Etonnant: la piscine de Crisnée est fermée tout l’été! C'est un privé qui gère l'établissement.

cropped-IMG_3624.jpgÉtonnamment, la piscine de Crisnée garde portes closes en juillet et en août. Une décision prise par le gestionnaire privé du bassin. « Les deux publics principaux de la piscine sont les écoles de natation et les écoles. En été, elles ne viennent pas. Sans leur présence, la piscine n’est pas du tout rentable, d’autant qu’il n’y a plus de toboggan, c’est devenu un bassin de bien-être et de sport.
 
L’année passée, nous avons malgré tout ouvert et, au final, nous avons dû injecter 15.000 euros de notre poche, le montant de la perte engendrée. Dès lors, j’ai décidé que cette année, nous serions fermés pendant les grandes vacances. Ce n’est pas mon rôle de maintenir une activité sociale, d’autant que nous ne percevons pas de subside », justifie André Henveaux, gestionnaire de la piscine de Crisnée et président de Liège Natation. « Cela ne signifie pas que nous sommes en faillite !, tient-il à préciser. C’est justement pour éviter les difficultés de trésorerie que nous n’ouvrons pas. La piscine doit être rentable. »
 
« Nous regrettons cette fermeture »
On s’en doute, cette fermeture estivale ne réjouit pas le bourgmestre de Crisnée, Philippe Goffin. « Nous avons délégué la gestion de la piscine à un privé. Dans ses obligations, il y a 1/3 d’accès pour les écoles, 1/3 pour les écoles de natation et 1/3 pour le public. On vérifiera sur le 1/3 public est atteint. Il est clair que les circonstances de cet été auraient justifié une ouverture de la piscine, même s’il y avait eu peu de monde l’année précédente. Nous regrettons cette fermeture. Le contrat de gestion arrive à échéance en juin 2020, cela fera partie des éléments débattus, sans entrer en guerre contre quiconque », commente-t-il.
 
Un subside est-il envisageable ? « Un bilan se fait sur une année complète. Si juillet et août sont déficitaires, il y a d’autres mois plus favorables qui rapportent. Je rappelle que nous mettons la piscine à disposition gratuitement, qu’un ouvrier communal est dédié au nettoyage du lundi au vendredi et que nous avons remplacé les chaudières l’année dernière », conclut-il.

Commentaires