- Page 3

  • Grand déstockage de vêtements neufs ce samedi à Oreye !

    aspire magasin.jpgCe samedi 8 juin, entre 10h00 et 16h00 aura lieu un grand déstockage de vêtements neufs pour hommes, femmes et enfants + accessoires sur le parking du Carrefour Market situé sur la Grand'Route à Oreye. Un château gonflable est également prévu pour les enfants ainsi qu'un barbecue !

  • Une nouvelle camionnette à plateau et un nouveau broyeur pour les ouvriers de la voirie !

    branche.JPGAlors que le budget communal orétois vient d’être approuvé par le Collège provincial, les autorités de la commune ont décidé de lancer deux marchés pour l’achat de gros matériel. Le premier, d’une somme de 20.000 euros, servira à acheter une camionnette à plateau. « C’est un achat assez coûteux, c’est vrai, mais c’est vraiment très utile pour nos ouvriers communaux», précise la bourgmestre Isabelle Albert. L’autre marché, de 23.000 euros, est prévu pour l’acquisition d’un tout nouveau broyeur pivotant.

  • La fête des voisins est devenue une tradition à Oreye ! (+photos)

    4272050807.JPGLe principe de l’opération "La fête des voisins" est très simple. C'est de découvrir de manière ludique et originale ses voisins, "activer ou réactiver un lien social inhérent à la vie quotidienne", renouveler ou commencer une expérience enrichissante et inédite. Le tout en partageant l’un des plaisirs les plus simples de la vie : celui d’un apéritif ou d’un simple repas entre voisins, un moment de vraie convivialité.

    De Otrange à Bergilers, en passant par Oreye, Grandville ou Lens-sur-Geer, des dizainesd'habitants ont décidé de se retrouver pour passer une agréable soirée dans la rue, dans un jardin ou encore dans la maison malgré les mauvaises conditions climatiques.

    Vous pouvez m'envoyer vos photos de la fête des voisins à geoffrey.moies@hotmail.com !

    Photos dans l'album: Fête des voisins 2013

  • Quelques conseils pour les étudiants en période d'examens !

    Une conseillère psychopédagogique et responsable du Centre d’information, de conseil et d’orientation de l’Université, livre ses conseils à la veille du blocus et de la session d’examens.

    1242988529.jpgUne période cruciale débute pour les étudiants. Comment s’y préparer au mieux ? 

    Les journées et les semaines passent, on a l’impression que le temps s’accélère et le stress commence à monter. Si vous n’avez pas mis en place des stratégies de travail pendant l’année, je peux comprendre que le stress arrive. Mais si l’étudiant a été actif dans son engagement universitaire, il ne doit pas se mettre dans un état qui va lui faire perdre ses moyens. Il faut se préparer à vivre cette épreuve longue et fatigante en mettant en place des stratégies au niveau des méthodes de travail mais aussi des conditions extérieures.

    Quelles sont ces stratégies ?

    La première chose à faire, c’est d’aller chercher les dates d’examen et d’utiliser un planning. On verra ainsi quand le blocus se termine et quand vous pourrez réviser entre les examens. Il faudra alors répartir l’étude de chaque cours sur les deux semaines de blocus. Mais ce n’est pas le tout de se dire qu’on a x syllabus de x pages et x jours pour les voir.

    De quoi faut-il tenir compte ?

    Il y a bien sûr le volume des matières, mais ce n’est pas parce qu’un cours ne fait que 50 pages qu’il n’est pas compliqué à mémoriser. Peut-être parce que c’est une matière à laquelle on n’est pas familier, ou pour laquelle on n’avait pas beaucoup d’intérêt, ou parce qu’elle nécessite des exercices, ou parce qu’on ne l’a jamais travaillée

    Et ensuite ?

    Il s’agit d’organiser ses journées, et d’abord de voir - notamment grâce à l’expérience de janvier - comment fonctionne son horloge biologique. L’étudiant est-il du matin, de l’après-midi, du soir ? C’est très personnel. Le choix et la répartition des différents cours en dépendront. Si je me sens plus efficace le matin et si je sais que pour mémoriser une matière, j’ai vraiment besoin d’être en pleine forme, alors je caserai un cours à grosse mémorisation le matin. Un autre aura besoin de toute sa tête pour faire ses exercices et les fera donc le matin.

    Combien d’heures par jour faut-il étudier ?

    Vouloir faire des grosses journées parce qu’on n’a pas beaucoup travaillé pendant l’année, je n’y crois pas. Huit ou neuf heures par jour, c’est déjà pas mal, en fin d’année, quand il fait beau, que les oiseaux chantent, qu’on sent les vacances approcher

    Et que Roland Garros où une autre émission passe à la télé…

    Oui. Il faut prévoir des pauses pour souffler, toutes les 50 ou 60 minutes, même si on n’en ressent pas le besoin. S’il ne reste que quelques pages avant la fin du chapitre, évidemment, on peut l’achever, mais il faut veiller à prévoir des détentes qui permettront à l’organisme de se reprendre. Même un GSM, quand il est plat, il faut le recharger. Quand la fatigue s’installe, la mémoire ne fonctionne plus.

    Avez-vous des conseils pour l’étude proprement dite ?

    Lire et relire, c’est bien. Comprendre la matière, c’est bien aussi. Mais il faut qu’à un certain moment, l’information passe dans la mémoire à long terme. Là, l’étudiant doit donner de la vie à son étude, faire fonctionner les différents canaux de mémorisation, écrire l’information, utiliser des couleurs, utiliser la mémoire auditive et réciter, varier les intonations, donner du mouvement à son étude pour rythmer l’information, créer des liens entre les différents chapitres étudiés, se créer des exemples dans la vie quotidienne ou des images mentales, élaborer des schémas. Et surtout, ne pas laisser "l’ennemi oubli" s’installer, en omettant de revoir des matières étudiées parce qu’on pense les connaître. D’où l’utilité de travailler parfois avec quelqu’un d’autre, de se poser mutuellement des questions. Reformuler ce que l’on a étudié permet de vérifier ses connaissances. La verbalisation est une bonne préparation à l’examen oral. Pour éviter l’oubli, on peut aussi se prévoir de petites périodes de révision durant le blocus, en revoyant la matière dans un autre sens afin d’éviter l’effet de primauté, qui veut que l’on se souvienne mieux du premier chapitre que du dernier. Il faut aussi éviter les interférences.

    C’est-à-dire ?

    Si on a deux examens qui se suivent de près, un lundi et un mardi, on évite d’étudier l’examen du mardi le dimanche soir. Il faut aussi veiller à garder la concentration intacte en alternant des matières, si possible pas trop ressemblantes.

  • Grosse perturbation prévue dans les bus TEC ce jeudi à Liège: la moitié ne roulera pas

    1517794383_B97550102Z.1_20130604131653_000_GCLR62OI.1-0.jpgCe jeudi, le front commun syndical appelle à une grande manifestation contre l’austérité à Bruxelles. La fonction publique va être perturbée et la circulation des bus aussi. La direction du TEC Liège-Verviers vient de prévenir et le syndicat confirme : prenez vos précautions.

    Impossible de savoir exactement le nombre de chauffeurs du TEC-Liège qui participeront à la manifestation à Bruxelles. « Nous ne tenons pas de liste de participants, explique la déléguée permanente de la FGTB (le syndicat majoritaire), Dona Balbo. Nous leur donnons simplement rendez-vous le matin aux Guillemins pour y aller en train. Mais on peut estimer que la participation sera sensiblement égale à la précédente manifestation. »

    Et elle rappelle que le dépôt de Jemeppe (qui dessert la Haute Meuse) avait été complètement à l’arrêt et que celui de Robermont (Centre-Ville et rive droite) avait été affecté à 50 %.

    Prenez donc vos précautions, surtout en cette période d’examens... (la meuse)

  • Le prospectus d'OSEZ fait parler de lui au conseil communal...

     osez.JPGLes Orétois ont pu découvrir, le mois dernier, dans leur boîte aux lettres, un prospectus de quatre pages produit par le groupe de l’opposition « Osez ». Ce petit feuillet reprend certains points positifs et négatifs de la politique communale. Et si, au départ, l’intention était bonne, cette brochure a bien failli énerver tout le monde lors du dernier conseil communal. «Nous avons été surpris de son contenu », commente Isabelle Albert, la bourgmestre d’Oreye. « Il y a bon nombre d’erreurs et certains dossiers sont mélangés. Nous n’étions pas contents de cette désinformation même si on n’a rien contre cette brochure qui reste une bonne idée. Nous les avons donc avertis qu’il ne fallait plus que cela se reproduise ».

    Du côté de l’opposition, le temps n’est pas aux commentaires. «Que voulez- vous que je vous dise », a lancé la conseillère Bernadette Follon. « Il n’y a, pour moi, qu’une seule erreur mais on m’a quand même rappelée à l’ordre...» (article du journal La Meuse)

    Page 1 du folder - Page 2 du folder

    Page 3 du folder - Page 4 du folder

  • Premier marché du terroir dans la cour de la ferme Gerbehaye (+photos)

    IMG_1498.JPGCe dimanche 26 mai, la pluie n’a pas arrêté le « pèlerin » à Oreye… Malgré un ciel peu enclin aux sorties champêtres, la cour de la ferme Gerbehaye s’est animée le temps du marché du terroir. Dès le petit matin, la quiétude habituelle du site de l’ancien château d’Oreye a cédé la place aux voix joyeuses des marchands et au montage des étals.

    Les saveurs du terroir ont fait le bonheur des visiteurs enthousiastes, il faut dire que les produits dégustés étaient variés et de grande qualité : pains, pâtisseries, gaufres de Liège, cafés à l’ancienne, chocolat, cuberdons, sirops, jus de pommes, vins, alcools, bières spéciales, volailles, salaisons des Ardennes, fraises de Hesbaye,… De plus, beaucoup ignoraient que notre village comptait en ses murs un apiculteur et une productrice artisanale de confitures exquises .

    IMG_1466.JPGA midi, les assiettes barbecue d’une entreprise familiale vieille de plus de quarante ans et les assiettes de fromage préparées par une fromagère bien connue qui n’est autre que la sœur de Thierry Gerbehaye ont ravi les plus exigeants….

    Les plus jeunes y ont aussi trouvé leur plaisir tantôt sur le château gonflable, tantôt occupés aux jeux en bois d’autrefois…

    Pour compléter cette découverte du terroir, un rallye touristique emmenait les participants aux alentours des plus charmants…

    Les enseignants de l’école communale d’Oreye et les parents qui organisaient cet évènement ont terminé la journée heureux et décidés à remettre ce beau moment au calendrier l’an prochain avec l’accord de leurs hôtes Thierry et Liliane ainsi que de François, le successeur de son papa dans ce merveilleux domaine chargé de l’histoire de notre village.

    Il faut avouer qu’il s’agissait d’une belle occasion de promouvoir notre patrimoine orètois tout en valorisant les commerçants et en offrant les bénéfices de cette journée à la classe qui séjournera quelques jours à Venise et dans les Alpes italiennes dans quelques mois…

    Album photos: Marché du terroir

  • Les températures montent dès les prochains jours !

    sun.jpgIl fera d’abord très nuageux lundi matin mais le soleil percera ensuite parfois par endroits. Le temps restera sec. Le vent sera modéré à assez fort de direction nord-ouest. Les températures maximales oscilleront entre 11 et 16 degrés.

    Il fera encore sec mardi et mercredi, le ciel se partageant entre champs nuageux et éclaircies. Les températures moyennes seront d’environ 16 degrés mardi et 19 degrés mercredi.

    Le risque d’averses et d’orages fera son retour pour la seconde partie de la semaine mais le mercure grimpera alors jusqu’à environ 23 degrés.

  • La politique générale orétoise a été présentée et acceptée lors du conseil communal

    Capturer.JPGLa déclaration de politique générale de la commune d’Oreye vient d’être présentée par le Collège lors du dernier conseil communal de ce lundi 27 mai. Sorte de dossier reprenant les grands points importants pour le pouvoir en place, il a été très bien accueilli par le groupe de l’opposition « Osez ». « On y retrouve, en grande partie, nos idées donc nous sommes contents du résultat même si nous avons émis quelques remarques», précise le conseiller Jean-Marc Lefebvre.

    Comme pour chaque début de mandature, dans les communes et les villes, le Collège présente sa déclaration de politique générale. En d’autres termes, on met sur papier les projets importants, globaux, qui concernent la commune. À Oreye, ce dossier a été présenté par la majorité PS en place ce lundi 27 mai lors du dernier conseil communal. Selon la bourgmestre Isabelle Albert, ce travail ne doit pas s'axer sur un seul point stratégique mais bien prendre en compte l’ensemble du travail à effectuer sur la commune tout en respectant l’aspect financier vu la conjoncture actuelle. « C’est un travail avec une vue d’ensemble », précise-t-elle.

    « Nos grandes lignes sont l’accessibilité des services communaux pour le citoyen et l’importance de soutenir les initiatives de chacun mais également les commerces de proximité. Nous espérons que cette déclaration nous rapprochera tous. Aussi bien les citoyens que les politiques », continue la bourgmestre.

    Une déclaration votée et acceptée puisque pour le groupe de l’opposition « Osez », c’était un très bon dossier. « Nous sommes très contents car nous y retrouvons une grande partie de nos idées et de nos pensées », explique le conseiller Jean-Marc Lefebvre. Malgré tout, quelques remarques ont été émises par l’opposition qui a jugé important de rajouter certains points à la déclaration. « Nous voulons à tout prix préserver le côté rural de notre commune et nous voulons également renforcer la sécurité de nos routes. Sans oublier l’appui des autorités communales vis-à- vis des entreprises locales », a conclu le conseiller.

  • 8ème Marche ADEPS le dimanche 2 juin à Otrange !

    Capturer.JPG

    (Un clic pour agrandir)

  • Un poste médical de garde à Waremme et quelques numéros utiles pour le week-end !

    Valable pour les habitants de: AWANS - FEXHE - DONCEEL - REMICOURT - OREYE - CRISNEE - OTHEE - VILLERS L'EVEQUE - XHENDREMAEL

    4174458801.pngPharmacie de garde:  Colson - Rue Michel Heyne, 2 - 4350 Momalle - 042 50 10 23

    Ambulance et pompiers: 100 (ou 112)

    Médecin de garde: 019/54 48 40

    Poste de garde de Waremme: 019/67.66.00

    Vétérinaire de garde: Dr Mélon: 019/33 07 77

    Police: 101 (ou 112)

    Ecoute-Enfants: 103

    Croix-Rouge: 105

    Card-Stop: 070/344 344

    poste de garde waremme,numéros utilesÀ partir de ce 1er juin, les zones de garde de huit communes hesbignonnes (Waremme, Berloz, Donceel, Remicourt, Oreye, Crisnée, Faimes et Geer) fusionnent pour ne plus constituer qu’une zone unique. Un poste médical de garde en médecine générale va ainsi voir le jour au numéro 28C de la rue de Huy à Waremme. Les patients pourront s’y rendre en soirée, les week-ends et les jours fériés. Une révolution dans la région !

    Un seul numéro d’appel a été mis en place : 019/67.66.00