- Page 2

  • Recrutement par appel public d'un(e) directeur(trice) de crèche communale à Bergilers (Oreye) pour remplacement de congé de maladie.

    jobs_pic.jpgRecrutement par appel public d’un(e) directeur(trice) de crèche communale. Cet emploi est conféré dans le cadre du personnel employé contractuel, pour être exercé à ¾ temps lors d'un remplacement pour congé de maladie.

    Conditions générales de recrutement

    a)        être belge ou citoyen(ne) de l’Union européenne;

    b)        être disponible immédiatement;

    c)        jouir des droits civils et politiques;

    d)        être de conduite irréprochable;

    e)        être en possession d'un diplôme de Bachelier infirmier(ère) social(e) ou en santé communautaire (pour exercer l’emploi à ¾ temps) ou du diplôme de bachelier en soins infirmiers (pour exercer, sauf dérogation, l’emploi à ½ temps) ou du diplôme d’assistante sociale (pour exercer, sauf dérogation,  l’emploi à ¼ temps).

    f)         être titulaire d'un permis de conduire B;

    La crèche communale se situe rue L. Maréchal n° 137. Il s’agit d’un établissement de 24 places, réparti en deux groupes.

    Pour plus d’informations sur la fonction et les compétences requises : http://metiers.siep.be/metier/directeur-directrice-de-creche/

    Pour postuler, veuillez envoyer votre CV le plus rapidement possible à Madame B. MAHY, Directrice générale, par mail à beatrice.mahy@oreye.be.

  • Une voiture sur le flanc bloque la E40 à hauteur d'Oreye: un blessé

    447819031_ID7378530_accident_autoroute_dison0_H3NZQ6_0.JPGCe lundi, il était près de 17 heures quand un accident a eu lieu sur l’autoroute E40, au kilomètre 74, environ à hauteur d’Oreye, dans le sens de circulation Liège vers Bruxelles.
    D’après les pompiers de la caserne de Waremme (zone Hesbaye) rapidement intervenus sur place, il s’agissait d’une personne, seule en cause, qui a perdu le contrôle de son véhicule. Elle s’est alors retrouvée sur le flanc et a obstrué momentanément deux bandes de circulation de l’autoroute. L’incident a occasionné un ralentissement du trafic durant une demi-heure environ. Légèrement blessée, la victime a été transportée à la clinique Joseph Wauters. Les pompiers de Liège ainsi que la police des autoroutes étaient également sur place.

  • Voici l'alphabet des cambrioleurs: ces signes ne sont pas un mythe et sont déchiffrés par nos policiers.

    67513304_B976304003Z.1_20150817142425_000_GKA51FV86.1-0.jpgParmi les techniques utilisées par les bandes itinérantes de cambrioleurs, l’utilisation de codes apposés sur les maisons est toujours d’actualité : l’alphabet des cambrioleurs. Parfois considérée comme un mythe au sein même de la police, cette technique existe bel et bien. Nos policiers ont même un inventaire pour déchiffrer ces codes. Voici les derniers signes utilisés par les cambrioleurs.

    Selon les zones locales de police, l’une des techniques utilisées par certaines bandes itinérantes et plus précisément les bandes de gitans, est l’utilisation de codes pour signaler différentes caractéristiques à propos des maisons ciblées. Si vous repérez ces signes devant votre habitation, vous êtes probablement la cible d’une bande de cambrioleurs ! Une multitude de signes existent qui ont chacun une signification bien précise. Présence d’un chien dangereux, maison inoccupée ou femme veuve, ces codes ne manquent pas et ont été répertoriés par la police…

    Pourtant, au sein même de la police, ces signes font débat. Pour Pascal Gillot, porte-parole de la police de Liège, il s’agit tout simplement d’une légende urbaine.

    Un avis que ne partagent pas la majorité des policiers interrogés pour qui l’alphabet des malfrats est bel et bien une réalité. « Ils indiquent ces codes avec de la craie, de la bombe ou dessinent les signes avec des cailloux de manière peu visible sur ou devant les façades », explique Jean-Yves Schul, commissaire divisionnaire de la zone de police de Gaume. « Si les gens rencontrent ce genre de signe suspect sur leur habitation, celle de leurs voisins ou en promenant leur chien, il faut directement alerter la police locale afin que les agents de police puissent mener une enquête. »

    Capturer.JPG

    Un clic sur l'image pour agrandir

    Capturer.JPG

  • Odeur, rue Joseph Hamels : brocante - Déviation des lignes 75 et 175 des TEC Oreye.

    Capturer.JPG

    Le dimanche 16 août, les autobus seront déviés dans les deux sens de circulation comme suit :

    Ligne 75
    Entre les arrêts « Rue G. Lemeer » et « Route de Kemexhe », par la rue du Buisson et la Grand’Route (N3).
    Les arrêts « Monument » et « Route de Crisnée » seront reporté à l’arrêt « Route de Kemexhe » situé sur la Grand’Route (N3).

    Ligne 175
    Entre les arrêts « Rue G. Lemeer » et « Rue Abbée Coopmans », par la rue du Buisson, la Grand’Route (N3) et la Chaussée Verte (N614).
    Les arrêts « Monument » et « Route de Crisnée » seront reporté à l’arrêt « Route de Kemexhe » situé sur la Grand’Route (N3).

  • Messe du 15 août à la Chapelle de Notre-Dame de Bon Secours (Oreye)

    https://static.blogs.sudinfo.be/media/83/2684824055.103.JPG

    Un clic pour agrandir

    Avis aux automobilistes: Attention aux piétons qui empruntent la Chaussée Romaine durant la messe !

  • De nombreuses animations ce 15 août au Tennis Oreye !

    11703519_10206367296275019_787715181067329084_o.jpg

    Venez participer ce samedi 15 août 2015 au bubble football et au tournoi de pétanque au Tennis Oreye.

    Bubble football : Equipe de 5.
    Pétanque: doublette
    Tennis Poele : équipe de 2

    Contact : 0474/54 52 50

  • L'avertissement (sérieux) de l'IRM ce jeudi soir: "Une forte tempête arrive..."

    1710213032_B976285480Z.1_20150813204505_000_G3O511UKJ.1-0.jpg

    Pour que l’IRM (Institut Royal Météorologique belge) se fende d’un communiqué relayé par Belga en début de soirée, c’est que ce qui s’annonce sur le front météo ce jeudi soir est à prendre au sérieux.

    «Un front froid traverse la Belgique du sud-ouest vers le nord-est, depuis la frontière française vers la frontière néerlandaise», a ains i ndiqué jeudi le météorologue de l’IRM David Dehenauw. «De 17h00 à minuit, les risques d’orages, de grêle et de vent fort sont élevés. Les intempéries pourraient provoquer des dégâts. Nous ne pouvons malheureusement pas prédire le lieu exact où les orages s’abattront», ajoute M. Dehenauw.

    Vers 16h30, le front froid était en train d’arriver à la frontière franco-belge. «Ce front est accompagné de grêle et de vents violents, qui persisteront toute la soirée», prévient le météorologue. «Les orages ne seront pas de même intensité sur l’ensemble du pays mais des dégâts ne sont pas à exclure.»

    Confirmation sur le coup de 18h30 avec, par exemple, l’appel d’un automobiliste nous signalant que sur la « E42, entre Mons et Bois-d’haine, c’est le déluge. On roule au ralenti, plusieurs véhicules se sont arrêté et des branches d’arbre sont tombées sur la chaussée ».

    Le compte Twitter du centre de crise @CrisiscenterBE informera en direct les habitants et donne déjà des conseils de prévention. Il est notamment indiqué, en cas de vent violent, de rester à l’intérieur. Il est également conseillé de ne pas voyager en voiture pendant les fortes bourrasques. Les portes et les fenêtres doivent être fermées et les appareils électriques non essentiels doivent être éteints, aussi longtemps que la tempête fait rage.

    Toute la journée en France

    Toit de supermarché effondré, autoroute coupée: de violents orages jeudi matin ont occasionné quelques dégâts en Seine-Maritime, sans faire de victimes, et Météo-France maintenait le département en vigilance orange dans l’après-midi, a annoncé la préfecture.

    Une portion de l’autoroute A150 reliant Rouen à Yvetot a été momentanément fermée dans les deux sens, entre Barentin et Yvetot, à la suite d’une coulée de boue. Un sens a été rétabli en fin de matinée. Plusieurs autres chaussées ont été inondées nécessitant la mise en place de déviations.

  • Polémique à Oreye: « Virée sans motif valable ». Une pétition a été lancée pour soutenir la prof de cuisine de l’atelier culinaire mais...

    L’atelier culinaire et santé d’Oreye a du plomb dans l’aile. Le 3 juillet, le contrat de la prof chargée de donner ces cours de cuisine n’a pas été renouvelé. Selon le CPAS, Yolande Louis était très désorganisée et faisait fuir les élèves. Faux, selon l’Orétoise qui regrette d’avoir été mise à la porte sans raison valable. Depuis son départ, une pétition est apparue sur le net pour la soutenir.

    Capturer.JPGDurant 2 ans, Yolande Louis était responsable de l’atelier culinaire et santé à Oreye. Forte de son expérience dans l’enseignement et dans l’hôtellerie, elle était chargée de donner des cours du soir à l’école communale. Des leçons de cuisine qui s’adressaient à tous les adultes de la commune. « Au départ, c’était pour les personnes en difficulté sociale. Puis, cela s’est ouvert à tous ceux qui voulaient apprendre une autre façon de manger ». Payée par la Province de Liège, Yolande donnait une vingtaine d’heures de cours par mois. « J’avais d’autres intérims sur le côté et j’ai repris des études «.
     
    Cette dernière nous affirme que pour elle, ce travail était comme un hobby. Il la passionnait. « Cela me demandait beaucoup de préparation. J’avais toujours des menus à thèmes, comme faire que des roulades etc. ».
     
    Malheureusement pour elle, tout le monde n’était pas d’accord avec sa manière d’enseigner, puisque le 3 juillet, le CPAS a décidé de ne pas renouveler son contrat pour la prochaine année scolaire. « J’ai récupéré un autre mi-temps, mais la manière dont cela s’est déroulé, a été très humiliante », nous indique-t-elle. « Je sais que je ne suis pas parfaite, mais les motifs que m’a donnés le CPAS, ne sont pas suffisants pour virer quelqu’un. Par exemple, on me reprochait d’avoir demandé de réimprimer des fiches de présence. Ce n’est pas la fin du monde… Je n’ai jamais été malade, et contrairement à ce qu’on a dit, je distribuais chaque fois les fiches avec les recettes aux élèves. On m’a également reproché d’avoir cuit un steak pendant les cours, pour chez moi. Cela m’a pris 10 minutes, et j’en ai fait une démonstration puisque j’ai appris la technique de cuisson et j’ai fait goûter la sauce aux élèves », poursuit-elle.
     
    « Il avait quelqu’un d’autre »
    En tout cas, un de ses élèves semble être d’accord avec elle, puisqu’une pétition a été créée sur le net pour la soutenir. Une pétition qui n’a pas remporté un grand succès puisqu’elle ne comporte qu’une et unique signature. L’internaute, anonyme, signale que suite à son départ il boycotterait les cours de cuisine. Il indique aussi qu’un autre prof avait été trouvé avant le non-renouvellement du contrat de Yolande Louis. « Ils m’ont dit qu’ils ne savaient pas qui me remplacerait, puis ils ont expliqué qu’elle, viendrait en septembre. Il était donc question d’une femme, alors que soi-disant il n’avait pas décidé du nouveau prof », indique l’Orétoise de 45 ans..

    Lire la suite