Oreye

  • Unique en Wallonie: un premier distributeur automatique de bouteilles de gaz à Oreye!

    C’est une première en Wallonie ! La société Antargaz a installé un distributeur automatique de bouteilles de gaz sur le parking du magasin Carrefour Market d’Oreye.

    « Auparavant, je collaborais avec le magasin Aveve qui était voisin du mien et qui vendait des bouteilles de gaz. Je suis resté en bons contacts avec le délégué commercial, Damien Feron, qui m’a contacté pour voir si cela m’intéressait d’installer un tel distributeur. J’ai trouvé l’idée pas mal et j’ai accepté. Tout s’est déroulé rapidement », explique Alain Cloesen, gérant du Carrefour Market d’Oreye.

    « C’est en effet une première en Wallonie. La société Antargaz a déjà installé plus de 1.000 distributeurs automatiques de bouteilles de gaz en France. Elle a constaté que les ventes étaient en augmentation durant ces neuf derniers mois suite au coronavirus et au confinement. Nous avons dès lors décidé d’installer dix distributeurs automatiques en test en Belgique et aux Pays-Bas. Nous en avons installé quatre aux Pays-Bas, cinq en Flandre et un seul en Wallonie à Oreye. Nous allons tester ce système innovant durant six à neuf mois et s’il est rentable, nous installerons des distributeurs automatiques dans toute la Belgique mais aussi au Grand-Duché de Luxembourg », annonce Kristof Laenen, responsable et relation avec les clients pour le Benelux.

    Gestion à distance et sécurité

    Le distributeur automatique de bouteilles de gaz est donc situé le long de la Grand Route, 118 à Oreye, devant le parking du Carrefour Market qui loue un emplacement à Antargaz.

    « Un emplacement facilement accessible, 24h sur 24 et totalement sécurisé. Tout est automatisé », rassure Alain Cloesen, le gérant du Carrefour Market.

    « Le distributeur est installé depuis le 24 novembre dernier à Oreye. Comme tous les autres distributeurs automatiques, il est géré à distance par le bureau central d’Antargaz. Il y a une application liée à chaque distributeur qui permet de connaître l’état du stock en temps réel. Un signal d’alarme est aussi envoyé lorsque le distributeur ne compte plus beaucoup de bouteilles. Chaque distributeur renferme 47 bouteilles de gaz pleines et il reste un 48e emplacement vide. Car le public peut venir y déposer une bouteille de gaz vide, sans en acheter une nouvelle. Le public peut aussi échanger une bouteille de gaz vide avec une pleine ou simplement venir acheter une nouvelle bouteille de gaz. Le paiement s’effectue par carte bancaire et une fois que le paiement est réalisé, la fenêtre de l’emplacement s’ouvre et le client peut prendre la bouteille en la remplaçant par une vide s’il le souhaite », détaille Kristof Laenen.

  • Un kilomètre de haies planté à Bergilers!

    Le coup d’œil est agréablement transformé du côté du chemin des Peupliers à Bergilers (commune d’Oreye). Fin novembre, un kilomètre de haies a été planté sur cette voirie champêtre. « Il s’agit d’un partenariat entre le Gal « Je suis Hesbignon » et un agriculteur d’Oreye », explique le bourgmestre Jean-Marc Daerden (MR), qui applaudit l’initiative.

    Au total, 5.000 pieds de neuf essences différentes ont été plantés. « Les agriculteurs se rendent compte des propriétés positives des haies pour l’agriculture. Elles sont utiles pour le rendement, le nourrissage des sols, la protection de la faune, de la flore… », détaille le bourgmestre.

    Les effets des haies se font également sentir au niveau climatique. Selon le mayeur, ces 1.000 mètres de plantations à Bergilers permettent de stocker entre 550 et 900 tonnes d’équivalent carbone sur un siècle.

    Plus de plantations à l’avenir

    Les autorités locales orétoises comptent d’ailleurs continuer sur cette voie et planter davantage de haies sous cette législature. La commune vient en effet de remporter un projet de la Région wallonne et va obtenir prochainement 540 pieds de haies.

    « On va cette fois-ci les planter dans le centre de Bergilers pour faire environ 60 mètres de haies », explique le mayeur, qui promet d’autres investissements de ce type sous cette législature. « On s’inscrit pleinement dans l’optique de la Région wallonne. Cela permettra aussi de régler les problèmes des inondations, qui nous impactent toujours assez fortement ».

  • Bientôt une dizaine de caméras pour lutter contre les incivilités à Oreye.

    Des caméras pour lutter contre les incivilités. Cela fait plusieurs mois que le bourgmestre d’Oreye en parle, et le projet se concrétise petit à petit. « On a inscrit au budget 2021 une somme de 40.000€ pour acquérir des caméras. Il n’y en a actuellement pas sur le territoire de la commune », commente Jean-Marc Daerden (MR). Et cadeau de Noël des instances régionales : la commune vient tout juste de recevoir la somme de 17.374€ du SPW Environnement pour l’installation de dispositifs de surveillance.

    Contre dépôts et vandalisme

    Selon le mayeur, cette mesure s’impose à cause des multiples dépôts sauvages, et également des dégradations volontaires.

    « On veut mettre ces caméras un peu partout dans le village. Les endroits sensibles ont été identifiés : le Clos Marchal, les abords des bulles à verre, des écoles, du hall omnisports », détaille le mayeur orétois. Des caméras mobiles seront également placées dans les campagnes à des emplacements stratégiques pour lutter contre les dépôts sauvages.

    Selon une première étude de marché, la commune pourrait acquérir une dizaine, voire une quinzaine de dispositifs de vidéo-surveillance. Le collège est à la recherche de modèles munis de batteries performantes, d’un système de géolocalisation et d’un mécanisme de recharge à l’énergie solaire.

    Outre les dépôts clandestins, ces dispositifs permettront indirectement de lutter contre les phénomènes de vandalisme et également contre les soucis de parking aux abords des écoles de l’entité. Notons que d’autres communes, comme Huy, ont déjà recours à ces systèmes de vidéo-surveillance. De même, la zone de police de Hesbaye, qui couvre la commune d’Oreye, a également la volonté d’équiper des agents de bodycams à partir du second semestre 2021. 

  • Information importante: le Blog d'Oreye Sudinfo, c'est fini!

    132637489_620716105319290_8764457410084356148_n.jpg

    Chères lectrices, chers lecteurs,

    La nouvelle est tombée le 15 décembre 2020. Sudpresse a décidé de mettre fin à tous les blogs régionaux Sudinfo qui avaient été mis en place il y a 10 ans. La raison évoquée est purement économique. 

    Les liens www.oreye.blogs.sudinfo.be et www.lameuse.be/oreye ne seront plus actifs en février 2021.

    Une alternative pour continuer à couvrir l'actualité orétoise est en cours de réflexion. En attendant, la page Facebook "du blog d'Oreye" reste bien évidemment ouverte.

    Plus amples informations prochainement... :-)

  • L'Unité Pastorale Crisnée-Oreye décore les 13 chapelles des deux communes.

    Capture.JPGComme ce Noël a été différent et que beaucoup d'orétois ont découvert ou redécouvert la marche, l'Unité Pastorale Crisnée-Oreye a eu l'occasion d'installer des crèches dans chacune des 13 chapelles.

    Découvrez toutes les infos sur la page Facebook de l'Unité Pastorale.

     

    Carte UP chapelles petit.jpg

    Carte des emplacements des 13 chapelles

     

  • Décès de Monsieur Robert Delvaux le 24 décembre 2020, époux de Chantal Grégoire.

    "Même s'il me faut lâcher ta main
    Sans pouvoir te dire "à demain"
    Rien ne défera jamais nos liens..."
    F. Hardy

    Chantal GRÉGOIRE,

    son épouse;

    Sigrid,
    Astrid et Dominique,

    ses enfants;

    Anna,
    Louis, Tom,

    ses petits-enfants;

    Josette GRÉGOIRE-VANSIEMPSEN,

    sa belle-mère;

    Ses tantes, cousins et cousines,rheth.JPG

    Les familles DELVAUX-STREEL, GRÉGOIRE-VANSIEMPSEN et apparentées

    ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de

    Monsieur

    Robert DELVAUX

    Epoux de Chantal GREGOIRE

    né à Limont le 24 septembre 1947 et
    décédé à Liège ce 24 décembre 2020.

    Le défunt repose au funérarium Jean FRANCOIS,
    Chaussée Verte, 86 à Crisnée où la famille sera
    présente les samedi 26 et dimanche 27 décembre 2020
    de 16 heures 30 à 17 heures 30.

    La prière du dernier adieu aura lieu au funérarium,
    le lundi 28 décembre 2020 dans l'intimité familiale.

    L'inhumation dans la concession de la famille se fera
    au cimetière de Fize-le-Marsal à 11 heures 15.

    Les visites seront organisées conformément
    aux mesures prises par les autorités fédérales.

    Vos condoléances sur : www.pf-jfrancois.net

  • Distribution de cartes de Noël par l’opposition socialiste d’Oreye.

    Capture.JPGÀ l’approche des fêtes, l’opposition socialiste d’Oreye (rebaptisée « Oreye 2024 ») a décidé de mener une action de solidarité sur l’ensemble du territoire communal : une distribution de cartes de Noël pour « mettre un peu de baume au cœur aux Orétois ».
    Chaque famille reçoit une carte dans sa boîte aux lettres : les citoyens sont alors invités à écrire un mot pour un habitant d’Oreye et à déposer la carte chez un des élus socialistes. Ces derniers feront ensuite la distribution en y ajoutant un « petit sucre d’orge ».
    « Tout le monde a souffert de la crise. Peu d’actions solidaires ont été entreprises par la majorité d’Oreye. En fonction de la hauteur de nos moyens, on voulait vraiment faire quelque chose d’humain pour les citoyens de la commune », soutient la conseillère Chloé Happart (PS).
     
    Le mayeur « joue le jeu » et réagit
    Le bourgmestre Jean-Marc Daerden (MR) se dit surpris par l’initiative : « S’ils veulent jouer les facteurs, pas de souci. Mais c’est bizarre de poster la carte chez un élu de l’opposition pour qu’il aille lui-même la reposter. Autant poster la carte directement chez la bonne personne… Mais bon je vais jouer le jeu et j’écrirai pourquoi pas à un conseiller de l’opposition ».
    Le libéral n’accepte cependant pas les reproches adressés quant à un manque d’actions de solidarité. « La critique est aisée. On fait des actions pour les personnes en difficulté, mais de manière plus discrète, notamment via le CPAS».

  • Une Orétoise récolte des vivres pour les chats errants du 14 au 19 décembre à Otrange.

    131103308_3445448725572860_3064001911715797386_n.jpg

    NOËL des chats errants. Venez déposer quelques boîtes de nourriture humide, des sacs de croquettes....

  • Un site pour trouver des cadeaux locaux.

    Capture.JPGOffrir aux habitants de Hesbaye liégeoise et brabançonne un outil permettant de trouver des idées de cadeaux dans les commerces locaux. C’est l’objectif que viennent de se lancer le GAL (Groupe d’action locale) Jesuishesbignon.be et le GAL Hesbaye brabançonne.
    Couvrant à eux deux un territoire de 18 communes (dont 11 à Huy-Waremme, de Amay à Oreye), les GAL jouent un rôle primordial dans la promotion de l’économie locale, particulièrement en ces temps de crise.
    L’objectif de la campagne de communication « MonBonCoin » est double : vous inspirer pour trouver des cadeaux qui feront plaisir, à vous ou à vos proches, tout en mettant en lumière les commerçants locaux de nos communes.
    Favoriser l’économie locale
    Le projet comporte deux axes. Le premier est la page Facebook @monboncoin, sur laquelle des commerçants locaux s’expriment en interview. « Une vidéo sera publiée tous les deux jours avec un commerçant qui parle au nom de son secteur d’activité. L’idée est de mettre en valeur la diversité de l’économie locale », annonce Patricia Remacle, employée du GAL jesuishesbignon.be en charge du projet MonBonCoin. Ce mercredi, c’était d’ailleurs la gérante d’un magasin de jouets amaytois qui était interrogée.
    1038 commerces répertoriés
    Le deuxième axe du projet, le plus important, est un site web sur lequel vous pouvez trouver des idées de cadeaux originaux et locaux pour les fêtes et toutes les autres occasions. « On a créé des personnages dans lesquels on espère que chaque citoyen pourra se retrouver : sportifs, fêtards, jardiniers, grands-parents, créatifs… Chaque personnage est lié à des cadeaux qui pourraient faire plaisir à la personne. Vous êtes ensuite guidés vers un répertoire où se trouvent les commerçants locaux qui correspondent à la thématique », détaille Patricia Remacle.
    À l’heure actuelle, 1038 commerces sont référencés sur MonBonCoin, dont 594 sur le territoire de Huy-Waremme. Animaux, artisanat, produits de bouche, jardineries, sport, jouets… Toutes les conditions sont réunies pour vous aider à trouver le cadeau idéal.
    « Ce n’est pas uniquement un site pour les fêtes », précise l’employée du GAL Jesuishesbignon. « Il permet de trouver des cadeaux toute l’année. Que ça soit pour la fête des pères, la saint Valentin, un anniversaire, un mariage, une naissance… ».
    MonBonCoin est donc une plateforme qui aspire à s’inscrire dans la durée, pour le bien de l’économie locale et des consommateurs.
     
    Sur Facebook : Monboncoin
    Site web : www.monboncoin.be

  • Ordre du jour du Conseil communal du 14 décembre 2020.

    131103308_3445448725572860_3064001911715797386_n.jpgConseil communal du 14 décembre 2020

    ORDRE DU JOUR

    Conseil commun CPAS – Commune.

    • Présentation du rapport relatif aux synergies CPAS-Commune.

    Conseil communal

    • Rapport relatif aux synergies CPAS-Commune adoption.
    • Budget du CPAS pour l’exercice 2021.
    • Présentation du rapport article L1122-23 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation.
    • Subsides communaux pour l’année 2021.
    • Dotation à la zone de police pour 2021.
    • Dotation à la zone de secours pour 2021.
    • Budget communal 2021.
    • Taxe additionnelle à l’impôt des personnes physiques.
    • Taxe additionnelle au précompte immobilier.
    • S.A.C. – désignation de deux nouveaux fonctionnaires sanctionnateurs.
    • INTRADEL – proposition d’actions zéro déchet.
    • Ratification arrêtés de police.

    HUIS-CLOS

    • Ratification désignations institutrices maternelles temporaires.
    • Ratification désignation instituteur primaire temporaire.
  • Dès janvier 2021: une sonnette défectueuse ? Le facteur laissera une carte.

    Capture.JPGAvec le rush actuel, certains ont l’impression que le facteur ne prend parfois plus le temps de sonner pour délivrer son colis et préfère repartir en laissant une carte avertissant de son passage. Interpellée à la Chambre, Petra De Sutter, la ministre fédérale en charge de bpost, a rappelé que « la consigne est pourtant de commencer par sonner à la porte ».
    « Nous n’enregistrons pas une explosion de plaintes à ce sujet. Nous sommes dans le taux habituel qui très faible au vu du nombre de paquets », précise Fanny Charpentier, porte-parole de bpost. Une fois l’effervescence actuelle retombée, bpost va mener une campagne d’information auprès de ses facteurs pour leur rappeler les règles mais aussi auprès des Belges pour faciliter la réception des envois.
    « L’agent n’est pas forcément de mauvaise foi. La sonnette ne fonctionne pas toujours ou il n’y a pas de nom dessus alors que plusieurs personnes habitent dans l’immeuble », précise Fanny Charpentier. Face à ces situations, bpost est en train d’imprimer de petites cartes signalant les problèmes rencontrés au moment de la livraison. Ces cartes commenceront à être utilisées dans le courant du mois de janvier.
     
    Mettre son nom
    Pour rappel, la loi impose que le numéro de maison soit visible depuis l’endroit où se trouve la boîte aux lettres. Si ce n’est pas le cas, la boîte doit aussi afficher le numéro.
    « Même si ce n’est pas obligatoire, il est vivement conseillé d’indiquer le nom de tous les habitants sur la boîte aux lettres », préconise Fanny Charpentier, rappelant que l’on peut indiquer, sur le site de bpost, ses préférences pour laisser le colis sur place en cas d’absence, par exemple en le confiant à un voisin.
    « Quoi qu’il en soit, lorsque nous avons une plainte de ce type, nous avons toujours un contact avec le facteur concerné pour comprendre ce qui s’est passé et le cas échéant rappeler les règles. Nous sommes bien conscients qu’il est encore possible de s’améliorer », conclut notre interlocutrice.

  • Simba, ce petit chat mâle castré a disparu depuis plusieurs jours de la rue Haute à Grandville à Oreye.

    Capture.JPG

    Simba, ce petit chat mâle castré a disparu depuis plusieurs jours de la rue Haute à Grandville à Oreye.

    Si vous l'avez aperçu, contactez-nous!

  • Remportez votre sapin de Noël grâce au blog d'Oreye!

    123986741_10225257333965724_1369523538772725030_o.jpg

    Envie de remporter votre sapin de Noël naturel?

    Rien de plus simple grâce au blog Sudpresse d'Oreye!

    Rendez-vous sur notre page Facebook pour participer.

    Début du concours: le 30/11/2020 à 17h00.

    Fin du concours: le 04/12/2020 à 20h00.