• Conseil communal ce lundi 30 avril 2018 à 20h00 à l'administration communale d'Oreye.

    Capture.JPG

    Ce lundi 30 avril 2018 à 20 heures aura lieu la séance du conseil communal. Cette réunion publique se déroulera à l'administration communale (rue de la Westrée 9).

    A l'ordre du jour:

    1. Rénovation toiture chapelle Saint-Eloi – marché par procédure négociée.
    2. Travaux morgue Oreye – marché par procédure négociée.
    3. Rénovation toiture menuiserie dépôt voirie – marché par procédure négociée.
    4. Convention portant sur les conditions d’utilisation des solutions développées par l’asbl Groupement d’Informations Géographiques.
    5. Centre sportif et culturel – remplacement membre conseil d’administration.
    6. IMIO- Assemblée générale du 07 juin 2018.
    7. Ratification arrêtés de police.

    HUIS-CLOS

    1. Ratifications désignations maîtres d’éducation physique/ psychomotricité temporaires.
    2. Evaluation directrice école à l’issue de la 1ère année de stage.
  • Orage, grêle et pluies ce dimanche après-midi et en soirée!

    31390026_10216350446859113_7273875450508607488_n.jpgL’alerte orange a été décrétée par l’IRM, ce dimanche, dans toute la Wallonie. Cela signifie que des précipitations importantes sont à prévoir en fin d’après-midi et en soirée. Les quantités n’ont pas encore été estimées, mais le risque d’inondations n’est pas à exclure. « Soyez donc sur vos gardes et évitez autant que possible de prendre la route », prévient l’IRM.  

    Ce dimanche sera l’occasion de rester bien au chaud, et à l’abri. Car, mauvaise nouvelle si vous avez prévu de profiter du plein air : les prévisions météorologiques de l’après-midi ne sont pas bonnes.
    L’institut royal météorologique prévoit de grosses précipitations.
     
    « Il y a un risque de grêle et de fortes pluies dans toute la Wallonie. Il est difficile d’estimer les quantités qui tomberont ce dimanche. Ce sera généralement très localisé. La région où le risque est le plus élevé se situe à l’extrême sud-est du pays : en provinces de Luxembourg, de Liège et au sud-est de la province de Namur », prévient David Dehenauw, chef de projet à l’IRM.
     
    Le phénomène s’intensifiera en soirée. C’est à ce moment-là que le tonnerre risque de gronder. « Nous avons émis un code orange, qui correspond à un risque répandu d’orages violents. Concrètement, cela pourrait se traduire par des pluies intenses, des averses de grêle, des impacts de foudre », indique David Dehenauw.
     
    Un contraste thermique
    « De fortes rafales de vent seront possibles, avec un risque de dégâts assez importants voire d’inondations. Ce sera très localisé, mais il est difficile de définir ces régions de façon précise. Dans l’ouest et dans le centre de la Belgique, les risques de tonnerre seront moindres. Ce que je peux dire, c’est que le vent soufflera de 70 à 100 km/h, selon les estimations », poursuit le météorologiste de la chaîne RTL-TVI.
     
    « Ces perturbations sont dues à un contraste thermique entre des zones où il fera chaud, et d’autres où les températures seront beaucoup plus fraîches. Il fera jusqu’à 20 degrés du côté des provinces de Liège et du Luxembourg ce dimanche, alors qu’à la côte, il fera entre 10 et 13 degrés. À Bruxelles, les maxima n’atteindront que 16 degrés. »
     
    « Dans la moitié ouest du pays, il fera gris et dans la moitié est, il y aura des éclaircies », note-t-il.
    Au début de la semaine prochaine, l’air froid va gagner l’ensemble du pays. Les maxima n’atteindront plus que les 13 degrés, lundi et mardi. Ensuite, vous pourrez ressortir les t-shirts pour quelques jours, puisqu’à partir de mercredi, les températures grimperont à nouveau jusqu’à 16 degrés. « En fin de semaine, nous allons connaître un réchauffement assez important et nous pourrions atteindre les 20 degrés, mais ce ne sont encore que des estimations peu fiables à l’heure d’aujourd’hui », conclut notre interlocuteur.

  • Football: le RC Bergilers recherche de nouveaux joueurs pour la saison prochaine.

    31390026_10216350446859113_7273875450508607488_n.jpg

    Le RC Bergilers (DH et D1 de l’Alfa situé entre Waremme et Oreye) est à la recherche d’un gardien, de deux attaquants ainsi que d’éléments créateurs afin de renforcer ses deux équipes pour la saison prochaine.


    Si vous désirez rejoindre un projet ambitieux dans un cadre on ne peut plus familiale, ce club est fait pour vous !
    Entraînement le jeudi soir et match le dimanche matin.


    Intéressé ? Contactez Xavier Lempereur via Facebook

     

  • Déviation de la ligne 75 des TEC à Crisnée, rue Pascal et Raphaël Sacré: brocante

    31390026_10216350446859113_7273875450508607488_n.jpg

    Crisnée, rue Pascal et Raphaël Sacré : brocante
    Déviation de la ligne 75

    Dès ce lundi 30 avril à 17h et jusqu'au au mardi 1er mai jusque fin des services, les autobus seront déviés dans les deux sens de circulation entre les arrêts « Cabine Electrique » et « Route De Fize ».

    Les arrêts « Carrefour Genot », « Rue L. Genot », « Rue N. Royer », « Fize-Le-Marsal Eglise », « Fize-Le-Marsal Ecole Libre », Rue De Lens »,  « Rond-Point » et « Crisnée Ecole Moyenne » seront reportés aux arrêts « Cabine Electrique » ou «  Route De Fize.

  • Noiroux, ce petit chat a disparu depuis le 24 avril 2018 de son domicile de la rue de la Westrée à Oreye.

    31390026_10216350446859113_7273875450508607488_n.jpg

    Avis de recherche

    Chat perdu à Oreye

    Petite femelle surnommée « Noiroux » de 2 ans, noire avec quelques taches rousses dans le cou et sur le ventre. Elle est plutôt de nature peureuse.

    Elle n’est pas rentrée le soir du 24 avril 2018, au 12 rue de la Westrée.

    Si vous l’avez aperçue, merci de prendre contact aux numéros suivants :

    0498/76.20.39 ou 0494/32.60.42

  • Une tentative de vol a eu lieu ce mercredi vers 3h44 dans une habitation du Clos Marchal à Lens-sur-Geer.

    Capture.JPGUne tentative de vol a eu lieu ce mercredi vers 3h44 dans une habitation du Clos Marchal à Lens-sur-Geer.

    Deux personnes ont essayé de forcer la porte d'entrée.

    Les auteurs se sont enfuis suite au réveil des occupants de l'habitation.

    La police de Hesbaye a constaté les faits.

  • Liège – Bastogne - Liège: déviation de nombreuses lignes des TEC ce dimanche 22 avril 2018.

    Capture.JPG

    Liège – Bastogne - Liège
    Déviation de nombreuses lignes

    Le dimanche 22 avril, entre 5h et  18h, les déviations suivantes seront d’application.

    De 5h à 11h

    La place Saint-Lambert et la gare Léopold seront fermées.

    Ligne 1 : des navettes seront organisées entre « Opéra » et « Guillemins » et entre « Feronstrée » et « Coronmeuse ».

    Ligne 4 (d’Harscamp) : les bus seront déviés entre la rue des Mineurs et le boulevard de la Sauvenière.

    Lire la suite

  • Odeur (Crisnée): déviation des lignes 75 et 175 le dimanche 22 avril 2018.

    Capture.JPG

    Odeur : marché aux plantes
    Déviation des lignes 75 et 175

    Le dimanche 22 avril de 7h à 20h00, les autobus seront déviés dans les deux sens de circulation par la rue Au Buisson, la Grand’Route (itinéraire normal pour la ligne 75) et la Chaussée Verte.

    Les arrêts « Monument » et « Chemin de Crisnée » seront reportés à l’arrêt « Route de Kemexhe » implanté sur la Grand’Route.

  • Un vol d'un préjudice d'environ 7000 euros a eu lieu dans le hangar d'une ferme à Bergilers.

    Capture.JPGDans la nuit de dimanche à lundi, un vol a été commis dans un hangar de ferme, rue Sous la Motte à Bergilers. Les auteurs ont fracturé la barrière pour pénétrer sur les lieux.

    De l'outillage en tout genre a notamment disparu.

    Le préjudice est estimé, selon l'agriculteur à 7000 euros.

    Des caméras ainsi qu'une alarme sont en cours d'installation dans le bâtiment.

     

  • Oreye: les élèves de 5e année de l'école communale ont coloré un pan de mur de la sucrerie...

    «  J’ai toujours adoré tout ce qui est art plastique et expressions artistiques différentes  », introduit Muriel Carpentiers (37), institutrice des élèves de 5e primaire à l’école communale d’Oreye. «  En début d’année scolaire, dès septembre, j’ai parlé aux enfants d’un projet que j’avais en tête autour de tout ce qui émerge dans les grandes villes, avec la culture des graffitis, le street-art, la culture hip-hop… Les élèves se sont tout de suite montrés motivés et nous avons réalisés beaucoup d’activités autour de ce thème. Ensemble, on a rédigé un courrier à la commune.  »

    Objectif : obtenir un petit morceau de mur à pouvoir repeindre et où les enfants pourraient exprimer leur créativité autour de ce travail, intitulé « Les murs ont la parole ». Au final, l’idée de recouvrir un pan du mur qui longe la sucrerie Beneo-Orafti, rue Louis Maréchal, s’est concrétisée. «  L’usine a tout de suite donné son autorisation et a été emballée aussi par le projet. Elle en a même financé une partie, avec l’achat des bombes et l’aide reçue par un street-artiste. Ce dernier est venu animer, plusieurs fois, des ateliers en classe avec les enfants. Il les a guidés pour la création de cette œuvre  », explique Muriel Carpentiers.

    Au final, après avoir recouvert le mur d’une première couche de latex (via les étudiants engagés pendant les vacances de Pâques à la commune), sept dessins d’enfants ont été reproduits. On peut y découvrir une bombe de peinture, des notes de musique, un soleil, une chaise roulante («  en symbole d’acceptation de la différence, car il y a un enfant porteur de handicap dans la classe  », précise l’institutrice), des cœurs, un avion… «  Ce sont des dessins qui ont été dessinés par les élèves, puis reproduits par l’artiste sur le mur, avant que les enfants ne les colorient à nouveau. Ils ont été choisis, par tous, à l’unanimité.  »

    Plusieurs mots viendront prochainement -courant de la semaine prochaine sans doute- compléter les œuvres déjà réalisées. ‘Partage’, ‘ensemble’, ‘amitié’, ‘avenir’… en feront partie.

    En attendant, le « nouveau » mur fait déjà parler de lui et en séduit beaucoup. «  Des riverains sont venus nous voir, des personnes ont klaxonné pendant que les enfants travaillaient… Les avis sont très positifs : cela apporte de la joie et de la couleur. Les enfants, eux, sont heureux d’apporter leur marque et de laisser leur trace sur la commune. Moi, personnellement, je suis contente que ce projet, au départ personnel, ait pu aboutir et séduit. L’objectif, dans les années à venir, serait de pouvoir réitérer cette opération et, pourquoi pas, couvrir entièrement le mur, si on nous l’autorise… Ou d’autres petits morceaux dans la commune. Ce serait super chouette  », a conclu Muriel Carpentiers. (Article La Meuse du jour E.D)

  • Pensez à préparer la Fête des voisins! Cette année, elle aura lieu le 25 mai.

    Capture.JPG

    La Fête des voisins est un événement annuel qui permet de se réunir entre voisins dans son quartier le dernier vendredi de mai.

    Cette année, nous célébrons la Fête des voisins le 25 mai.

    La Fête des voisins c’est se sentir concerné par son environnement, être attentif et ouvert aux autres, devenir acteur de son quartier et de s’impliquer dans la vie en communauté.

    La Fête des voisins c’est aussi l’occasion de rendre le sourire à son voisinage, de renforcer les liens de proximité et de développer un sentiment d’appartenance à un même quartier.

    La Fête des voisins permet également de créer une solidarité entre voisins et de se mobiliser contre l’isolement et l’exclusion.

    Grâce aux diverses rencontres et à la cohésion entre le voisinage, les quartiers s’améliorent et deviennent plus sécurisants et agréables.

    Pensez à nous envoyer quelques photos de votre fête!

    Site web de l'événement: http://lafetedesvoisins.be/

  • Jardinage: Ça mousse dans les jardins! À cause de l’hiver très humide, elle s’est incrustée partout. Voici comment s'en débarrasser...

    6262.JPG

    Un beau soleil et des températures agréables : vous êtes sans doute nombreux à vous retrouver au jardin ce week-end. Pour constater que l’hiver pluvieux a recouvert de mousse allées, gazon et terrasse !  

    Cette mousse s’est incrustée partout. Il va donc falloir relever les manches pour l’éradiquer.
     
    Dans la pelouse
    Nous avons demandé à Luc Noël de l’émission Jardins et Loisirs de la RTBF de nous donner quelques conseils pour mener à bien l’éradication. Luc Noël souligne que la mousse s’installe surtout à l’ombre. Si vous en trouvez ailleurs, c’est que votre gazon n’a plus de vitalité et que le sol s’est vraiment appauvri. Pensez donc à restaurer l’équilibre sinon la mousse reviendra régulièrement. L’animateur préconise d’ailleurs de tondre à l’aide d’un robot. Pour éliminer l’intruse, privilégiez le scarificateur plutôt que les produits chimiques. Il est vrai qu’il existe maintenant des produits plus respectueux de la nature : à utiliser si vous manquez de courage.
    La mousse s’est certainement installée aussi au pied des arbres : grattez-la. Par contre sur les troncs, laissez-la : elle ne nuit pas au végétal.
     
    Dans les allées
    Il suffit souvent d’un bon coup de râteau.
     
    Sur les dalles
    Attendez que la mousse ait séché et ensuite brossez énergiquement. Il existe également des produits pour éviter qu’elle ne revienne rapidement. On peut aussi y aller au karcher.
     
    De la couleur
    Quand revient le beau temps, on aime que le jardin reprenne des couleurs. Si vous n’avez pas planté de bulbes à la fin de l’été, vous pouvez toujours vous procurer chez un pépiniériste des bulbes forcés, comme des narcisses, que vous replanterez en pleine terre. Primevères, pensées et pâquerettes peuvent aussi venir agrémenter vos parterres. En cas de gel, les fleurs ne résisteront pas mais la plante ne périra pas et refleurira par la suite.
     
    Pour les jardinières, il est encore un peu tôt : il vous faudra encore patienter une bonne quinzaine de jours.
  • Des habitants de la Grand'Route à Oreye ont fait une mauvaise découverte en approchant de leur voiture.

    Capture.JPGPlusieurs véhicules stationnés ont été volontairement endommagés par des vandales ces derniers jours, a-t-on appris dimanche auprès d'une victime d'un véhicule endommagé.

    Des griffes, des rayures sur les portières. Voilà le triste constat découvert par des habitants de la Grand'Route à Oreye.