Un Orétois offre du matériel de protection au CHC de Waremme. (08 novembre 2020)

Capture.JPGDepuis le début de la crise sanitaire, l’Orétois Geoffrey Moies est particulièrement sensible aux différents appels aux dons des hôpitaux de la région de Huy-Waremme. Et il a déjà fait preuve de solidarité au mois de mars. Le jeune homme avait récolté environ 700 salopettes, une centaine de lunettes de protection, des litres de gel désinfectant, des centaines de masques… pour le personnel soignant, alors en pénurie d’équipements de protection.
 
« Cela me tient à coeur »
Si les stocks ont été renfloués ces derniers temps, pour faire face à la 2e crise, les dons sont toujours les bienvenus dans les hôpitaux. Geoffrey Moies a encore fait preuve de solidarité ce mercredi en allant déposer de nouveaux dons.
 
« J’ai repris contact avec la responsable du stock des équipements au CHC de Waremme. J’ai reçu de nouveaux dons et il me restait des stocks de la première vague. Je les avais promis à des infirmières qui ne sont jamais venues les chercher », nous explique-t-il.
 
Au total, l’Orétois a déposé 150 nouvelles salopettes, une vingtaine de paires de lunettes, une vingtaine de visières et une cinquantaine de masques en tissu confectionnés par une dame en quarantaine. « Les gens sont relativement réceptifs mais je remarque qu’ils le sont tout de même un peu moins qu’en mars. Je remercie les entreprises qui sont toujours prêtes à offrir des équipements. Je suis toujours disponible pour réceptionner et stocker le matériel que je répartis ensuite ».
 
L’Orétois ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il continue de faire appel aux dons. Car même si les hôpitaux ne sont pas en pénurie, ils serviront toujours. « Cela me tient à cœur de le faire. C’est une petite pierre à l’édifice ».
 

15:00 | |  Facebook | |