Mort d'une prostituée au « Night Love », bar de prostitution situé à Oreye.

14877752_10211047965540394_297821695_n.jpgDeux quadragénaires liégeois ont été acquittés mercredi par le tribunal correctionnel de Liège de faits de non-assistance à personne en danger après le décès d’une prostituée qui avait consommé du GHB. Cette tenancière de maison de passe et son homme de main étaient suspectés de ne pas lui avoir porté secours. Les faits se sont déroulés la nuit du 2 au 3 décembre 2013 au « Night Love », un bar de prostitution situé à Oreye.

Une jeune prostituée qui y travaillait avait été retrouvée inanimée dans les toilettes de l’établissement. Les analyses avaient démontré qu’elle avait absorbé de fortes quantités d’alcool et 209 milligrammes de GHB, une drogue connue pour ses effets euphorisants et relaxants qui peuvent entraîner notamment une perte de mémoire.

L’enquête avait démontré que la jeune prostituée avant volontairement absorbé du GHB dans le cadre de ses activités professionnelles. La tenancière de la maison de débauche ainsi que son homme de main, un ouvrier qui réalisait des travaux à cet endroit, avaient été poursuivis pour s’être abstenus de porter assistance à la jeune dame après la découverte de son corps inanimé.

Le tribunal a cependant décidé d’acquitter les deux prévenus en constatant que peu de temps s’était écoulé entre l’entrée de la victime dans les toilettes et la découverte de son corps inanimé, qu’ils n’avaient pas connaissance qu’elle avait consommé du GHB et que le compagnon de la victime, présent au moment des faits, ne semblait pas inquiet de l’avoir découverte dans cet état.

Les deux prévenus ne pouvaient suspecter une issue dramatique.

Commentaires