Un salon du vin qui grandit et qui séduit. Les vignerons français ravis de retrouver Bergilers !

2.JPG

Plusieurs nouveautés sont au programme du prochain salon du vin de Bergilers : plus d’espace, plus de vins et plus de nourriture. Le Clap prévoit aussi quelques activités inédites.  

La 17 e édition du salon du vin et de la gastronomie de Bergilers, les 18, 19 et 20 mars, s’annonce grandiose avec plusieurs nouveautés. « Déjà en 2015, nous avons présenté les AromaSphères et nous avons enregistré une hausse de 20 % de la fréquentation. Nous avons lancé une enquête auprès des visiteurs et des exposants sur laquelle nous avons basé cette nouvelle édition », explique d’emblée Christophe Nihon, membre du Clap de Bergilers. « Nous augmentons la surface du salon qui passe de 300 à 500 mètres carrés, mais nous accordons également davantage de place aux produits de base, à la demande des vignerons et des visiteurs. Les stands dédiés à la nourriture se trouveront au centre du chapiteau avec des tapenades, des huîtres, des macarons, etc.
 
Il y a clairement une volonté de grandir, mais surtout de garder la convivialité et la sympathie qui caractérisent l’événement. En plus, les prix n’augmentent pas pour autant. Nous aurions pu opter pour un chapiteau immense, mais nous voulons conserver notre ambiance de village avec des vignerons de confiance », se réjouit-il.
 
L’édition 2016 voit le nombre de vignerons passer de 22 à 30. Et ce 17e salon du vin s’inscrit à nouveau dans une dynamique amicale de partage, puisque tous les exposants logent soit chez des Orétois, soit chez des amis de la région. « Des amitiés naissent chaque année », glisse-t-il.
 
Un sentiment confirmé par Hélène Chastan du domaine de la Jauffrette. Ces vignerons français viennent depuis quatre ans à Bergilers et logent chez le membre du Clap, Christophe Nihon. Originaires d’Orange, dans le sud, ils restent fidèles au salon de Bergilers : « Nous aimons les Belges et, à Oreye, il y a une vraie convivialité. Nous sommes réjouis de loger chez l’habitant. Depuis notre première venue, nous attendons chaque année ce rendez-vous de Bergilers, car les gens sont friands de nos vins des côtés du Rhône. », exprime-t-elle.
 
Concours et Vins belges
Si l’événement fait la part belle aux vins français, il ne se limite pas à la production d’outre-Quiévrain. « Avec John Collijs et son site internet d’œnologie, nous allons mettre en avant des vins belges », évoque Christophe Nihon avant d’annoncer d’autres nouveautés : « Le vendredi soir, parmi tous les exposants, nous élirons un vin coup de cœur qui sera mis à l’honneur pendant les trois jours. Nous comptons aussi organiser une récolte de bouchons de Liège en vue de les recycler. Nous allons aussi imprimer 10.000 flyers sur lesquels figure une réduction de deux euros sur le prix d’entrée. »

Commentaires