu devant le tribunal correctionnel de Liège, où de nombreux détournements lui étaient reprochés. Elle a été acquittée. 
     
    Marie était employée, de 2008 à 2014, au Moulin de Crisnée (grossiste en aliments pour le bétail et en produits agricoles), où elle était responsable de la comptabilité et où elle se chargeait, entre autres, des payements de la société.
     
    La justice avait cependant été alertée parce qu'elle avait opéré de nombreux retraits en liquide, pour un total de 22.190 euros. On lui reprochait aussi d'avoir payé les honoraires de deux avocats qui auraient travaillé pour elle dans un cadre privé, soit 5.000 euros pour l'un, et 46.447 euros pour l'autre, et elle aurait en outre effectué des virements du compte de la société vers son compte personnel, et ce pour 135.000 euros.
    Pour rappel, la société Moulin de Crisnée est en faillite depuis juin 2016. C'est le curateur, ainsi que l'ancien patron de la société, qui s'étaient constitués parties civiles contre la sexagénaire.
     
    Cette dernière a cependant déposé un dossier de pièces détaillant la destination des retraits et des divers payements visés par la justice. Les retraits en liquide, a-t-elle expliqué, étaient destinés à payer certains fournisseurs. Les virements et autres payements, a-t-elle ajouté, étaient selon elle des remboursements de sommes qui lui étaient dues soit dans le cadre de ses prestations, soit parce qu'elle avait revendu la voiture de son défunt mari à la société, mais que celle-ci ne la lui avait pas payée.
     
    Près de trois ans après la faillite, la curatelle de la société avait reconnu qu'elle n'était pas en mesure de reconstituer sa comptabilité. Elle n'avait donc pas pu remettre des documents qui auraient, selon elle, prouvé qu'il y avait eu détournements.
     
    L'Orétoise a donc été acquittée au bénéfice du doute par le juge Philippe Glaude, qui a condamné la curatelle à s'acquitter des dépens de la prévenue, soit un montant de 3.000 euros. (LWS)
  • Soleil et jusqu’à 30 degrés... mais profitez-en, car les orages arrivent, une partie du pays placée en alerte jaune!

    Lundi, le ciel sera partiellement à très nuageux avec le risque de quelques pluies ou averses, orageuses dans l’est. Maxima autour de 19 à 24 degrés. Les jours suivants, l’Institut royal météorologique (IRM) prévoit la persistance d’un temps variable et progressivement moins chaud, avec des averses, parfois marquées et accompagnées d’orage.

    D’abord beaucoup de soleil

    Ce dimanche, le temps sera ensoleillé avec des voiles d’altitude. En fin de journée, des nuages cumuliformes se développeront dans l’ouest et pourront dégénérer en averses, éventuellement orageuses. Dans le centre et l’est du pays, le temps restera temporairement sec. Il fera chaud avec des maxima compris entre 25 degrés en Hautes Fagnes et 30 degrés en plaine. Le vent de sud sera généralement modéré, tournant vers l’ouest dans la partie ouest du pays.

    Ce soir, il y aura un risque d’averses orageuses sur la partie ouest du pays. La partie est profitera encore d’éclaircies. Cette nuit, la nébulosité deviendra abondante partout avec quelques périodes de pluie dans la plupart des régions. En Ardenne, le risque d’averses (orageuses) subsistera. Les minima seront proches de 15 ou 16 degrés sur la plupart des régions.

    Une alerte jaune est d’ailleurs lancée par l’IRM sur une grande partie de la Wallonie: « Cette nuit, nous prévoyons localement des orages qui pourront être intenses avec d'importants cumuls de précipitations en peu de temps. Cette activité orageuse concernera principalement l'est et le sud-est du pays », lit-on sur le site de l’IRM.

    Lundi, une perturbation progressera lentement d’ouest en est, précédée d’air chaud et instable. Sur l’ouest et le centre, quelques périodes de pluie seront possibles. Dans l’est, des averses éventuellement accompagnées d’orage pourront se produire localement. En cours d’après midi, le temps deviendra plus sec à partir de l’ouest. Les températures maximales pourront encore atteindre 24 degrés en Campine et en Lorraine Belge, 19 degrés dans l’extrême ouest et oscilleront autour de 20 ou 21 degrés ailleurs.

  • Décès de Madame Bertha Budo ce 29 mai 2019, épouse de Léon Warnant.

    Otrange.

    "Il ne faut pas pleurer pour ce qui n'est plus,
    il faut sourire pour ce qui a été."
    Jean d'Ormeson.

    Monsieur Léon WARNANT,

    son époux;

    Monsieur et Madame (†) Hubert et Zulma
            BUDO-DROOGMANS, leurs enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants,
    Mademoiselle (†) Agnès BUDO,
    Monsieur et Madame (†) Jos et Josée
            AERTS-BUDO, leurs enfants et petits-enfants,
    Monsieur (†) et Madame (†) Joseph et Fernande
            WARNANT-DAWIR, leurs enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants,
    Monsieur (†) et Madame Jean et Josée
            WARNANT-GROSEMANS, leurs enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants,

    ses sœurs, frère, beaux-frères, belles-sœurs, neveux et nièces;

    Madame Blanche PINTE,

    son amie;

    Les familles apparentées

    3346098864.22.jpg

    ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de

    Madame

    Bertha BUDO

    Epouse de Léon WARNANT

    née à Heers le 6 mai 1936 et décédée à Otrange
    ce 29 mai 2019.

    La défunte repose au funérarium Jean FRANCOIS Chaussée Verte, 86 à Crisnée où la famille sera présente les
    samedi 1er et dimanche 2 juin de 17 heures à 19 heures.

    L'eucharistie des funérailles, suivie de l'inhumation dans le caveau de la famille au cimetière de Grandville, sera célébrée en l'église Sainte-Gertrude à Otrange,
    le lundi 3 juin 2019 à 10 heures 30.

    Réunion à l'église.

    La veillée de prières aura lieu au funérarium
    le dimanche 2 juin à 18 heures 30.

    Vos condoléances : www.pf-jfrancois.net

    Cet avis tient lieu de faire-part

    La famille remercie le docteur Philippe GARIN et son infirmière Marie-Henriette GORREUX pour leurs bons soins et dévouement.

  • Le ramassage des déchets aura lieu le samedi 1er juin et non pas ce jeudi 30 mai!

    Capture2.JPGCe 30 mai, le ramassage des déchets n'a pas eu lieu dans la commune suite à ce jour férié. Les ouvriers de la société Intradel se présenteront le samedi 1er juin aux heures habituelles afin de vider vos conteneurs.

  • Résultats des votes des Orétois lors des élections du 26 mai 2019.

    vote 2.JPG

    Résultats des votes des Orétois pour la Chambre:

    Résultat chambre 19.JPG

    Résultats des votes des Orétois pour la Région:

    vote région 19.JPG

    Résultats des votes des Liégeois pour l'Europe (Oreye inclus):

    vote 3.JPG

  • Impossible d’encoder les résultats des 60 bureaux du canton à Waremme!

    Tous les assesseurs sont bloqués à l’Athénée de Waremme. 60 bureaux du canton de Waremme doivent y être dépouillés mais un bug informatique empêche l’encodage des résultats au niveau du serveur. Tout est au point mort. Un gros souci pour obtenir les résultats complets de notre arrondissement Huy-Waremme.

  • Oreye: des chats empoisonnés par un insecticide interdit!

    Capture.JPG

    Les faits survenus Clos Marchal à Oreye remontent à la fin du mois d’avril. Aide-ménagère, Béatrice Colson est chez une cliente lorsqu’elle reçoit un appel affolé d’une de ses deux petites filles.

    La gamine explique en larmes que sa petite chatte Poppy, 6 mois, est allongée sous la table du salon, aux prises avec des spasmes violents. « Quand je suis arrivée à la maison, elle était prise de convulsion et de la bave blanche sortait de sa bouche», raconte l’Orétoise qui deux heures plus tard, découvrent que deux autres de ses 5 chats ont subi le même sort: Duchesse, sa belle femelle blanche âgée d’un an, est retrouvée sans vie sur les marches de la cave. Lilou, gît à l’extérieur, à proximité de la maison.

    Trois morts inexpliquées en une journée. Béatrice Colson ne se connaît pas d’ennemis et affirme « s’entendre avec tous les gens du quartier ».

    Duchesse, 1 an, a été retrouvée sans vie sur les marches de la cave.
    Duchesse, 1 an, a été retrouvée sans vie sur les marches de la cave. - DR

    D’où ses soupçons d’empoisonnement. Ils viennent d’être confirmés. L’Orétoise a reçu cette semaine, les résultats de l’analyse toxicologique qu’elle avait commandée à la clinique vétérinaire de la faculté de Liège. Le rapport conclut à la présence de Carbofuran, un insecticide interdit en Belgique. « Ce pesticide ayant fait l’objet d’une procédure de retrait d’agréation en date du 13 décembre 2007, son utilisation à l’heure actuelle est donc interdite », indique les deux auteurs qui ont analysé le contenu stomacal des chats. Ils précisent aussi les conditions strictes de détention qui avaient été imposées à l’époque de son utilisation: « Il ne pouvait être détenu, ni utilisé en dehors des conditions définies dans l’agréation délivrée par le Service Public Fédéral de la Santé Publique, de la Chaîne Alimentaire et de l’Environnement. »

    Les symptômes constatés chez les chats agonisants confirment cette présence de Carbofuran. Selon ce vétérinaire, elle se manifeste par la dilatation des pupilles avec vision trouble, des tremblements musculaires, une salivation et une lacrimation importantes, tous phénomènes constatés par Béatrice Colson.

    Ce rapport scientifique sera joint à la plainte que l’Orétoise a déposé contre X, au lendemain de la découverte de ses chats.

    A l’heure actuelle, rien ne permet cependant de conclure à un acte de malveillance. C’est ce que l’enquête ouverte à la zone de police de Hesbaye devra éventuellement démontrer. (M-C G)

  • Suite aux élections de ce dimanche 26 mai, une modification du sens de circulation a lieu rue de la Cité à Oreye.

    Capture.JPG

    Suite aux élections de ce dimanche 26 mai, une modification du sens de circulation a lieu rue de la Cité à Oreye.

    La rue sera praticable uniquement en sens unique!

    Les automobilistes devront obligatoirement emprunter la rue de Horpmael ou la rue de la Westrée pour rejoindre la rue de la Cité vers l'école communale (lieu de vote).

    Les conducteurs devront quitter la rue de la Cité en rejoignant uniquement la Chaussée Romaine (en remontant la rue).