Ce 1er février sera synonyme de toute une série d’augmentations !

Ce 1er février sera synonyme de toute une série d’augmentations. Vont grimper le prix de la bière mais aussi celui des consultations médicales ainsi que vos dépenses pour les transports en commun ou encore celui des tarifs pratiqués chez Belgacom et Telenet. Voici le détail de tout ce qui vous coûtera plus cher dès ce vendredi…

Capturer2.JPGDès ce 1er février 2013, il vous faudra puiser davantage dans votre portefeuille pour satisfaire vos dépenses dans plusieurs domaines. À commencer par celui des consultations médicales. l Les honoraires pour les consultations chez le médecin ou les visites à domicile vont augmenter de 2 %. Cet accord conclu entre médecins et mutualités sera valable durant deux ans, soit jusqu’à la fin 2014. L’index se chiffre à 2,7 %, mais l’augmentation sera limitée à 2% pour les consultations et visites à domicile des médecins. Les médecins qui n’acceptent pas l’accord peuvent appliquer leurs propres tarifs, mais ne bénéficieront pas des avantages des médecins conventionnés. Une prime d’intéressement annuelle de 434 euros est notamment prévue pour les médecins conventionnés.  

Capturer1.JPGLe prix de la bière augmente chez AB InBev et Alken-Maes. Le groupe brassicole InBev Belgium adaptera à la hausse le prix de la bière de 2 centimes d’euro par verre en moyenne, à partir du 1er février. Alken-Maes qui brasse les Maes, Cristal, Grimbergen et Affligem – fera pareil et là, l’augmentation sera limitée à 1,7 centime en moyenne par verre consommé. La hausse de prix chez AB InBev (Jupiler, Stella Artois, Hoegaarden, Leffe, Belle-Vue) signifiera pour l’horeca une augmentation de prix de 7 centimes par litre en moyenne (taxes et accises comprises) tandis que l’adaptation moyenne du prix dans la grande distribution s’élèvera à 8 centimes par litre en moyenne (taxes et accises comprises).

Capturer3.JPGBelgacom et Telenet adapteront également certains de leurs tarifs ce 1er février. Chez Belgacom, l’abonnement mensuel «classic line » au téléphone fixe passera ainsi de 19,65 à 19,99 euros. Le prix des communications sera en hausse de 2,76 %. Pour l’internet, la formule Internet Comfort passera de 34,05 à 35,95 euros/mois, la formule Maxi de 44,94 à 46,20 euros/mois. Enfin, la location mensuelle du décodeur sera en hausse d’un euro. Chez Telenet, certains produits seront adaptés à l’inflation et augmenteront de 2,9% dès le 3 février. Il en sera ainsi de l’internet à large bande, de la téléphonie fixe et des «Shakes » (« paquets » regroupant plusieurs services). La location mensuelle du digicorder HD sera 20 cents plus chère. Et ce n’est pas tout.

Capturer.JPGLa SNCB, la STIB et le TEC procéderont également dès ce vendredi à quelques adaptations tarifaires. À la SNCB, le billet ordinaire est adapté avec une hausse moyenne de prix de 3,08%. Le prix des longues distances augmente proportionnellement moins que celui des courtes distances. Le prix minimum (pour un trajet de 3 km) passe à 1,90 euro au lieu de 1,70 euro. Le prix maximum (trajet de 150 km) est fixé à 20,70 euros (contre 20,10 euros).  Les tarifs des TEC, changent aussi. Le trajet court, une heure en zone urbaine, passera de 1,7 à 1,9 euro. Les seniors seront invités à verser une «cotisation solidaire » de 36 euros par an. Les personnes sous statut OMNIO-BIM continueront par contre à bénéficier de la gratuité totale tout comme les moins de 12 ans. Le prix pour les 12-24 ans scolarisés, sera un peu moins préférentiel (la réduction passe de -50 à -40%) mais la condition de scolarité tombe. À la STIB, les étudiants paieront davantage (120 euros, contre 102 actuellement pour le premier de la famille), mais pas tous (50 au lieu de 61 pour le second). L’abonnement annuel coûtera 499 euros (487 actuellement) et le mensuel 47,5 euros (46,5). Le titre de transport unique sur carte Mobib passera de 1,80 à 1,90 euro.

Commentaires