A savoir - Page 2

  • Sais-tu à quelle heure tu es né ? Cette donnée devra figurer au Registre national à partir du 6 décembre prochain!

    5618b0dd3570b0f19f436710.jpgÀ partir du 6 décembre prochain, l’heure de votre naissance et celle de votre mort (le plus tard possible…) devront figurer dans le Registre national. C’est une information de plus sur vous, qui permettra de vous identifier et qui s’ajoute aux 17 autres données déjà obligatoires. Quel intérêt et où s’arrêtera-t-on ? Allez, on vous dit tout sur vous !  

    Forcément, vous ne connaissez pas encore votre date de mort et encore moins l’heure à laquelle vous trépasserez mais vous connaissez peut-être l’heure de votre naissance. Si vous l’ignorez, sachez que votre acte de naissance, qui se trouve à la commune, la mentionne. Mais jusqu’ici, cette information restait cantonnée au niveau communal, elle n’était pas transmise au Registre national.
     
    Cela va donc changer. À partir du 6 décembre, les heures de naissance et de décès devront être communiquées au Registre national. Les organismes qui y ont accès (les CPAS, le fisc, la sécurité sociale, les notaires, la police, les communes…) auront donc cette information en plus sur vous, permettant de mieux vous identifier.
     
    Pour mieux lutter contre les fraudes à l’identité ? Aurait-on peur de confondre deux Alain Dupont, nés le même jour au même endroit ? Ou est-ce pour mieux lutter contre le terrorisme que cette précision horaire figurera dans le registre ?
     
    « Cette nouvelle obligation vise la cohérence », répond Peter Grouwels, du service communication du SPF Intérieur. « L’heure de naissance ou de décès était le dernier élément figurant sur l’acte de l’état civil qui n’était pas encore enregistré au Registre national. Ces éléments seront désormais enregistrés au Registre national : les informations seront ainsi exhaustives ».

    Bravo donc pour l’exhaustivité ! Mais qui donc peut s’intéresser à cette donnée. Nous avons interrogé un policier et un membre de la Sûreté de l’État, ni l’un ni l’autre n’en voient l’intérêt. Au Registre national, on ajoute que ces infos pourraient peut-être s’avérer utiles dans des questions très précises d’héritage, dans des familles recomposées avec enfants. Qui est mort en premier dans l’accident : le père ou la mère ? Quant à l’heure de naissance, elle indique qui est l’aîné en cas de jumeaux.
     
    Et les communes, qui disposent déjà de ces données, sont-elles parfois interrogées sur l’heure de naissance des individus ? Nous avons posé la question à Bernadette Toussaint, employée au service État Civil à la ville de Huy. « Les heures de naissance et de décès sont toujours certifiées par des médecins et si l’information manque, nous la sollicitons car c’est obligatoire », nous dit-elle. « Sur le plan administratif, je ne sais pas à quoi cela peut servir mais je sais que cela intéresse très fort les gens. Je reçois régulièrement des appels de personnes qui veulent connaître leur heure de naissance, afin de déterminer leur signe astral, chercher leur ascendant, etc. » Les communes devront désormais communiquer ces infos « capitales » au Registre national, pour les prochaines naissances et décès. Ce ne sera donc pas rétroactif.

  • L'administration communale d'Oreye passe en horaire été !

    image_preview.jpgDu 1er juillet au 31 août, l'administration communale appliquera son horaire d'été. Les bureaux seront accessibles à la population du lundi au vendredi de 8h00 à 13h00 (idem pour le CPAS). La permanence tardive chaque 1er lundi du mois sera assurée le lundi 04 juillet et le lundi 1er août jusque 19h.

  • En octobre, les contributions quittent Waremme pour Jodoigne...

    1031220914_B978832870Z.1_20160602151536_000_GOP6U3VIL.1-0.jpgC’est la consternation pour les employés du service recettes des contributions de Waremme. Le personnel a appris à la fin du mois d’avril que le service sera finalement bel et bien délocalisé. Dix personnes sont concernées par cette mesure.
     
    « Le 15 mars, l’administrateur en charge du dossier nous a présenté un projet, en précisant bien que tout pouvait changer », explique Anne-Francoise Ensay déléguée CGSP AMIO Finances. « Finalement, c’est sur des tableaux sur l’intranet que le personnel a appris la fermeture du service. »
     
    Elle ajoute qu’entre temps, cet administrateur a changé. « Ce lundi, nous aurons une réunion avec la nouvelle administratrice. On espère qu’elle présentera un nouveau plan avec moins de fermetures. »
     
    Philippe Wiomont, également délégué syndical CGSP AMIO Finances, se veut pessimiste. « On va tenter de négocier d’un plan qui est sorti dans l’intranet il y a six semaines », dit-il. « C’est honteux. Il n’y a aucune marge de manoeuvre pour le personnel, on leur dit « c’est à prendre ou à laisser ». »
     
    Selon le délégué syndical, le personnel devra s’installer à Jodoigne autour du mois d’octobre. Seulement voilà : l’entité de Jodoigne pourrait elle aussi disparaître en 2018. « Au 1 er juillet, le rez-de-chaussée du Centre des finances de la rue Ernest Malvoz, à Waremme, était libre. Pourquoi ne pas s’installer là ? », s’interroge-t-il, laissant craindre une fermeture de ce second bâtiment à Waremme.
     
    2.000 agents en moins
     
    Ces fermetures font partie d’un ensemble de mesures économiques prises à plus large échelles au SPF Finances. « Lors d’une réunion le 20 mai, le Conseil des ministres nous a expliqué que le SPF Finances allait faire 138 millions d’économie », déclare Anne-Francoise Ensay.
     
    « Cela représente 10 % du budget du service », commente Philippe Wiomont. « D’ici 2018, nous compterons 2.000 agents en moins. Qui dit moins d'agents, dit moins de redressements fiscaux et de recherches de grande fraude, donc moins de recettes dans les caisses de l’État. Ils ne parlent qu'en matière de coût, mais pas de coût bénéfice. »
     
    Le futur s’annonce donc gris pour le personnel du SPF Finances, selon le délégué syndical. « À l'avenir, ils ne voudront plus que le citoyen rencontre le taxateur. Si vous avez un souci, il faudra aller sur internet ou passer par un call center », regrette-t-il. (Article journal 02-06-2016 J.G)

  • La CGSP Wallonne appelle à une grève au finish à partir du 31 mai dans tous les secteurs du service public!

    Capture36.JPG

    Le congrès de la CGSP qui se tenait jeudi matin a décidé de poursuivre le mouvement au soir de la grève générale du 31 mai. Une grève au finish donc pour toutes les administrations, pour les écoles, les transports, la poste, la police ou encore les pompiers !

    Le syndicat socialiste pour les services publics CGSP a voté ce jeudi matin une motion appelant à une grève dans l’ensemble des services publics à partir du mardi 31 mai, a confirmé jeudi Michel Meyer, président fédéral de la CGSP. L’organisation syndicale veut dénoncer «des attaques constantes» contre le personnel et demande au gouvernement de refinancer le service public.

    Les affiliés CGSP de chaque service public pourront poursuivre la grève après le 31 mai et seront couverts par le syndicat. «Les éventuelles actions dépendront de l’actualité et de la situation du secteur», précise Michel Meyer. «Ils ont maintenant deux jours pour rencontrer leurs instances et prendre une décision

    La CGSP ajoute que cet appel à la grève dans l’ensemble des services publics n’a pas d’échéance et que les travailleurs seront soutenus quelle que soit la durée des actions. «L’objectif est de montrer au gouvernement qu’on ne se laissera pas faire», ajoute le président de la CGSP. «Le pays est traversé par des tensions sociales et on s’attaque toujours plus aux services publics. Des délégués syndicaux du SPF Finances ont par exemple appris dans la presse des économies supplémentaires de 400 millions d’euros. C’est comme ça dans tous les secteurs.»

    Le syndicat socialiste pointe encore du doigt le problème des pensions et le sous-financement dans les chemins de fer. La GCSP Cheminots avait d’ailleurs déjà prévu une grève totale du rail le 31 mai.

    La CGSP rencontrera lundi la FGTB et son homologue flamand pour coordonner les actions.

  • La collecte des déchets aura lieu ce samedi 23 juillet dans la commune d'Oreye.

    poubelle.jpgLes collectes de déchets en porte à porte n’ont pas lieu les jours fériés, donc pas ce jeudi 21 juillet 2016! Les camions passeront récolter vos déchets verts, les tout-venant, les PMC et carton ce samedi 23 juillet aux heures habituelles.

  • Grogne des camionneurs: les blocages sur nos routes vont être renforcé dès ce lundi soir !

    12957197_10209257685704517_1222067374_n.jpg

    La gronde des camionneurs contre la taxe kilométrique n’est pas encore terminée ! En effet, les blocages sur nos routes vont être renforcé dès lundi soir, au moins. Et les embarras de circulation pourraient être nombreux.

    En effet, Fabrice Ausloos, l’un des initiateurs du mouvement, a annoncé que des barrages filtrants allaient être mis en place à toutes les frontières belges ce lundi soir, dès 22 heures. Pire, les camionneurs pourraient bloquer l’échangeur entre la E42 et la E411 à hauteur de Daussoulx, même si aucune décision finale n’a été prise à ce sujet. (Article du site la Meuse)

  • Petit déjeuner + marche de 5 ou 10 kms ce dimanche 3 avril 2016 à Grandville au profit du Télévie.

    Capture.JPG

    + marche de 5 ou 10 kilomètres. Derniers départs à midi.

    (Un clic pour agrandir)

  • Le ramassage des sapins aura lieu le mercredi 27 janvier dans la commune d'Oreye !

    phpThumb_generated_thumbnailjpgCARBUHK6.jpgLes réveillons s’éloignent, l’arbre de Noël va désormais quitter nos salons. A Oreye, le ramassage des arbres est organisé via la collecte Intradel, le même jour que les poubelles, le mercredi 27 janvier 2016.

    Vous avez également la possibilité de vous débarrasser de votre sapin via les recyparcs en le déposant dans le conteneur des déchets verts. Les sapins collectés seront recyclés en un compost de qualité. 

    Attention ! N'oubliez pas d'enlever vos décorations ainsi que le pied en bois ou en métal.

  • L'association Terre recolte 20.593 kg en 2014 dans la commune d'Oreye !

    Capturer.JPGL’association Terre s’est chargée de donner une seconde vie à 20.593 kg  (18.963 kg kg en 2013) de textile que vous leur avez confiés via les différentes bulles à vêtements dans la commune.

    Merci à tous pour ces élans de solidarité !

    Où se trouve les bulles? : ICI

    Capturer.JPG

  • Visitez l'église de Lens-sur-Geer ce dimanche 20 septembre !

    Capture1.JPGTout commence souvent par une église... Celle de Lens-sur-Geer vaut immanquablement le détour. Fièrement campée sur un promontoire, sa tour romane, en silex, grès et calcaire, semble constituer un indéfectible rempart contre l'adversité. Avec la nef qui la prolonge, elle forme un très bel ensemble remanié et complété d'un choeur de briques en 1748. Nos ancêtres ne s'y étaient d'ailleurs pas trompés puisque la tour et la nef sont classées depuis 1937. En contrebas, la vie semble s'être organisée doucement au bord de la rivière. Quelques grosses fermes, l'ancien presbytère et un vieux moulin offrent aux regards de beaux contrastes entre la pierre de taille et la brique. Enfin, derrière le moulin, à l'abri des regards des automobilistes trop pressés, ceux qui le souhaitent pourront terminer la balade par un bon bol d'air frais en parcourant la réserve naturelle du village. Constituée d'un ensemble d'anciens bassins de décantation de la sucrerie, les oiseaux aquatiques y profitent des saules et de la roselière. Alors, pourquoi pas vous... ?
    L’invitation de l’association Patrimoine du Pays mosan est séduisante. Si vous êtes partants, il ne vous reste plus qu’à choisir le moment qui vous convient le mieux. Deux visites sont prévues l’une en matinée, l’autre dans l’après-midi.
     
    D. 20/9 10h et 14h Eglise de Lens-sur-Geer, Rue Général Lens à Oreye. Info : 085-21.21.71 - Paf: 3 €

  • Waremme: piquet de grève des facteurs devant le centre bpost. Oreye toujours sans courrier...

    maisonsportstournai-psychomo-tricite.jpgLa grève se poursuit aux postes de Waremme et de Hannut. Les agents, qui protestent contre une nouvelle réorganisation des tournées, sont rassemblés, ce mercredi, devant le bureau de Waremme, rue de Selys Longchamps. Ils ont commencé ce piquet de grève à 6 h du matin, et poursuivront cette action jusqu’à 15h.

    C’est en front commun que les syndicats ont lancé ce mouvement social. Les travailleurs ont d’ailleurs décrété une grève au « finish ».

    Plusieurs communes dont Oreye ne recevront donc pas de courrier.