• Le feu bouté à la coupole du toit de la salle des sports d’Oreye: le pire a été évité!

    « Où s’arrêtera le vandalisme ? » se demande le bourgmestre d’Oreye très fâché, Jean-Marc Daerden.

    Mercredi dernier, des personnes ont escaladé la barrière de l’école puis elles ont escaladé la salle des arts martiaux pour se retrouver sur le toit. Là-bas, ces personnes ont mis le feu à une coupole qui a complètement fondu ! Des débris sont tombés dans les vestiaires et heureusement n’ont pas provoqué d’incendie. Les pompiers ne sont pas intervenus car ils n’ont pas été informés de ce petit incendie.

    On pouvait risquer un incendie généralisé du bâtiment et des écoles, qui plus est en pleine période de sécheresse », dénonce le bourgmestre orétois. On a donc évité le drame de peu. « Nous avons aussi de nombreux tags sur les bâtiments communaux et même sur de nouveaux bancs publics qui viennent à peine d’être installés ! », regrette, dépité, Jean-Marc Daerden.

    Capture.JPG