- Page 4

  • La météo chauffe vos factures... merci l'hiver !

    facture.JPGL’hiver que nous avons connu cette année n’a pas fait mal qu’à notre mental. Notre portefeuille a aussi pâti de ces températures sibériennes. Les Belges ont été plus souvent malades que d’habitude. On ne compte plus le nombre d’amis, de gens de la famille, de collègues qui ont été touchés par la grippe saisonnière. Il a fallu appeler le médecin, s’armer en médicaments efficaces. Tout cela a un coût que chaque ménage pourra calculer aisément.

    Outre l’avalanche des frais médicaux, vous avez certainement eu des sueurs froides en voyant vos compteurs. Celui montrant votre consommation en gaz a eu, certainement, de la température. Non, vous n’avez pas rêvé, la note hivernale sera salée. Nous avons demandé à l’association Synergrid de faire les comptes.

     

    Sur l’ensemble de l’hiver météorologique, allant de décembre à février, la température moyenne observée cet hiver a été bien plus basse qu’au cours de l’hiver 2011-2012. Soit 1.222 degrés contre 1.138 l’an passé. « Cela a entraîné une hausse globale de 4,8% de la consommation totale de gaz naturel pour les ménages », nous apprend la fédération des gestionnaires de réseaux électricité et gaz en Belgique. Electrabel et Luminus ont certes baissé leurs prix en ce début d’année mais cela n’équilibrera pas votre budget. »

     

    LE FONDS CHAUFFAGE EXPLOSE

    Autre signe qui ne trompe pas, on tire aussi la tête du côté du Fonds social chauffage qui vient en aide aux gens dans le besoin. «Nous avons reçu le détail du nombre d’allocations octroyées à la fin du mois de février 2013, sur une période de deux mois. Par rapport à la même période il y a un an, nous constatons une augmentation des montants de 10 pour cent », nous apprend-on. « Et on s’attend au pire pour la période du mois de mars qui a été bien plus froide que le mois de mars 2012 ». Rappelons que l’aide accordée est de 210 euros pour 1.500 litres sur un an. Le mois de mars se termine bientôt. La moyenne des températures sera « exceptionnellement basse », confirme l’IRM. On dépassera juste les trois degrés. La dernière fois que nous avons eu aussi froid un mois de mars, c’était en... 1987 !