Un motard tué lors d’une chute, chaussée Romaine à Oreye. Il a été renversé par une auto qui l’aurait traînée au sol sur près de 100 mètres avant de prendre la fuite.

illustration-brocante_1-1535809579.jpgDans la nuit de samedi à dimanche, un tragique accident de moto est survenu à Oreye. Jean-Sébastien Haydan, l’ancien directeur de la maison de repos de la Maison Dieu à Antheit (Wanze), est décédé à moto. Il avait 40 ans. Les circonstances de sa chute restent troubles. Le Parquet de Liège a demandé des devoirs d’enquête complémentaires.  
L’accident est survenu dimanche, à 2h45 du matin, sur la chaussée romaine, à Grandville (Oreye), dans le sens Waremme-Oreye, à proximité de la chapelle de Notre-Dame de Bon Secours.
 
Alors qu’il regagnait son domicile à Liège, Jean-Sébastien Haydan, 40 ans, a fait une chute à moto.
Lorsque les secours de Hesbaye sont arrivés sur place, ils n’ont rien pu faire pour sauver le malheureux. Il avait déjà cessé de vivre.
 
L’expert automobile est descendu sur place mais les circonstances de la chute doivent encore être éclaircies. Raison pour laquelle le Parquet de Liège a ordonné des devoirs d’enquête complémentaires, nous dit-on à la police de la zone Hesbaye appelée sur les lieux du drame.
 
Selon le porte-parole du parquet de Liège, Christine Collignon, la victime aurait été renversée par une voiture qui l’aurait ensuite traînée au sol sur près de 100 mètres. L’automobiliste aurait ensuite pris la fuite.
L’enquête est en cours pour retrouver l’auteur de ce délit de fuite. Hier, lundi, il n’avait toujours pas été identifié.
 
Un directeur très apprécié
Infirmier psychiatrique de formation, Jean-Sébastien Haydan était directeur de maisons de repos. Pendant 7 ans, de 2012 à 2019, il a dirigé la Maison Dieu à Antheit (Wanze) où il n’a laissé que de bons souvenirs.
Tous sont sous le choc de la triste nouvelle. Il laisse un grand vide. « C’était quelqu’un de très apprécié, à l’écoute du personnel, des familles et des résidents. Il avait le cœur sur la main même s’il savait aussi dire non », confie cette employée en larmes.
 
Depuis 2019, par choix personnel, il avait repris la direction de la résidence Clair de Vie et de la Maison de repos Farnientane, en région liégeoise.
 
Mais il avait conservé un attachement pour la résidence d’Antheit. Lors du dernier Noël fêté à Antheit, il avait tenu à être présent pour le repas.
 
« Pour les résidents, c’est dur. Nous leur avons appris la nouvelle ce dimanche », reprend l’employée.
 
Le Liégeois était célibataire, sans enfant. Il avait une sœur. Son corps a été pris en charge par les pompes funèbres Besem, à Herstal où un dernier hommage lui sera rendu le vendredi 28 février, à 10h.
Il sera ensuite inhumé au cimetière de Herve (nouveau).
 

Commentaires