• Fermeture de l'administration communale ce jeudi et vendredi à l'occasion de la Toussaint.

    74239268_2570013163076372_5274234158908964864_n.jpgA l’occasion de la Toussaint, les bureaux de l'administration communale seront fermés : jeudi 31 octobre ET vendredi 1er novembre

    RAPPEL : Lundi 4 novembre, le service population sera ouvert de 8 à 12 h et de 13 à 19 h.

  • La Défense organise un exercice la nuit du 5 novembre en Hesbaye. Des tirs à blanc sont prévus!

    74239268_2570013163076372_5274234158908964864_n.jpg

    Avis aux habitants de WAREMME (et alentours), la Défense organise, dans la nuit du 05 novembre 2019, un exercice de contre-terrorisme. Des vols à basse altitude et des tirs à BLANC pourraient avoir lieu.

    Information de la Défense

  • Un véhicule sur dix roule avec des feux défectueux « 60 % des accidents se produisent dans l’obscurité », rappelle Touring.

    74393787_10217713762467447_8903613336575279104_n.jpgDepuis le changement d’heure, la nuit tombe bien plus tôt sur le chemin de la maison au retour du travail. Touring reçoit régulièrement des plaintes sur le manque d’éclairage des véhicules. 
     
    La situation s’améliore, mais ce n’est pas encore la panacée. En ce début d’automne, Touring a réalisé une enquête sur le terrain, contrôlant un millier de véhicules à différents endroits de Belgique. À chaque fois, ses préposés ont vérifié si tous les feux avant, arrière et les stops fonctionnaient. « Il ressort qu’un conducteur sur dix n’était pas en ordre avec l’éclairage », chiffre Lorenzo Stefani, porte-parole de l’organisme de mobilité. Il n’est pas surpris par ce résultat. Régulièrement, Touring reçoit des plaintes à ce sujet.
     
    « Un tel manquement met les autres usagers directement en danger et c’est très alarmant quand l’on sait que plus de 60 % des accidents se produisent dans l’obscurité », souligne Lorenzo Stefani. Il reconnaît que la situation s’améliore néanmoins. Jusqu’il y a peu, on tournait aux alentours de 20 % des véhicules qui n’étaient pas en ordre. « Cette baisse est sans doute due aux systèmes d’avertissement des nouveaux véhicules qui informent le conducteur quand un feu est défectueux », note-t-il. Cette avancée est contrebalancée par un parc automobile vieillissant et une durée d’utilisation toujours plus longue. En 2012, l’âge moyen d’une voiture était de 97 mois, contre 110 mois en 2018. Les voitures d’occasion remises en circulation sont toujours plus nombreuses. « En 2018, il y a 657.000 immatriculations de ce type, soit 100.000 de plus que pour les voitures neuves. Une des raisons de cette augmentation serait l’incertitude sur les motorisations autorisées dans le futur », avance notre interlocuteur.
     
    Dans la foulée, Touring rappelle les près de 400.000 véhicules qui tombent sous le coup d’une carte rouge au contrôle technique pour des problèmes de feux. « Le problème des feux de croisement occupe le top 5 des manquements depuis des années, malgré le risque d’amende », déplore Lorenzo Stefani. L’amende est de 58 euros pour un feu défectueux et de 174 euros si on roule sans feux à l’avant ou à l’arrière. Quant à l’antibrouillard défaillant ou oublié, c’est 116 euros.
     
    Pas une excuse
    « Encore de trop nombreux conducteurs pensent que leurs feux ne servent qu’à mieux voir. Bien entendu, c’est important. À partir de 45 ans, nous avons besoin de deux fois plus de lumière qu’une personne de 20 ans », dit-il. Et le fait que les ampoules soient plus difficiles à remplacer soi-même sur les nouveaux modèles ne doit pas être une excuse pour ne rien faire.
     
    Pour vérifier le bon fonctionnement des feux, il suffit de regarder leur reflet sur un mur ou dans une vitrine. Pour ce qui est de l’arrière, on demandera l’aide d’un passager en appuyant sur la pédale de frein, sans oublier d’activer la marche arrière. Un clignotant qui fonctionne trop vite trahit une lampe grillée ».

  • Le club de patchwork orétois a réalisé et offert 400 linges réutilisables à l'école communale d'Oreye.

    Capture2.JPG

    Un projet intergénérationnel en faveur de l’environnement : le club de patchwork orétois a réalisé et offert 400 lingettes réutilisables à l’école maternelle. Ces linges ont remplacé les produits directement jetés après un usage unique.  
    L’école maternelle d’Oreye a récemment entamé un nouveau virage : les lingettes à usage unique sont remplacées par des pièces réutilisables en tissu. Et c’est le club local de patchwork qui a réalisé, puis offert, 400 exemplaires. Un projet intergénérationnel dans lequel tous les intervenants se sont retrouvés.
     
    Cette initiative s’est ajoutée à d’autres gestes en faveur de l’environnement. La commune d’Oreye a instauré une démarche de réduction des plastiques à usage unique, comme les gobelets. En parallèle au passage programmé aux gobelets réutilisables, une première initiative a vu le jour à l’école : « Ces lingettes sont utilisées en maternelles, notamment pour se laver les mains après un bricolage ou se débarbouiller la bouche après une collation. Le nombre de déchets est progressivement réduit grâce à ces initiatives », indique Magali De Leeuw, échevine.
     
    météo.JPGCe projet est né un peu par hasard, au travers de rencontres. « Des enseignantes ont découvert le travail d’une artisane locale lors d’un marché organisé avec la commune. La discussion s’est engagée et l’école a ensuite suggéré ce projet. La commune est intervenue et le club de patchwork a réalisé ces 400 pièces, un travail important dans lequel ces dames se sont pleinement investies », relate Magali De Leeuw. « Des petits gestes sont mis bout à bout pour la planète. Le message est transmis de génération en génération et de nouvelles habitudes sont peut-être distillées grâce aux enfants », relève l’échevine.
     
    L’établissement communal orétois est inscrit dans un projet d’école propre visant le « zéro déchet ». La participation des élèves aux marches en faveur du climat est ainsi confirmée par des actes concrets au sein de l’école », souligne la directrice Isabelle Lambotte : « Les élèves ont marché pour le climat et l’école a entamé des recherches en vue d’une réduction des déchets. Nous avons identifié des actions concrètes, dont ces lingettes réutilisables en tissu dans le cadre d’un projet intergénérationnel. »
     
    À l’école, un double impact est constaté : moins de déchets et l’achat de lingettes jetables en moins. « Les parents, comme leurs enfants, ont très positivement perçu ce changement. Moins de produits chimiques sont utilisés, des savons plus sains sont choisis et le risque d’allergies est aussi réduit. Les lingettes sont décorées et les enfants les ont rapidement adoptées », sourit Isabelle Lambotte. Les dames du club de patchwork ont mis tout leur cœur dans ces lingettes d’ailleurs joliment décorées. Une cinquantaine d’enfants, les plus jeunes, sont surtout concernés par l’utilisation très fréquente des tissus (sur 110 en maternelles).
    « L’écologie n’est pas un vain mot, dès l’école maternelle », conclut le bourgmestre Jean-Marc Daerden qui salue l’initiative.
  • Décès de Monsieur Charly Herck le 28 octobre 2019, veuf de Lydie Radoux.

    "Mon coeur peut cesser de battre,
    il ne cessera jamais de vous aimer."

    Denis et Chantal HERCK-RENOTTE,

    ses enfants;

    Justine HERCK,

    sa petite-fille;

    Pierre (†) et Rosine (†) HERCK-MASSILLON,

    ses parents;

    Jean (†) et Mariette (†) RADOUX-TIBO,

    ses beaux-parents;

    Joseph et Marie-Rose PÉTRY-HERCK,
    Jean-Marie et Camille PIRON-RADOUX,

    ses sœur, beaux-frères et belle-sœur;

    Michel et Véronique PÉTRY-HOUGARDY,
            Tom, Xavier, Rémy et Catherine
            Charles,
    Marc et Christelle PÉTRY-BELDE, son filleul,
            Léna, Marie, Julien et Ilona, Léa,
    Jean-Yves et Daisy PEETERS-HOUBRECHTS-PIRON,
            Dylan, Laurane,

    ses neveux et nièces;

    Léa VAN EYCK-MASSILLON,

    sa tante;

    Ses cousins et cousines,
    Les familles HERCK-MASSILLON, RADOUX-TIBO et apparentées

    ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de

    Monsieur

    Charly HERCK

    Veuf de Lydie RADOUX

    né à Oreye le 29 octobre 1944
    et décédé à Liège ce 28 octobre 2019.

    Le défunt repose au funérarium Jean FRANCOIS,
    Chaussée Verte, 86 à Crisnée, où la famille sera présente à partir du mardi 29 octobre de 16 heures à 19 heures.

    L'eucharistie des funérailles,
    suivie de l'inhumation dans le caveau de la famille,
    sera célébrée en l'église Saint-Hubert à Lens-sur-Geer,
    le jeudi 31 octobre 2019 à 10 heures 30.

    Réunion à l'église.

    Cet avis tient lieu de faire-part.

  • Incendie à Waremme: The Beer Way et Auto Alliance sont détruits.

     

    B9721392470Z.1_20191027082149_000+GR8EPGLCA.1-0.jpg

    Ce samedi soir, un important incendie s’est déclaré dans un bâtiment de la chaussée Romaine à Waremme. The Beer Way, commerce à remettre et le magasin Auto Alliance sont complètement détruits. De nombreux corps de pompiers sont descendus sur place.

    B9721392470Z.1_20191027013042_000+G6IEPG10M.1-0.jpg

  • Le Challenge Hesbignon, c'est ce dimanche 27 octobre à Oreye.

    75095588_534382170729678_919004649225191424_n.jpg

    Un clic pour agrandir

    Attention - Arrêté communal

    Le dimanche 27 octobre entre 9h et 13h, la circulation et le stationnement seront interdits rue de la Cité en sa partie comprise entre le hall omnisports et la rue de Horpmael. Le stationnement sera également interdit rue de Horpmael entre les bas de la rue de la Cité et la rue de la Westrée.

  • Le changement d'heure, c'est la nuit du 26 au 27 octobre 2019. On recule d'une heure!

    75095588_534382170729678_919004649225191424_n.jpg

    Dans la nuit de samedi à dimanche, la Belgique passera à l’heure d’hiver, ce qui signifie qu’à trois heures du matin, les aiguilles reculeront d’une heure. Il sera donc deux heures. En d’autres termes, on pourra se prélasser 60 minutes de plus sous la couette, mais la nuit tombera plus tôt.

    La Belgique, comme le reste de l’Europe, passera ce dimanche à l’heure d’hiver, qui intervient chaque année le dernier week-end du mois d’octobre. Celle-ci sera effective jusqu’au week-end du 28-29 mars 2020.

    Mais le changement d’heure saisonnier, ce ne devait pas être terminé? Remettons brièvement les pendules à l’heure.

    Après avoir mené une consultation publique, la Commission européenne avait recommandé en septembre 2018 d’abolir le changement d’heure saisonnier dès 2019. Tant les États membres que le Parlement avaient toutefois jugé ce délai trop court, reportant la fin du changement d’heure dans l’Union européenne à 2021. La mesure laisse à chaque pays le choix de rester à l’heure d’hiver ou à l’heure d’été. Ainsi, si la Belgique opte pour l’heure d’été, elle connaîtra encore quatre changements d’heure tandis que si le royaume privilégie l’heure d’hiver, les citoyens devront encore se soucier d’ajuster leurs montres à trois reprises.

    Le changement d’heure saisonnier a été instauré dans les années ’70 dans le but de limiter la consommation d’éclairage artificiel et donc réaliser des économies d’énergie. Il est cependant aujourd’hui de plus en plus critiqué. On lui prête notamment des effets négatifs sur la santé, à l’instar de mini «jetlags» (syndrome du décalage horaire) dont pâtissent en particulier les enfants et les personnes âgées. Ses détracteurs citent aussi un nombre d’accidents de la circulation accru en raison des conditions de visibilité moindres et de la fatigue.

  • La commune d'Oreye a son nouveau logo officiel!

    météo.JPG

    Ce jeudi, lors du conseil communal, le nouveau logo officiel de la commune d'Oreye a été dévoilé par le bourgmestre, Jean-Marc Daerden.

    Le « 0 » est un symbole d’unité, d’alliance entre nos villages. Il représente également la nature et le mouvement (dynamique), deux caractéristiques très importantes de notre commune.
    La ligne droite.
    Elle représente la simplicité, la rigueur, la détermination. La droite horizontale donne également une impression rassurante de stabilité.

    Découvrez les reste des explications concernant ce logo sur l'image ci-dessous (un clic sur l'image pour agrandir)

    72789114_534382230729672_4937081412311318528_n.jpg

    75095588_534382170729678_919004649225191424_n.jpg