9 lignes de bus renforcées avec des cars privés dont trois du dépôt d'Oreye.

Capture.JPGEn septembre dernier, nous avions rencontré des usagers de la ligne 85 à Amay, majoritairement des étudiants qui se rendaient à l’école à Huy. Ils nous avaient confirmé devoir régulièrement jouer des coudes pour pouvoir entrer dans le bus. Une situation pas vraiment compatible avec les mesures sanitaires préconisées dans le cadre de la pandémie.
 
À l’époque, le ministre nous avait précisé que rien n’était prévu pour donner davantage d’espace aux passagers, mais depuis ce lundi, la situation a évolué : compte tenu du contexte sanitaire, le Gouvernement wallon a en effet demandé au TEC de renforcer temporairement ses capacités de transport aux heures de pointe en dédoublant certains parcours sensibles. Une centaine d’autocars privés renforcent les parcours les plus fréquentés du TEC.
 
Et la fameuse ligne 85 fait partie des liaisons dédoublées. Pour le moment, pas de renforcement prévu par contre pour la liste 339 où, à Lincent, l’affluence avait été pointée du doigt notamment par les élus de l’opposition.
 
Dans un communiqué, le ministre de la Mobilité, Philippe Henry, s’est réjoui de la mise en œuvre, de ces mesures de renforcement temporaires : « Cet appel exceptionnel aux autocaristes contribue, par ailleurs, à soutenir un secteur très impacté par la crise sanitaire. »
 
Le ministre précise que le choix des parcours renforcés s’est basé sur plusieurs critères :
1) L’analyse des charges à bord enregistrées avant les vacances de Toussaint ; 2) Les contraintes d’exploitation (et notamment les aménagements de certains centres urbains qui peuvent ne pas être compatibles avec la circulation d’autocars) ; 3) La fréquence de dessertes déjà assurées sur certaines lignes.
Concrètement, chaque bus du TEC est suivi par un autocar de renfort : « Ils sont identifiables grâce aux autocollants – TECcare- apposé à l’avant et sur les côtés du véhicule » précise Sandra Guily, la porte-parole du ministre Henry.
 
Aucun quota (minimum ou maximum) de passagers n’est fixé par bus : « Nous avons voulu éviter ce système de quota car lors de la première vague cela avait pénalisé certains habitants des zones rurales qui devaient attendre de longues heures pour prendre le bus suivant lorsque le quota était atteint » relève encore la porte-parole. Les voyageurs peuvent donc s’installer à leur guise « Le bon sens voulant qu’ils s’espacent au maximum. »
 
En fonction de la réalité du terrain, la liste des bus renforcée sera sans doute amenée à évoluer au cours des semaines à venir.
 
Les lignes:
9 Liège – Seraing – Engihoul – Flône – Tihange – Huy
75 Liège – Ans – Hognoul – Oreye
83 Liège – Bierset – Hannut
85 Liège – Bierset – Stockay – Amay – Huy
127 Huy – Hannut – Landen
145 Huy – Waremme
147 Waremme – Oreye
149 Huy – Fize-Fontaine – Seraing-le-Château
175 Liège – Ans – Alleur – Othée – Oreye

Commentaires