Daniel Gauthier, 59 ans, meurt écrasé par un arbre. L’ancien Orétois était venu couper un arbre dans le jardin de son ex, rue de Ramkin.

chiot-reconforte-chien-cauchemar.jpgHier, en fin d’après-midi, un drame s’est produit à Oreye. Daniel Gauthier, un habitant de Saint-Georges de 59 ans, est décédé dans un accident. Il était en train de couper un arbre dans le jardin de son ex-compagne quand il est tombé. Il n’a pas survécu à la chute.

Un drame s’est joué, hier après-midi, en plein coeur de la commune d’Oreye. Un peu après 16h, les pompiers de Waremme ont été prévenus qu’un accident s’était produit dans un jardin orétois, à proximité de la Grand’Route, à quelques mètres du rond-point du Ramkin.

Selon l’appel, un homme était coincé sous un tronc d’arbre.  Quand ils sont arrivés sur place, les secours ont découvert Daniel Gauthier, un homme de 59 ans, tombé en tentant de couper un arbre. Le pauvre homme n’a pas survécu à la chute, il est mort sur le coup. Selon les témoins, Daniel venait de temps en temps chez son ex-femme, à Oreye. Cette dernière vit dans une maison de la rue de Ramkin avec leur fils commun et son nouveau compagnon.

Capturer.JPGDaniel avait déjà fait cela auparavant, d’une part pour rendre service à la maman de son fils, mais d’autre part, pour se fournir en bois de chauffage à moindres frais. Visiblement, donc, il n’en était pas à son premier arbre coupé.  Pour une raison inconnue, cette fois-ci, les choses ne se sont pas bien passées et Daniel est tombé de l’arbre. Malgré l’arrivée très rapide du SMUR sur les lieux, il n’y avait plus rien à faire pour le pauvre homme.

Selon nos informations, Daniel vivait seul à Saint-Georges. Il était le père de trois enfants, dont le petit dernier, un jeune homme, domicilié avec sa maman dans cette maison de la rue de Ramkin.

Après les faits, la police de la zone de Hesbaye et le Parquet de Liège ont été prévenus. Pour la substitut du procureur, il s’agit de circonstances purement accidentelles qui ne relèvent, à première vue, pas d’une enquête judiciaire.

L’échevine orétoise, Sigrid Delvaux, qui fait fonction de bourgmestre, s’est aussi rendue sur les lieux du drame.  « C’est terrible ce qui s’est passé », a-t-elle commenté. « Je présente mes condoléances à toute la famille de ce monsieur, que je ne connaissais pas. Je sais juste qu’il avait vécu une partie de sa vie à Oreye. Aujourd’hui, tout ce que nous pouvons faire, c’est soutenir du mieux possible la famille et les proches dans leur deuil ».

Commentaires