- Page 2

  • Remportez vos accès pour la 8ème édition du Bal du Sport 2015 à Waremme !

    10891757_773645009371873_3650208574059845790_n.jpg

    Le blog Sudpresse d'Oreye & les clubs Orétois s'associent au Bal !

    Pour participer au concours, n'oubliez pas le "j'aime" (obligatoire) en dessous de l'article et sur notre page Facebook (Pour la vérification des participants). Un tirage au sort déterminera le gagnant.

    Bravo à Catherine L. et Florine B. 

    Grâce au concours du blog Sudpresse d'Oreye, elles entreront gratuitement au Bal du Sport de ce samedi à Waremme.

  • Le mur effondré sur une tombe du cimetière de Grandville va être réparé prochainement.

    cimetière grandville, cimetière, tombeIl y a plusieurs mois, une tombe du cimetière de Grandville se trouvait dévastée par un morceau du mur qui venait de s’effondrer. Une partie du mur s’était écroulée suite à un choc provoqué par un véhicule agricole chargé de labourer le champ situé derrière le cimetière. «Un fermier a touché le mur avec sa machine. Une partie est tombée sur une tombe. Les réparations n’ont pu être réalisées plus tôt, dans l’attente du rapport de l’expert mandaté par l’assureur», confie Michel Masset, échevin de la commune d’Oreye.

    Une réunion s’est tenue en compagnie de l’expert en question. Les conséquences ne tardent pas et la commune va pouvoir entamer les travaux de réparation du mur touché.

    Des travaux vont aussi pouvoir commencer dans un autre cimetière de la commune, puisqu’un autre mur, à Otrange, va être réparé. Le mur de l'église de Bergilers sera également réparé.

  • Le PCDN de Remicourt travaille et celui d’Oreye va voir le jour. Le Ministre régional vient de valider le PCDN Orétois

    Capturer.JPGDepuis plusieurs mois, les Remicourtois voient fleurir des haies le long des champs de la commune. Samedi, c’est à Hodeige que des plantations ont été installées aux abords du village. «Des haies ont déjà été plantées à une vingtaine d’endroits sur le territoire de la commune, souvent au bord de routes et chemins de remembrement», précise d’emblée Julien Mols. Ce dernier est le conseiller en environnement des communes de Remicourt et Oreye.

    Si le Plan Communal de Développement de la Nature poursuit son travail à Remicourt, une autre commune de Hesbaye va bientôt bénéficier de son propre PCDN : Oreye vient de recevoir la validation du ministre pour lancer cet outil dans la commune.

    À Remicourt, cet outil existe depuis 2010. Il a pour objectif principal de développer des projets qui permettent au plus grand nombre d’espèces végétales ou animales de trouver un endroit où vivre sur le territoire. Outre la plantation de haies, de nombreuses actions ont été menées.

    Derrière ces initiatives, on retrouve plusieurs citoyens qui agissent bénévolement en faveur de la biodiversité. Ces citoyens ont intégré un Plan Communal de Développement de la Nature. Les actions à réaliser apparaissent sous forme de fiches. Le PCDN remicourtois a établi vingt-trois fiches, dont certaines sont d’ores et déjà finalisées. Pour financer ces projets, le PCDN reçoit un subside régional de annuel de 5.000 euros. «Depuis 2010, nous avons surtout été présents sur le terrain. Outre la plantation de haies, nous avons travaillé à l’entretien des plantations, à la construction de nichoirs à oiseaux et d’hôtels à insectes, au creusement d’une mare à Pousset et à l’aménagement de perchoirs à rapaces», relate Julien Mols.

    Si d’autres activités ont été réalisées, à l’image du nettoyage de l’Yerne avec les scouts ou à la dé- couverte des arbres remarquables de Remicourt, le PCDN n’en a pas fini avec son programme : «Ce programme garde une durée indéterminée et reste évolutif. Nous avons toutefois moins travaillé notre communication. Un site internet et un groupe Facebook ont vu le jour, mais nous envisageons maintenant de nous adresser davantage aux Remicourtois.» Car nombreux sont ceux qui s’interrogent sur l’apparition de panneaux ou sur le fauchage tardif. «Nous allons rencontrer les citoyens et peut-être susciter des vocations. Une conférence en partenariat avec le Centre culturel est prévue cette année», conclut Julien Mols. Et c’est bientôt à Oreye que la nature devrait également reprendre ses droits.

  • Problèmes de trains: la ministre Galant rencontrera les bourgmestres hesbignons à Waremme le 11 mars.

    Capturer.JPGLes conséquences du nouveau plan SNCB sont dramatiques pour les navetteurs qui fréquentent la gare de Waremme : retards, supresssions de trains,, allongement du temps de parcours... A l’initiative du bourgmestre waremmien Jacques Chabot, une lettre cosignée par dix mayeurs des communes avoisinantes dont Oreye ainsi que la commune de Gingelom avait été envoyée à la ministre Galant. Cette semaine, le député Willy Demeyer a posé une question ouverte sur ces problèmes rencontrés à Huy-Waremme. La Ministre a répondu qu’elle se rendrait à Waremme le 11 mars pour rencontrer l’ensemble des bourgmestres concernés.

    Le mayeur waremmien s’est réjoui de cette venue : « C’est une bonne nouvelle. Nous allons affiner nos arguments et j’espère ensuite que nous serons entendus... », a déclaré Jacques Chabot.

  • Déviation de la ligne 175 des TEC Oreye à Ans (Xhendremael), rue de Waroux : travaux routiers

    Logo_fond_transparent.gif

    Ans (Xhendremael), rue de Waroux : travaux routiers
    Déviation de la ligne 175 

    Depuis ce lundi 9 février, et pour une durée indéterminée, les autobus sont déviés dans les deux sens de circulation  « rue F. Mittérand » et « Nouvelle Route ».

    L’arrêt « Route de Juprelle » vers banlieue est reporté à l’arrêt « Nouvelle Route ».

  • Le monde merveilleux de la bibliothèque d'Oreye est de retour le 11 février 2015!

    Capturer.JPGOrganisées le 3ème mercredi du mois entre 14 et 17h, ces activités sont entièrement dédiées aux enfants de 5 à 10 ans.
    Au programme : contes, activités ludiques, bricolages, recettes culinaires,… ainsi qu’un petit goûter.
    Bref, de quoi développer l’imaginaire et la créativité.
    3, 2, 1 … Nous n’attendons plus que vous !
    Attention : ces activités nécessitant notamment l’acquisition de matériel, l’inscription est obligatoire à l’aide du talon ci-dessous dans le respect des délais mentionnés.

    P.A.F. : 6 €/enfant - paiement sur place.

    Inscription: bibliothèque@oreye.be

    Prochain thème: "Le carnaval" le mercredi 11 février (inscription avant le 09/02)

  • Vers une désacralisation de l'Eglise de Bergilers? L’évêché doit marquer son accord et l’église pourrait avoir une nouvelle vie.

    eglise bergilers,désacralisation bergilers

    Alors qu’un mur de l’église de Bergilers doit être réparé, le conseil communal d’Oreye a évoqué la désacralisation du bâtiment fermé par sécurité depuis 1994. L’évêché doit marquer son accord et l’église pourrait avoir une nouvelle vie.

    L’accès à l’église de Bergilers est interdit depuis plusieurs années. Le bâtiment sacré fermé, les messes n’y sont plus célébrées : «Le mur qui sépare l’église d’une habitation voisine est abîmé et un ingénieur va être nommé afin d’évaluer les réparations», explique la bourgmestre d’Oreye. C’est donc sur base de la réparation d’un mur que la discussion a commencé au sein du Conseil communal. «En raison des risques en matière de sécurité, notamment par rapport à la toiture, mon prédécesseur avait décidé de la fermeture du bâtiment. À plusieurs reprises, les réparations de l’édifice ont figuré au plan triennal, mais sans jamais que le dossier ne soit retenu. Dès lors, pourquoi pas donner une autre affectation à cette église, mais il faut d’abord que le bâtiment soit désacralisé et la commune n’a entamé aucune démarche en ce sens. Avant d’évoquer une éventuelle nouvelle fonction à cette église, il faut que l’évêché se prononce quant à la désacralisation de ce lieu dédié au culte».

    Plusieurs reconversions peuvent être envisagées, puisqu’un centre culturel ou une salle polyvalente ont été évoqués. Les élus orétois se sont interrogés sur la question de la désacralisation de ce bâtiment, par ailleurs propriété communale. D’après la fabrique d’église, les démarches vers une désacralisation ont été entamées il y a au moins trois ans et ses responsables attendent une décision de l’évêché. « Cette église est en effet fermée pour des raisons de sécurité et ce problème demeure endémique concernant Bergilers. Comme il reste une chapelle, il n’est pas question de désacralisation, mais plutôt de désaffectation. À l’heure actuelle, je n’ai pas d’informations relatives à ce dossier », indique le prêtre en charge de ces dossiers à l’évêché de Liège.

  • Les Marcheurs Orétois seront à Aywaille le dimanche 15 février ! Rejoignez-les...

    Capturer.JPGRassemblement en vue du départ : parking des écoles (hall omnisports) rue de la Cité à Oreye, départ à 8h30 précises.

    Départ de la marche :  à 9h30 sur le parking de la piscine d’Aywaille, rue de la Heid 36, 4920 Aywaille

    Le matin : parcours vallonné (dénivelé de 240 m) qui longe d’abord l’Amblève pour s’élever vers Florzé, avec son château et ses anciennes carrières ; passer près des Roches Sanglantes, puis par le gué et le Trou du Chien pour arriver à Warnoumont. Nous aurons un magnifique panorama sur toute la vallée et la ville que nous rejoindrons par la réserve naturelle de la Hé des Gattes et le Belvédère de la Corniche. (partie assez raide) (Pour ceux qui désirent éviter la partie très pentue en fin de promenade, une route, à mi-parcours, permet de rejoindre les voitures).

    Le repas de midi : Vers 12H00, au restaurant « le Banneway 2 », route de Remouchamps 35. Nous avons le choix entre : 1) boulets liégeois  maison frites à 12 €, 2) vol au vent maison frites à 13, 3) spaghetti  bolognaise à 8.50 €, 4) salade végétarienne à 8 €

    Réservation obligatoire (avec choix du menu) pour le 8 février au plus tard : au 043/84.78.65 ou  via  minnie-paolo@skynet.be

    Après-midi : une ballade dans Aywaille est prévue.

    Renseignements : J. et P. Piazza : 043/84.78.65

  • Deux restaurants s’interrogent : une nouvelle friterie qui gêne.

    Capturer.JPGLes deux friteries installées sur le territoire d’Oreye s’interrogent sur l’implantation d’une troisième. Cette nouvelle friterie ambulante, installée sur une route régionale à proximité du Carrefour, intriguerait certains restaurateurs. «Cette friterie se trouve sur un axe routier régional et dispose d’une autorisation du MET. Elle peut s’installer à cet endroit jusqu’au 15 février», explique la bourgmestre d’Oreye. Au-delà de cette date, pour s’installer de manière plus longue à Oreye, une demande de permis devra être introduite auprès des autorités. (Photo prétexte - article du journal du 29/02)

  • Deux nouveaux projets éoliens à Oreye ? Pas un vent d’information à la commune !

    Capturer.JPGCe sujet a été abordé au Conseil communal de janvier, puisque deux projets éoliens seraient en préparation. Un à Lens-sur-Geer et un à Otrange : «Il s’agit certainement de promoteurs qui démarchent auprès de particuliers pour proposer de signer une convention. Quoi qu’il en soit, la commune n’a reçu aucune demande», précise la bourgmestre d’Oreye. Toute entreprise doit déposer un dossier auprès de la commune qui doit alors délivrer ou non un permis.

  • L'amour floral est de retour le 11 février 2015 à Otrange !

    DSC_0037.JPGCe cours d'art Floral est à l'initiative du Conseil consultatif des Aïnés. Il abordera le thème de la Saint-Valentin le mercredi 11 février à 19h30 au Club La Jeunesse d'Otrange. Il vous permettra des réaliser votre montage en quelques heures seulement !

    Du matériel sera utile pour ce cours: une paire de ciseaux, un petit couteau à pomme de terre, un sécateur et une pince à fil de fer (facultatif).

    Un inscription est obligatoire à l'Administration communale ainsi que son payement avant le lundi 06 février 2015. (Orétois, 10 euros et non-orétois, 20 euros sur le compte BE71 0910 0044 0569)