Une centaine d'Orétois ont admiré l’exposition photos intitulée « Oreye d’hier et de demain ». (+photos)

DSC_0281.JPG

Affluence importante ce dimanche à la salle des fêtes de Grandville. Une centaine d’Orétois sont venus s’intéresser au passé et au futur de leur commune. Avant d’admirer l’exposition photos intitulée « Oreye d’hier et de demain », les citoyens ont assisté à une réunion relative à l’Opération de Développement Rural (ODR). Isabelle Albert, bourgmestre d’Oreye, se réjouit de voir autant d’Orétois présents : « L’objectif estdouble, car les citoyens ont pu découvrir des photos historiques de nos villages, mais ils ont également participé à une réunion citoyenne concernant notre projet d’ODR.Cette démarche permet de développer des projets sur notre territoireet de bénéficier d’importants subsides régionaux pour leur réalisation

DSC_0296.JPGLa Fondation Rurale de Wallonie a rencontré les habitants des cinq villages, mais aussi les associations orétoises pour établir un diagnostic du territoire qui permet d’envisager les points de développement de la commune. Oreye entre donc dans une nouvelle phase de son ODR, comme le détaille Marc Van Den Broeck, agent de développement au sein de la Fondation Rurale de Wallonie : « Attirer les Orétois pour former leur Commission Locale de Développement Rural représente le principal objectif de cette réunion dominicale. Après plusieurs réunions citoyennes, nous avons présenté les enjeux de la commune pour le futur : mobilité, économie,population, environnement etcadre de vie. Cette commission est composée aux trois quarts de citoyens et par un quart d’élus. Leur rôle sera de définir les projets à développer pour améliorer le cadre de vie et le quotidien futur des habitants de la commune.»

DSC_0312.JPGD’où le nom de cette journée intitulée « Oreye d’hier... et de demain » qui couplait exposition du passé Orétois et réunion pour l’avenir de la commune. L’exposition, agencée selon les cinq enjeux, était agrémentée d’affiches sur lesquelles les citoyens pouvaient noter leurs remarques. Cette exposition temporairement installée à Grandville sera déplacée, notamment dans les écoles, et les clichés pourraient se voir exposer à la maison communale. «Ce travail a été réalisé par deux conseils communaux, celui des aînés et des enfants, qui ont collaboré pour fournir et choisir les photos», précise la bourgmestre.

Quant aux Orétois qui souhaitent intégrer cette commission locale de développement rural, ils dis- posent d’un délai jusqu’au 30 juin pour poser leur candidature à la commune et ainsi développer les projets, allant par exemple de l’aménagement d’une petite place à la construction d’une salle des fêtes.

Découvrez la galerie photos: ICI

Commentaires