• Chasse aux oeufs et spectacle au rendez-vous du CLAP Bergilers ! Découvrez la galerie photos...

    2382326757.JPG

    Le lundi de Pâques, était l'occasion pour les Bergilersois de se retrouver et de s'émerveiller devant le sourire des petits, amusés par cette chasse aux oeufs ainsi que le spectacle sur le thème de la reine des neiges.

    Découvrez l'album : ICI

  • Ce chien a été trouvé ce lundi 28 mars 2016 sur la Grand'Route à Oreye.

    Capture.JPG

    Ce chien a été trouvé ce lundi 28 mars 2016 sur la Grand'Route à Oreye. Il est non puçé.

    Il se trouve actuellement chez le vétérinaire Leys à Oreye.

  • Suite aux fortes rafales de vent, un arbre menace de tomber rue du Château d'Eau à Otrange.

    879048052_ID7788054_0-tec_075941_H3WPH4_0.JPG

    Suite aux fortes rafales de ce lundi de Pâques, un arbre s'est cassé rue du Château d'Eau à Otrange. Il menace de tomber sur la route.

    Le Bourgmestre f.f. est prévenu de la situation.

    La route est fermée à la circulation jusqu'à mardi, lors du dégagement de l'arbre par la voirie.

  • La 17ème édition du salon du vin & de la gastronomie de Bergilers: un succès total ! Découvrez les photos...

    DSC_0036.JPG

    Alors que le salon du vin et de la gastronomie de Bergilers s’est animé de plusieurs nouveautés ce week-end, cette 17 e édition a connu un succès. La soirée inaugurale a permis à plus de 130 personnes de découvrir les nouveaux vignerons, ainsi qu’une plus importante partie dédiée à la gastronomie. Le week-end aura rassemblé 650 visiteurs et amateurs de vins !
     
    DSC_0061.JPGLe week-end a commencé par l’élection du vin des dames : « Chaque vigneron présent au salon a proposé un vin que sept femmes ont dégusté », explique d’emblée Monique Kallen, présidente du Clap qui organise l’événement, Nous avons élu le Touraine Amboise 2015, un rosé demi-sec, comme vin des dames. Les deux autres qui nous ont séduites sont un blanc moelleux et un médoc. Nous avons offert un médaillon aux producteurs qui ont ainsi pu les apposer sur leurs bouteilles. »
     
    C’est le vin de Lionel Truet qui l’a emporté auprès de la gent féminine : « Je viens au salon depuis le début. Je constate son évolution puisque le chapiteau, plus grand, permet d’accueillir davantage de producteurs. La présence de produits de bouche diversifie aussi l’événement. Malgré son évolution, le salon de Bergilers reste très agréable et conserve sa taille humaine. L’organisation, les visiteurs et les vignerons participent à cette ambiance sympathique. Cette ambiance rejaillit sur l’extérieur et attire plus de monde », se réjouit le producteur originaire de la Loire. Quant aux deux autres vins mis à l’honneur par les dames, ils sont produits par des vignerons présents à Bergilers pour la première fois.
     
    Encore de la place
    DSC_0084.JPGUn chapiteau plus grand rime avec la présence de plus de producteurs. « Nous avons installé l’espace gourmand au centre avec les vignerons tout autour. Avec nos différents, nous avons rendu les lieux plus spacieux et lumineux. Pour l’année prochaine, nous pouvons encore accueillir d’autres vignerons et proposer des vins de plus de régions », conclut Christophe Nihon, qui participe à l’organisation.
     
  • On change les heures ce week-end... Vous dormirez une heure de moins !

    horloge.jpgAttention, comme chaque année, ce week-end on change d'heure. Dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 mars, à 2h du matin, il sera 3h. Vous devez donc avancer d'une heure vos horloges. Cette nuit, vous dormirez 60 minutes en moins !

    Mais au fait, pourquoi changer d'heure deux fois par an ?

    Face à la flambée des prix du pétrole depuis le "choc pétrolier" de 1973, Valéry Giscard d'Estaing, président de la République Française entre 1974 et 1981, décide en 1975 que la France changerait désormais d'heure deux fois par an. L'objectif était simple: des économies d'énergie. Le moyen d'y parvenir n'est pas moins simple: reculer ou avancer les horloges pour faire correspondre au mieux les heures d'activités avec les heures où il fait jour.

  • Ramassage des branchages gratuits dans la commune d'Oreye. Découvrez les dates. Inscription obligatoire !

    2684824055.140.JPGComme chaque année, la commune d'Oreye vous propose un service gratuit de ramassage de vos branchages.

    3447071337.15.JPGQuelques règles à respecter:

    • Déposer les branche chaque premier jour de la semaine retenue.
    • Evitez les branches de plus de 15 centimètres de diamètre. Pour ce type de branchages, adressez-vous aux citoyens qui utilisent le chauffage au bois !
    • Ne déposez pas de branches avec des clous.
    • Ne déposez pas de feuilles mortes, fleurs ou petites branches de sapins (les pointes)
    • Un maximum de 3m³ sera autorisé.

    Calendrier 2016 à respecter:

    • Lens-sur-Geer : du lundi 21 au vendredi 25 mars
    • Grandville: du lundi 4 avril au vendredi 8 avril
    • Bergilers: du lundi 11 avril au vendredi 15 avril
    • Otrange: du lundi 18 avril au vendredi 22 avril
    • Oreye: du mardi 25 avril au vendredi 29 avril

    Inscription préalable OBLIGATOIRE: Marc PINT, responsable de la voirie, 0496/72 89 29 ou marc.pint@oreye.be

  • Remicourt: la course-poursuite avec une Audi se termine par un crash des fuyards et de la police dans un champ!

    Dans la nuit de samedi à dimanche : une Audi A3 portant des plaques belges volées a été prise en chasse par la police allemande à partir d’Achen. La course poursuite s’est terminée par un accident, des fuyards mais aussi de la police, dans un champ non loin du centre de Remicourt.

    
L’Audi portait des plaques volées en Belgique.

    Tout a commencé à Aachen où la police allemande repère une Audi A3 rouge qui porte des plaques belges volées. Aussitôt repérée, l’auto est prise en chasse par les policiers allemands. La voiture monte sur l’autoroute et revient en Belgique.

    Après avoir passé la frontière, la patrouille continue la course-poursuite jusqu’à Barchon où elle passe le relais à deux véhicules de la police des autoroutes belges du poste d’Awans. Les occupants de l’A3 rouge décident de quitter l’autoroute à Crisnée et, tous feux éteints, ils tentent de semer la police à travers les routes de remembrement qui conduisent à Remicourt. Ils traversent le village, franchissent le passage à niveau et continuent leur folle aventure jusqu’à ce que le conducteur perde le contrôle de son véhicule dans le virage qui mène au pont du chemin de fer et abandonne celle-ci, accidentée, dans un champ en contrebas. Emmenées à vive allure, les voitures de police font la même erreur et finissent, elles aussi, leur course dans la terre de culture.

    Malgré les renforts de la police locale et d’un hélicoptère de la police fédérale, le ou les occupants(s) de la voiture rouge ont réussi à prendre la fuite. L’Audi a été mise sous scellés et emmenée par le dépanneur Munsters de Momalle. Les véhicules de la police ont été pris en charge par leur propre service de dépannage.

  • Déviation de nombreuses lignes TEC, rues de l’Académie et de Bruxelles : travaux routiers à Liège.

    Capture36.JPG

    Liège, rues de l’Académie et de Bruxelles : travaux routiers
    Déviation de nombreuses lignes

    MODIFICATION

    A partir du mardi 22 mars et pour une durée indéterminée, les autobus seront déviés comme suit :

    Ligne 19
    En direction du centre uniquement, entre la rue Sainte-Marguerite et la Cadran via les sites propres de Fontainebleau, de Hocheporte et du Cadran, comme la ligne 12.
    Les arrêts « Fontainebleau » et « Rue Hullos » seront reportés aux arrêts de la ligne 12 situés sur les sites propres.
    L’arrêt « Cadran » sera reporté à l’arrêt « Hocheporte » ou « Place Saint-Lambert ».

    Pour plus d’information, consultez notre plan général de la ligne concernée ainsi que le détail des arrêts reportés.

    Lignes 53 et 61
    En direction du centre, entre le carrefour Saint-Laurent et le Cadran, via les rues Bidaut, Dehin, Henri Baron, Sainte-Marguerite et les sites propres de Fontainebleau, de Hocheporte et du Cadran.
    Les arrêts « Rue Eracle » et « Rue des Fossés » seront reportés à l’arrêt « Saint-Laurent, Carrefour ».
    Les arrêts « Mont Saint-Martin » et « Cadran » seront reportés à l’arrêt « Hocheporte » (de la ligne 12) ou « Place Saint-Lambert ».

    Pour plus d’information, consultez notre plan général des lignes concernées ainsi que le détail des arrêts reportés.

    En direction de la banlieue, entre le Cadran et le Carrefour Saint-Laurent, via les sites propres de Hocheporte et de Fontainebleau, les rues de Hesbaye, Emile Gérard, Henri baron, Wiertz et Patenier.
    Les arrêts « Rue des Fossés », « Rue Eracle » et « Saint-Laurent, Carrefour » seront reportés à l’arrêt « Saint-Laurent, Carrefour » des lignes 22-23 situé rue Patenier.
    Les arrêts « Mont Saint-Martin » et « Cadran » seront reportés à l’arrêt « Hocheporte » (de la ligne 12) ou « Place Saint-Lambert ».

    Pour plus d’information, consultez notre plan général des lignes concernées ainsi que le détail des arrêts reportés.

    Lignes 12, 70, 71, 72, 73, 74/, 75, 81, 82, 83, 84, 85, 88 et 175
    L’arrêt « Cadran » sera reporté à l’arrêt « Hocheporte » ou « Place Saint-Lambert ».

    Les automobilistes devant circuler sur le site propre des autobus au Cadran, des retards sont à prévoir selon les conditions de circulation.

  • Une touche de printemps dans sa maison grâce à l'art floral de ce 23 mars 2016!

    DSC_0007.JPGLe cours d'art Floral est à l'initiative du Conseil consultatif des Aïnés. Il abordera le thème du printemps ce mercredi 23 mars 2016 à 19h30 au club la Jeunesse d'Otrange. Il vous permettra des réaliser votre montage de saison en quelques heures seulement !

    Du matériel sera utile pour ce cours: une paire de ciseaux, un petit couteau à pomme de terre, un sécateur et une pince à fil de fer (facultatif).

    Une inscription est obligatoire à l'Administration communale ainsi que son payement. (Orétois, 15 euros et non-orétois, 20 euros sur le compte BE71 0910 0044 0569). Renseignements à l’administration. 

  • Remicourt/Oreye: Il donne deux coups de couteau à son père, en présence du médecin de famille !

    164195091_B978128217Z.1_20160316095033_000_GVU6DBU5H.1-0.jpgLa police a procédé à l’arrestation d’un jeune homme âgé d’à peine 18 ans, mardi vers 23h30 dans un appartement de la place Marcel Hicter à Remicourt. A. venait de donner deux coups de couteau à l’épaule de son père, sous les yeux du médecin de famille, lors d’une visite de routine.  

    Un conflit entre père et fils a mal tourné ce mardi soir, vers 23h30. Le médecin de famille était sur place, dans un appartement de la place Marcel Hicter, pour une visite de routine lorsqu’une dispute a éclaté entre A. (18 ans) et son papa (41 ans), semble-t-il pour une histoire de nourriture renversée par terre. Tous les deux sous l’influence de l’alcool, ils se sont lancé de multiples reproches jusqu’à ce que le père fasse mine de frapper son fils et que A., domicilié à Oreye, s’empare d’un couteau sans manche et s’en serve pour blesser son père à l’épaule à deux reprises (devant et derrière).
     
    Une scène de coups a suivi. Le médecin et le père se sont isolés, tandis que A. sortait dans le couloir, laissant tomber la lame qu’il portait. Le docteur de la famille a ensuite appelé la police.
     
    Le père a été emmené à la clinique Joseph Wauters, il souffre de blessures légères, engendrant une incapacité de travail de deux jours. A. a quant à lui été conduit à Notre-Dame, s’étant blessé à la main avec le couteau sans manche. Le jeune homme a été arrêté et devait être déféré ce mercredi au Parquet de Liège.
     
    Ce n’est pas la première fois que A. fait parler de lui. La famille est connue des services de police, en raison notamment des fréquentes crises de violence d’A. envers sa mère et le voisinage.
     
    En novembre 2015, il avait fait l’objet d’un article dans notre journal : après avoir dérangé la circulation Grand-Route à Oreye et frappé dans une voiture qui sortait d’un parking, il était tombé sur un automobiliste prêt à en découdre. Ce dernier était allé chercher une barre de fer dans son coffre et avait frappé l’Orétois, l’envoyant à l’hôpital dans un état critique. (A.G La Meuse de ce jour)

  • « Manger Belge » au salon du vin des 18, 19 et 20 mars 2016 à Bergilers !

    142755543089886500_resized.jpgÀ une semaine de l’ouverture de la 17e édition du salon du vin et de la gastronomie de Bergilers, les préparatifs vont bon train, d’autant que plusieurs nouveautés sont en préparation. Par rapport aux précédentes organisations, dix exposants supplémentaires seront présents les 18, 19 et 20 mars pour un total de 170 vins. Les organisateurs se diversifient aussi avec des spiritueux par exemple et agrandissent le salon.
     
    Le Comité Local d’Animation et de Promotion (CLAP) du quartier de Bergilers met aussi en place un bar à bières spéciales indépendant du salon du vin. Les visiteurs pourront y déguster de la Bertinchamps, entre autres boissons, ainsi qu’y regarder la finale de la Coupe de Belgique de football programmée le dimanche.
     
    Sur base d’une enquête réalisée auprès des exposants, le CLAP propose plus de produits de bouche (fromages, chocolats artisanaux, charcuteries, macarons, huiles d’olive, pâtes, truffes, saucissons, tapenades et huîtres).
     
    « manger belge »
    Et un couple d’habitants de Bergilers n’est pas étranger à la présence de producteurs belges. Sophie et Pierre-Yves Simon ont créé « Manger Belge », un site internet qui répertorie des producteurs :
    « On dit souvent que le Belge a une brique dans le ventre, mais il a surtout un ventre et des papilles », sourit Sophie Simon. « Nous avons lancé ce site internet avec la volonté de trouver des produits belges de qualité directement accessibles avec moins de chimie et plus de saveurs. Nous allons sur les petits marchés à la rencontre des producteurs pour ensuite goûter leurs produits et ainsi les répertorier sur le site Manger Belge », poursuit-elle.
     
    Et le salon du vin de Bergilers, ils connaissent :
    142755543089886500_resized.jpg« Depuis six ou sept ans, nous logeons un producteur originaire des Côtes du Rhône. Pour cette 17e édition, nous avons proposé plusieurs adresses au CLAP, comme la boucherie Goeders », indique Sophie Simon. Avec son mari, ils gèrent le site, sans aucune visée financière. « Manger Belge » regroupe environ 350 producteurs : « Nous faisons cela bénévolement. Il y a des producteurs liégeois, mais aussi limbourgeois. D’autres sont à la côte belge. Avec tous leurs produits, nous avons aussi lancé des recettes de cuisine. » Si les visiteurs du salon croisent un producteur belge, probable qu’il soit référencé sur Manger Belge. Et si ce n’est pas encore le cas, il est possible qu’ils le deviennent…
     
    Le gagnant du concours pour le panier garni de bières est Emilie Neuforge. Félicitations !