• La berce du Caucase, une plante extrêmement nocive sévit dans la région. Prudence !

    berce du caucase,plantes dangereuses

    Amélie est sous le choc. Son fils a été brûlé par une berce du Caucase, une plante extrêmement nocive. Elle tient donc à mettre en garde les autres parents afin que cela n’arrive pas à d’autres enfants.

    C’est une histoire qui est en train de faire le tour du net. Amélie (prénom d’emprunt) a posté, il y a quelques jours, une photo des mains de son fils, couvertes de bandages.

    Au-dessus de ce cliché, un commentaire : « A partager un maximum ! Mon fils s’est retrouvé les doigts brûlés à vif, en sang et infectés à cause d’une plante. Celle qui pousse partout en ce moment ! », peut-on y lire. « Surtout expliquez à vos enfants qu’il ne faut pas y toucher ! ».

    Cette plante, c’est la berce du Caucase. Depuis plusieurs années, elle est en pleine prolifération chez nous. On la voit partout mais c’est principalement aux abords des voies ferrées et des autoroutes qu’on la retrouve. La raison : l’effet de la vitesse des voitures et des trains aide les graines à se disséminer plus loin.

    À l’âge adulte, la berce du Caucase mesure entre 1,5 et 4 mètres de hauteur !

    Ses feuilles mesurent entre 50cm et 1 mètre de diamètre !

    Mais au-delà de son aspect imposant, cette plante est surtout réputée pour sa dangerosité. La raison : elle contient des substances toxiques qui sont activées par la lumière du jour et qui peuvent provoquer des lésions très sérieuses de la peau en quelques jours si celle-ci est exposée au soleil !

    BRÛLURES SÉVÈRES

    berce du caucase,plantes dangereusesUne problématique qui n’est malheureusement pas neuve et qui est bien connue par le Centre anti-poison. « Chaque année, nous rencontrons de nombreux problèmes avec les plantes », nous explique Patrick de Cock, porte-parole du centre. « Rien que pour l’année 2015, par exemple, nous avons reçu 2.125 appels pour cette problématique. Mais attention, tous les appels ne concernent pas la berce du Caucase. Pour cette dernière, nous n’avons eu que 22 appels ».

    Les brûlures contractées au contact de la plante sont des brûlures du deuxième degré, qui peuvent, dans de très rares cas, entraîner la mort. « Ce sont des séquelles assez impressionnantes », ajoute notre interlocuteur. « Il est donc essentiel de se tenir le plus loin possible de cette plante et surtout d’éviter tout contact avec elle ! ».

    DES SIMILITUDES TROMPEUSES

    Le problème, c’est que certaines plantes ressemblent très fort à la berce du Caucase. « Du coup, les gens font parfois la confusion », nous explique le porte-parole. « Ils croient avoir affaire à une tout autre plante et du coup ne prennent pas les précautions nécessaires. Nous conseillons donc à tout un chacun de rester prudent et de ne pas s’aventurer s’il y a le moindre doute ».

  • Commandez votre railpass gratuit auprès de la SNCB.

    Capture.JPGLa SNCB a enregistré près de 500.000 demandes pour obtenir son ’Hello Belgium Railpass’ gratuit en 24 heures, indique-t-elle mardi.

    Tous les résidents en Belgique de plus de 12 ans peuvent faire la demande pour obtenir cette carte de 12 trajets depuis lundi et jusqu’au 30 septembre via le site www.hello-belgium.be. Les enfants plus jeunes voyagent, eux, gratuitement lorsqu’ils sont accompagnés. Les demandes pour les enfants qui auront 12 ans avant la fin du mois de mars 2021 doivent également être introduites pour le 30 septembre au plus tard, insiste mardi la SNCB.

    La mesure avait été décidée début juin, à l’époque des pouvoirs spéciaux, afin de promouvoir le secteur touristique belge, fortement touché par la crise du coronavirus. Son entrée en vigueur avait cependant dû être reportée après l’été en raison de la situation sanitaire.

    Ce railpass pourra être utilisé durant six mois, à partir du 5 octobre et jusqu’au 31 mars prochain, à raison de deux déplacements par mois.

  • L'école de musique d'Oreye reprendra ses activités le samedi 5 septembre prochain.

    Capture.JPG

    L'école de musique d'Oreye reprendra ses activités le samedi 5 septembre prochain.

    Vous souhaitez vous inscrire?

    Rendez-vous à l'école communale d'Oreye dès 8h30.

    Renseignements: 0474/29 02 67