La bergerie d’Otrange (Oreye) est en partie rénovée. (14 février 2020)

84466517_2801052746639078_2756083700708933632_n.jpgLes habitants d’Oreye connaissent ce bâtiment typique, témoin d’une époque révolue. L’ancienne bergerie à colombages d’Otrange (commune d’Oreye) est un vestige du 18 e , qui possède de nombreuses caractéristiques des constructions hesbignonnes de l’époque. En 1982, Jacques Thysen et Laurie Mc Connell ont racheté l’édifice avec, sur son côté, la maison qui est devenue leur demeure. Mais la bergerie traditionnelle, d’ailleurs classée au Petit Patrimoine Wallonne de Belgique, subit les effets du temps et avait besoin d’une sérieuse rénovation.
 
Une campagne de crowdfunding avait alors été lancée pour donner un coup de pouce financier aux propriétaires. En tout, ils ont récolté 5.000€. Une aide non négligeable pour une rénovation d’environ 24.000€.
 
Rénovation à l’ancienne
La façade de la bergerie a été entièrement rénovée. Les propriétaires ont voulu utiliser des techniques « à l’ancienne ». Le couple a ainsi pu compter sur le travail de Philippe Tong de Crisnée pour la charpente et sur le savoir-faire de l’entreprise Renard Bois d’Oreye. Le mur a été enlevé et remonté. Un travail minutieux qui a demandé une grande expertise.
« On a sauvé le mur qui s’effondrait, mais on doit encore fignoler l’intérieur. Tout a été fait au centimètre près », explique Laurie Mc Connell. Un « remplissage à l’ancienne » a d’ailleurs été effectué, avec de la paille, de la chaux et de l’argile.
 
Projet citoyen
Le couple prête la bergerie pour une série d’activités associatives. « C’est une bergerie à l’ancienne, une trace du passé des petits paysans hesbignons. C’est notre propriété, mais on a monté ce projet pour partager ». Ainsi, l’association « Le Peup’Lié d’Otrange » s’approprie le lieu pour ses échanges de légumes et diverses activités.
 
Le couple, avec l’aide de Veronique Lucas-Bartholomé et de Valérie Kersten, aimerait faire de cet endroit un lieu de vie, avec des animations pour les enfants sur le passé rural hesbignon et des activités associatives villageoises. Le couple lance d’ailleurs un nouvel appel aux dons, car il reste encore du pain sur la planche… notamment pour la rénovation de la toiture. Les « mécènes » peuvent ainsi faire un virement à l’adresse indiquée sur le site de l’association. Mais le couple lance également un appel aux professionnels du secteur de la construction. L’association va organiser prochainement des balades et des concerts pour continuer à faire vivre le projet et mobiliser les riverains.
 
https://peupliedotrange.repanier.be/fr/

13:53 | |  Facebook | |