La commune d'Oreye prévoit d'acheter l'ancienne Poste avec un budget de 230.000 euros

DSC_0308.JPGLundi soir, le conseil communal d’Oreye a voté le budget pour 2013, en l’absence de l’échevin des finances et de deux des quatre conseillers de l’opposition. L’occasion de voir les grands dossiers que voudra porter la majorité. 230.000 euros ont été ainsi prévus pour l’achat de l’ancien bâtiment de la Poste, situé rue des Combattants, libre depuis le déménagement du bureau sur la Grand’Route en avril dernier.

Mais pour quoi faire ? « Cela peut être une solution pour l’Agence Locale pour l’Emploi», précise Isabelle Albert, la bourgmestre. L’opposition, via Bernard de Sart, a réagi à cette prévision de dépense. « Ce qu’on va faire avec les bâtiments que la commune possède n’est pas très clair. A-t-on une vision claire ? On voit les frais s’accumuler mais pas ce que les bâtiments vont devenir...». En effet, la majorité a, par le passé, racheté les anciens bâtiments de la gendarmerie ainsi qu’investi dans les bâtiments situés derrière la maison communale. Dans les deux cas, leur affectation finale reste floue ayant changé en cours de route.

L’opposition a voté contre le budget. «C’est nous demander d’acheter un chat dans un sac», a martelé Bernard de Sart. Il a également pointé le coût élevé (270 000 euros) de différentes études dans le budget. Ces dernières concernent la faisabilité de projets emblématiques, notamment la création d’une salle polyvalente et d’une zone d’activité économique pour PME.

Commentaires