• Innonvation à Oreye: un nouvel espace de coworking dans une grange!

    14021679_1085994994803538_8748550412745186451_n.jpg

    L’hôtel et la salle de réunion dans la même enceinte : voilà ce que proposera l’espace de coworking imaginé par Isabelle Damoisaux-Delnoy. Cette Orétoise de 46 ans a en effet créé un bâtiment de 140m² offrant différents services sur trois étages.
     
    « Au rez-de-chaussée, il y aura deux chambres dotées d’un lit double », décrit-elle. « On y trouvera également une salle de bain et des toilettes. »
     
    Le 1 er étage abritera une cuisine, la terrasse, le jardin et l’espace de coworking à proprement dit. « Ce dernier disposera d’un vidéoprojecteur pour organiser des vidéoconférences », continue Isabelle Damoisaux-Delnoy. « Il y aura également des tablettes. »
     
    Dix personnes pourront se mettre autour de la table. « Chacun pourra amener son ordinateur », continue-t-elle. « Face au moindre souci technique, un informaticien sera disponible sur place quatre heures par jour. Grâce à un logiciel, il pourra aussi aider à distance même en soirée. »
     
    Enfin, au dernier étage se situera un salon détente. « Certaines personnes pourront ainsi s’isoler si elles le souhaitent, afin de discuter ou regarder la télévision », indique l’Oretoise.
    Ces installations se trouvent dans une grange qu’elle a rachetée à côté de chez elle. Celle-ci possède bien évidemment une entrée indépendante de son domicile.
     
    C’est en travaillant chez elle qu’Isabelle Damoisaux-Delnoy a imaginé cet espace. « C’était pénible pour mon mari et mes enfants de me voir travailler devant eux. À la base, je voulais alors faire des bureaux pour moi. Puis je me suis dit qu’en Hesbaye, il n’y avait vraiment rien en matière de coworking ».
     
    Sa cible : le tourisme d'affaires. « Que ce soit des hommes d’affaires de Belgique ou d’ailleurs, ils préfèrent se retrouver dans un espace de ce style. Le lieu se situe près des autoroutes, et ça peut être plus sympa de venir là que de se mettre à chercher un hôtel et une salle de réunion ».
     
    Le bâtiment se situe au 173, rue des Combattants à Otrange, et dispose d’un code digital pour y accéder.
    Une nuitée reviendra entre 200 et 250 euros. Une journée par personne dans l’espace de coworking coûtera 25 euros. Le bâtiment devrait être ouvert fin septembre ou début octobre.
  • Orages de ce week-end: la commune d'Oreye n'a pas été épargnée! Découvrez les dégâts en photos.

    14172026_10210487532729924_1456497833_n.jpg

    Les pompiers de la zone de secours Hesbaye ainsi que les différentes zones de polices ont été sur le qui-vive la nuit de ce samedi à dimanche. Et pour cause, la tempête qui s’est abattue sur notre région n’a épargné aucune commune.

    Des arbres, branchages, tuiles et autres mobiliers de jardin ont jonché le sol dans différentes rues notamment de Waremme et Oreye. Des coulées de boue ont également été recensées à Hodeige (Remicourt) ainsi que des coupures de courant suite à des arbres qui étaient tombés sur les lignes à haute tension, dont la rue de Thys ou la rue de la Westrée.

    Un pignon d'une maison en construction s'est effondré rue de la Centenaire à Grandville, un arbre est tombé sur une maison inhabitée dans une rue de campagne à Otrange sans oublier les nombreuses chutes de branches, provoquant la fermeture de certaines rues de la commune d'Oreye.

    Et si nombreux sont ceux qui ont été surpris par cette tempête, aucun blessé n’a été recensé.

    14137730_10210487527489793_1739431056_n.jpg

    14194495_10210487532249912_2021832957_n.jpg

    14064165_10210778683721819_4981018662845335277_n.jpg

    orages oreye,inondations

    (dégâts de la maison rue de la Centenaire à Lens-sur-Geer)

  • Il fait très chaud ce jeudi à Oreye... 36° au thermomètre !

    Capture.JPG

    Cette photo a été prise ce jeudi après-midi à la pharmacie Orétoise Villé.

    Le reste de la semaine sera aussi ensoleillé et chaud !

  • Venez découvrir le village d'Otrange d'hier et d'aujourd'hui ce dimanche 28 août 2016!

    Capture.JPG

    Dans le cadre de la fête d'Otrange, le traditionnel Rallye Pédestre du Club La Jeunesse sera combiné avec une découverte du patrimoine architectural, rural et environnemental d'Otrange proposé par la CLDR et un concours de façades fleuries sur la parcours coordonné par la CCATM d'Oreye
     
    Les départs s'effectuent entre 13h et 14h après inscription auprès de Corinne au club la Jeunesse, rue de la forge 3 à Otrange. Rentrée des questionnaires et bulletins de vote à 19h au plus tard.
     
    Le parcours de ± 5km traverse tout le village d'Otrange : l'église, les prés d'Otrange, les fermes, le parc du château, le moulin, l'ancienne école, les maisons à colombages, ...
     
    Sur le parcours :
    • Des jeux et questions organisés par le Club La jeunesse, tous les participants recevront un prix lors de la proclamation des résultats • Des panneaux didactiques et des anecdotes historiques sur les lieux, sites, bâtiments, arbres remarquables, ... rencontrés élaborés par les membres otrangeois de la CLDR d'Oreye (Commission Local du Dévellopement Rural)
     
    • un concours de façades fleuries proposé aux habitants sur le parcours est coordonné par la CCATM (Commission Communale d'Aménagement du Territoire, de l'Urbanisme et de la Mobilité). Tous les participants à la balade pourront voter pour élire les 4 plus beaux jardins (vu depuis la rue). Les lauréats recevront de beaux prix et tous les votants recevront également de petits lots.
     
    Venez tous découvrir le village d'Otrange d'hier et d'aujourd'hui !

    thumbnail_DSCN1622.jpg

     

  • Météo: une semaine estivale sur toute la Belgique !

    Capture.JPG

    Lundi 22/08/16: Sous l'effet d'une poussée anticyclonique, une lente amélioration interviendra. Le temps deviendra graduellement sec après les éventuelles bruines de la matinée au passage d'un front chaud, et les éclaircies se dessineront. Les températures repartiront à la hausse.

    Mardi 23/08/16: L'amélioration s'amplifiera sensiblement et débouchera sur une journée sèche et bien plus lumineuse avec un soleil brillant généreusement. De plus, la forte hausse des températures amènera celles-ci vers des valeurs pleinement estivales. Le début d'un gros coup de chaleur.

    Mercredi 24/08/16: Ce mercredi, le soleil dominera de l'aube au crépuscule en ne tolérant que peu ou pas de nuage. De plus, les températures continueront leur ascension vers les sommets et largement au dessus de la norme.

    Jeudi 25/08/16: Cette journée ressemblera comme deux gouttes d'eau à la précédente. Le coup de chaleur se poursuivra, accompagné d'une météo très lumineuse et d'un soleil généreux.

    Vendredi 26/08/16: Il y a de très grandes chances que cet épisode de chaleur assez tardive se poursuive une journée de plus.

  • Opération de Développement rural. Appel à projets lancé à la population d’Oreye.

    DSC_0131.jpgDans le cadre de l’Opération de Développement Rural visant à améliorer le cadre et la qualité de vie dans la commune, la CLDR (Commission locale de Développement rural) a défini une stratégie de développement. Cette stratégie fixe sous forme d’enjeux et d’objectifs les lignes directrices du développement de la commune pour les 10 années à venir. Vous pouvez la découvrir sous la page ODR du site internet communal : http://www.oreye.be/odr/la-c.l.d.r  

    Cette stratégie de développement pourra être atteinte par la mise en œuvre de projets et d’actions concrètes. La CLDR lance donc un appel à projets à la population de Bergilers, Lens-sur-Geer, Grandville, Oreye et Otrange jusqu’au 30 septembre 2016 pour identifier les projets et les actions à mettre en place.

    Si vous avez des idées, vous pouvez remplir et nous retourner le formulaire (ici). Vous pouvez remplir un ou plusieurs formulaires.

    SOYEZ INNOVANTS, CREATIFS, ADOPTEZ UNE VISION SUR LE LONG TERME ET N’HESITEZ PAS A IMAGINER A PLUSIEURS DES PROJETS FEDERATEURS.

    La Fondation rurale de Wallonie qui accompagne notre ODR se tient à votre disposition pour toute information complémentaire : Bernard Jans (b.jans@frw.be), Marc Van den Broeck (m.vandenbroeck@frw.be) ou au 019/58.93.24.

    Qu’est-ce que la CLDR ?

    La CLDR ou Commission Locale de Développement Rural est un organe participatif constitué pour toute la durée de l’Opération de Développement Rural.  Cette commission est représentative de la population (village, profession, âge…) et  se compose de maximum 60 membres (effectifs et suppléants) dont ¼ max. sont des élus communaux. La CLDR peut être organisée sur base de la CCATM.

    Strategie en tableau.jpg

    Un clic pour agrandir

  • Gros succès pour la brocante dans les rues de la commune d'Oreye avec 350 brocanteurs ! Découvrez les photos.

    DSC_0012.JPG

    Le dimanche 7 août se déroulait la brocante annuelle du MF Central 5 (Mini foot Oreye) dans quelques rues de la commune d'Oreye sous un soleil estival.

    350 brocanteurs ont répondu à l'appel ainsi que les nombreux amateurs d’antiquités et de bonnes occasions... Le rendez-vous est à nouveau pris pour l'année prochaine !

    DSC_0005.JPG

    Album photos: BROCANTE OREYE

  • Accident de la route sur la Chaussée Romaine à Oreye. Un motard a perdu le contrôle de son véhicule.

    1412530043_B97229021Z.1_20130313090747_000_GF8JOE4S.1-0.jpgCe dimanche, vers 14h20, un motard a perdu le contrôle de sa moto dans le virage de la Chaussée Romaine de Tongres vers Oreye, à quelques mètres du radar fixe.

    Les pompiers de Waremme ainsi qu’une ambulance et un SMUR se sont rendus sur les lieux.

    Blessé, le motard a été transporté à l'hôpital.

    A l’heure actuelle, la cause de cet accident n’est pas connue.

  • Décès de Madame Simone Désiront ce 11 août à l'âge de 98 ans.

    Décès.jpg

    Décès de Madame Simone Désiront, veuve de Monsieur Albert Paques. Née à Grandville le 12 décembre 1917 et décédée à Grandville ce 11 août 2016 à l'âge de 98 ans.

    La défunte repose à son domicile, rue des Fontaines, 52 où les visites sont souhaitées de 17 heures à 19 heures.

    La liturgie des funérailles sera célébrée en l'église Saint-Servais à Grandville le mardi 16 août 2016 à 10h30. L'inhumation aura lieu au cimetière de Grandville à 11h45.

  • Terrorisme : sept commissariats fermés dans la zone de police Hesbaye dont Oreye!

    13939456_302601573425808_7499713128367162900_n.jpgSuite à l’attaque à la machette survenue samedi au commissariat de police de Charleroi, les cinq zones de police de notre arrondissement ont renforcé leurs mesures de sécurité. Ainsi, la zone de Hesbaye a décidé depuis ce lundi de fermer au public sept des huit postes de police excentrés.  

    Depuis ce lundi, les postes de police de Berloz, Crisnée, Donceel, Faimes, Fexhe-le-Haut-Clocher, Geer et Oreye ne sont plus accessibles au public. Les citoyens sont désormais renvoyés vers le commissariat central de Waremme qui les met en contact avec les policiers locaux.
     
    « Ces différents bureaux ne disposent pas de sas de sécurité, or nous ne voulons prendre aucun risque pour notre personnel », justifie le commissaire Jean-Marie Debroux qui a décidé de cette fermeture (temporaire) au lendemain de l’attaque terroriste contre deux policières de Charleroi.
     
    Seul, le poste de police de Remicourt, qui dispose d’un sas de sécurité, reste ouvert, « pour autant qu’il y ait deux policiers présents » , précise encore Jean-Marie Debroux.
     
    Au niveau du commissariat central de Waremme, là aussi, le dispositif de sécurité mis en place lors des attentats déjoués de Verviers (15 janvier 2015) a été réactivé. « Nous l’avions déjà réactivé après les attentats du 22 mars à Bruxelles. Depuis ce lundi, j’ai réuni mes équipes pour leur rappeler les différentes mesures à prendre » . Contrôle renforcé aux entrées par des policiers armés et vêtus d’un gilet pare-balles, patrouille en rue par équipes de deux en sont les plus visibles.
     
    Enfin, au niveau du commissariat de la rue du Tram qui héberge la direction zonale et judiciaire, les équipes travaillent à bureau fermé. « C’est un policier qui trie les personnes qui sont autorisées à entrer » .
     
    À Huy aussi, le chef de zone faisant fonction, Steve Jasselette, a pris des mesures pour garantir la sécurité de ses hommes. « En réalité, nous n’avons jamais vraiment baissé la garde. La vigilance est toujours de mise. Depuis ce lundi, nous avons surtout renforcé le dispositif mis en place depuis Verviers. Lorsque les gens se présentent dans le sas de sécurité, nous effectuons un contrôle plus complet. »
     
    Dans certains commissariats, des policiers en arme gardent l’entrée. « Chez nous, ce n’est pas nécessaire. Avec l’escalier d’accès à la porte d’entrée, nous sommes naturellement protégés ».
     
    Les mêmes dispositions ont été prises pour le commissariat de la rive gauche. « Le seul changement : le public n’est plus reçu par le service administratif de la ville qui est hébergé dans le même bâtiment. Ce sont surtout des agents constatateurs qui y travaillent, or, il n’y a pas de contrôle. Les citoyens qui doivent s’adresser à eux sont invités à le faire par téléphone » , termine Steve Jasselette qui tient cependant à rassurer la population. Et surtout à ne pas vivre dans la psychose. (La Meuse 10-08-16 MC.G)
     
    Vidéo du journal de RTL-TVI

  • Prochainement à Bergilers: ouverture d'une pizzeria au feu de bois.

    13939456_302601573425808_7499713128367162900_n.jpg

    La pizzeria au feu de bois "Bella Napoli" se situera rue Louis Maréchal à Bergilers, dans les anciens locaux de la boulangerie Thirion ou pour les anciens, de la boucherie Troquette.

    Plus d'infos prochainement lors de la date d'ouverture !

  • La bénédiction des véhicules à Bergilers, une tradition, un succès ! (+photos)

    DSC_0086.JPGLes années passent mais la file de véhicules ne désemplit pas. La bénédiction de de la fête de la Saint-Christophe à Bergilers attire toujours autant de voitures et de camions. Une manifestation qui montre que des événements catholiques restent populaires de nos jours. 

    Dimanche 31 juillet, s’est déroulée la traditionnelle bénédiction des voitures devant l’église de Bergilers. Pendant plus de deux heures, le curé Jérôme Mulimbi a vu défiler breaks, camions et motos afin de projeter sur leur carrosserie la fameuse eau bénite. « Pour ma part, c’est la cinquième année que je bénis les voitures », déclare le curé d’Oreye et de Crisnée. « C’est un événement toujours très populaire. Au fil des ans, cette bénédiction est passée d’une simple fête orétoise à une fête rassemblant plusieurs villages. Le fait que ce soit un dimanche permet aux jeunes et aux familles de venir plus facilement ».
     
    DSC_0163.JPGSi la cérémonie rassemble toutes les tranches d’âge, la majorité des sièges autos qui empruntent la rue du Bailly sont occupés par des seniors. Beaucoup de conducteurs sont catholiques pratiquants, même si le curé précise que la majorité n’est pas pratiquante. « Voilà déjà deux ans que nous venons », explique André Boulanger, à bord de son camion. « Nous avons fait le trajet depuis Fexhe-le-Haut-Clocher ». Rachel Derwa, elle, a pris son véhicule en sortant de la messe, à Oreye. « Ça fait 20 ans que je participe à la bénédiction », déclare-t-elle. « Je suis catholique pratiquante et je viens ici depuis que je conduis ! »
     
    DSC_0108.JPGLa file de voitures s’étend sur des centaines de mètres. Derrière le peloton de voitures, des tracteurs et camions attendent leur tour, sous une fanfare de coups de klaxon. Tous les camions des transports Vervoir de Crisnée sont présents ainsi que l'entreprise Raymackers, De Sart ou encore Jéjé Trans.
     

  • Les Eaux'Reyades à Bergilers: un succès pour cette deuxième édition! (+photos)

    DSC_0054.JPG

    Cette seconde édition des jeux à Oreye a connu un beau succès. Pas moins de 20 équipes se sont retrouvées, ce week-end, dans une compétition qui croulait sous les rires de chacun. Le temps était mitigé mais les jeux ont été épargnés, même si tous ont fini arrosés de la tête aux pieds. Hé oui ! Les Eaux…Reyades. Le défi de créer le plus grand bateau avec des pages de La Meuse a été remporté par l’équipe de Jonathan Wuilmart.  

    DSC_0121.JPGOn se serait cru dans un camp de vacances ce week-end à Bergilers, village de la commune d’Oreye. Dans une ambiance bon enfant, les équipes constituées de 6 personnes ont tout donné lors des épreuves. Celles-ci ont été corsées par rapport à l’année dernière pour donner un peu plus de suspens et de rires aux joueurs et spectateurs.
     
    Les pages du journal La Meuse ont retrouvé une seconde vie grâce à l’idée de Christophe Nihon, coordinateur du CLAP de Bergilers. « On était à la maison et avec ma fille et on a fait un bateau avec les pages du journal. Comme les jeux approchaient, j’ai eu l’idée de lancer le concours du plus grand bateau réalisé ».
     
    DSC_0063.JPGC’est ainsi que Jonathan Wuilmart (22 ans) d’Otrange, s’est vu offrir un fût de bière grâce à son bateau de 275 cm de long ! « Je n’ai pas compté les pages du journal, j’ai juste fait par rapport à la superficie de la cuisine. Ça m’a pris 3-4h pour faire la base et on a fait le pliage à 3 avec des amis. En tout, il mesure 2m75. C’est un concours et comme on participait aux jeux et aux soirées, on s’est dit autant le faire, c’est l’occasion de boire gratuitement, d’ailleurs on est toujours en train de consommer notre prix », rigole-t-il. Ce que ces jeunes aiment particulièrement, c’est l’ambiance dégagée par ces jeux de village. « C’est fort sympa. Ce que je préfère, c’est le travail d’équipe. Ça permet de se retrouver et de se faire de nouvelles connaissances », ajoute le lauréat.
     
    Les pages du journal ont également été utilisées lors des jeux. « Le principe est simple, les participants doivent confectionner un petit bateau en papier journal, le remplir d’eau et vite la reverser dans le seau à l’autre bout du terrain », nous explique Christophe Nihon.
     
    DSC_0415.JPGLes jeux s’enchaînent, les équipes tournent, elles se rencontrent et s’affrontent comme lors de la bataille de cotons-tiges géants, au-dessus d’une piscine de 60 m³ entourée de ballots de paille. Une bataille où rares sont ceux qui s’en sont sortis indemnes et sans une goutte d’eau.
     
    Un petit peu plus loin, l’équipe des « Enflottées du RAVeL » est en plein action et à contre-courant sur le Geer. Un esprit d’équipe nécessaire pour arriver à pêcher un maximum de canards numérotés et approcher les 100.
    Comment les organisateurs jugent-ils de la réussite de l’événement ? « Ce que je fais, c’est que j’observe les sourires et les rires des gens. Et là, je sais que c’est réussi », conclut Christophe Nihon. (La Meuse C.C)

    DSC_0007.JPG