Ils volent deux vélos, cassent les vitres de trois voitures et repartent avec une Dacia Logan.

201412251315-full.jpgUn drôle de manège s’est déroulé durant la nuit de dimanche à lundi, dans la commune d’Oreye. Tout commence lorsque deux vélos sont volés dans un abri de jardin, rue du Geer. « Nous n’avons rien entendu. Mais, à mon avis, ils s’étaient renseignés et ils savaient que des vélos étaient là. Il y avait deux VTT, dont un qui vaut 600 euros », nous explique Nathalie Broen, la première victime des voleurs.
 
Plus tard, toujours la même nuit, un riverain de la rue de la Centenaire a vu deux jeunes rouler à vélos. Agés d’une vingtaine d’années, ils portaient un sweet à capuche et un sac à dos, ils sont descendus de leur monture pour briser les vitres des voitures. Au total, ils se sont attaqués à trois véhicules différents. Ils ont pris ce qui se trouvait dans l’habitacle, des GPS notamment.
 
Malheureusement, leur « virée » ne s’est pas arrêtée là. En effet, la zone de police de Hesbaye qui a constaté tous ces faits, nous indique qu’un vol a eu lieu rue Louis Maréchal la même nuit.
 
Les auteurs ont pris les clés de la voiture des propriétaires et sont repartis au volant de leur Dacia Logan. Et surprise : sur place, on a retrouvé les deux VTT qui avaient disparu un peu plus tôt durant la nuit. Les deux jeunes auraient donc trouvé un butin bien plus intéressant avec la Dacia, et n’auraient pas emporté les vélos.
 
« Bien entendu, pour nous c’est une bonne nouvelle. Surtout pour mes fils à qui appartiennent les vélos », raconte Nathalie Broen. « Mais je n’arrive vraiment pas à comprendre pourquoi ils n’ont pas mis les VTT dans le coffre de la Dacia. Toute cette histoire est réellement bizarre », commente-t-elle.
 
Cette Orétoise a été mise au courant du vol de voiture lorsqu’elle est allée déposer plainte au commissariat. « Durant la nuit, nous avons été réveillés car l’alarme d’une maison dans la rue s’est mise en marche. Nous avons regardé par la fenêtre mais il n’y avait rien. Cependant, une fille nous a dit qu’elle avait vu passer une voiture à toute allure, vers 2h34 du matin. Cela devait être les voleurs avec la Dacia », se souvient Nathalie. (article du journal la Meuse)

Commentaires