Oreye

  • Vous avez envie de soutenir la recherche contre le cancer? Venez faire une séance de Yoga le 22 février à Oreye!

    82583917_10221822331376516_4360406469988843520_n.jpg

     
     
    Vous avez envie de soutenir la recherche contre le cancer ?

    Toutes les participations iront directement au Télévie, donc venez vous détendre, c'est pour la bonne cause
  • Fiscalité: Oreye reste la commune la moins taxée de l'arrondissement.

    C’est un sujet de conversation sensible : la fiscalité. La rédaction de La Meuse a reçu récemment des documents synthétisant l’évolution des taxes des communes de notre arrondissement ces dernières années. En voyant ces tableaux chiffrés à donner la migraine, un constat saute aux yeux : 2020 n’est pas l’année des grands bouleversements fiscaux dans les communes de l’arrondissement de Huy-Waremme…

    Au niveau de l’IPP (impôt des personnes physiques), certaines communes ont une fiscalité assez basse, comme Oreye avec un taux de 6,9%, ou alors Engis avec 7,5%. À l’inverse, d’autres communes ont un taux nettement supérieur : 8,8% à Donceel, Faimes, Fexhe-le-Haut-Clocher, Hamoir et Marchin, ou 8,5% à Amay, Anthisnes, Berloz, Clavier, Hannut, Nandrin, Waremme et Wasseiges.

    De manière générale, la plupart des communes conservent les mêmes recettes. Pour 2020, seules quatre communes ont décidé de changer leur taux : Donceel (de 8 à 8,8%), Hamoir (de 8,5 à 8,8%), Crisnée (de 7,8 à 8%) et Lincent (de 7,5 à 8%).

    Une des principales raisons évoquées par les autorités des communes qui ont augmenté leurs taxes : la pression que la lasagne institutionnelle belgo-belge fait peser sur les communes. « Les pouvoirs supérieurs (le fédéral et la Région) chargent de plus en plus les communes », explique Philippe Mordant, bourgmestre de Donceel. Il évoque ainsi les coûts de la police, du CPAS, de la zone incendie…

    Patrick Lecerf, bourgmestre de Hamoir, indique que l’augmentation dans sa commune a été prise par nécessité. Selon lui, les communes sont trop souvent négligées. « Il y a trop de pression sur les communes. On nous ajoute des charges administratives tout le temps. On a donc dû augmenter toutes les taxes. Il faudrait que nos responsables politiques ouvrent les yeux ».

    Les moins taxées : Oreye, Engis, Geer, Verlaine, Wanze  

    À voir le classement, on pourrait penser que la commune d’Oreye est une sorte de paradis fiscal hesbignon…
    En effet, au niveau de l’IPP, la commune se situe à un taux attractif de 6,9%.
     
    De manière générale, la commune a toujours eu une fiscalité avantageuse au niveau de l’IPP. Pendant longtemps, le taux a été fixé à 6%. En 2017, le taux a augmenté pour atteindre le niveau actuel de 6,9%. «
    Les taxes ont été augmentées à la suite du redressement fiscal de la sucrerie. Il y a eu un dégrèvement fiscal de 2.300.000€. La commune a été en difficulté. Les taxes ont été relevées à 6,9 pour se refaire une santé au niveau financier », explique le bourgmestre d’Oreye Jean-Marc Daerden.
     
    Sucrerie
    Le bourgmestre rappelle que la sucrerie a une importance considérable dans l’activité de la commune. « La sucrerie rapporte quand même une belle somme. C’est notre gros employeur dans la commune ».
     
    Jean-Marc Daerden explique aussi que cette fiscalité basse est due à une gestion prudente de la commune. « On n’a pas exagéré dans les engagements du personnel. On travaille avec ce qu’il faut et on est toujours attentif pour avoir des subsides. On pourrait encore diminuer la taxe, mais on ne saurait plus investir. Et il faut renouveler le matériel de voirie, refaire des routes… Il faut remettre la commune au goût du jour ».
     
    Selon le mayeur, les taxes ne devraient pas changer dans un futur proche. « La fiscalité aujourd’hui est correcte. Elle n’augmentera pas, sauf en cas de problème majeur », conclut le bourgmestre.
     
    Parmi les communes les moins taxées de l’arrondissement au niveau de l’IPP, on retrouve également Engis (7,5%), Geer (7,7%), Verlaine (7,8%) ou encore Wanze (7,9%). (article La Meuse Ro. MA)
  • Marché local et zéro déchet à nouveau ouvert à Crisnée.

    85066784_2914628478580830_2701339884345360384_o.jpgLe marché « zéro déchet » et « circuit court » de Crisnée revient en 2020. Tous les premiers vendredis du mois, ce marché se tient dans le hangar près de l’administration communale.  
    Il était apparu au mois de juillet et avait disparu pendant la saison hivernale : le « Ptit marché » de Crisnée est de retour depuis ce vendredi. Cet événement, déjà bien connu des Crisnéens, combine astucieusement deux grandes tendances de consommation : le « circuit court » et le « zéro déchet ».
     
    Tous les premiers vendredis du mois, une trentaine d’artisans de la région viennent proposer leurs produits de 17h à 21h, rue du soleil 1 à Crisnée. Environ 500 personnes sont venues lors de la dernière édition.
     
    Une initiative de la commune et d’Apolline (l’association des indépendants de Crisnée).
    « C’était une demande. Les gens voulaient retrouver l’ambiance des marchés communaux. On a commencé l’expérience au début juillet. Et cela a bien fonctionné. La plupart des gens qui sont venus reviennent. En été, on fait ça sur l’esplanade devant la maison communale, rue du Soleil.
     
    En hiver, donc ce mois-ci, on va dans le tout nouveau hangar communal », explique Alain Materne, le bourgmestre faisant fonction.
     
    Des exposants locaux
    Parmi les exposants, on retrouve la Brasserie Lardinois, une savonnerie artisanale de Crisnée, la chocolaterie de Fexhe-le-Haut-Clocher, un producteur de miel de Waremme… « Il n’y a pas de doublon. Si quelqu’un vend des olives, on ne prend pas un deuxième vendeur d’olives », indique le bourgmestre ff.
     
    Le marché est également « zéro déchet ». « Il n’y a aucun sachet en plastique. On demande aux gens de prendre des sachets en papier.
     
    Ce vendredi, un nouvel exposant est venu vendre des produits ménagers en vrac, explique Alain Materne.

  • Dîner de la Saint-Valentin le dimanche 16 février 2020 à la salle du Patro à Oreye.

    4216031489.JPG

    La paroisse Saint-Clément d'Oreye vous invite à son dîner de la Saint-Valentin qui aura lieu le dimanche 16 février 2020 dès 11h30 dans le local du patro, rue de la Cité, 26 à 4360 Oreye.

    Sans réservation ! - Plats faits maison

    Au menu:

    • Velouté potimaron
    • Carbonnades ou boulets tomates
    • Frites
    • Dessert de la Saint-Valentin

    Prix:

    • Adultes: 16 euros
    • Enfants: 7 euros

    Tous les bénéfices sont destinés à l'entretien et à la rénovation des locaux utilisés par l'Unité Guide Saint-Vincent d'Oreye.

  • La bergerie d’Otrange (Oreye) est en partie rénovée.

    84466517_2801052746639078_2756083700708933632_n.jpgLes habitants d’Oreye connaissent ce bâtiment typique, témoin d’une époque révolue. L’ancienne bergerie à colombages d’Otrange (commune d’Oreye) est un vestige du 18 e , qui possède de nombreuses caractéristiques des constructions hesbignonnes de l’époque. En 1982, Jacques Thysen et Laurie Mc Connell ont racheté l’édifice avec, sur son côté, la maison qui est devenue leur demeure. Mais la bergerie traditionnelle, d’ailleurs classée au Petit Patrimoine Wallonne de Belgique, subit les effets du temps et avait besoin d’une sérieuse rénovation.
     
    Une campagne de crowdfunding avait alors été lancée pour donner un coup de pouce financier aux propriétaires. En tout, ils ont récolté 5.000€. Une aide non négligeable pour une rénovation d’environ 24.000€.
     
    Rénovation à l’ancienne
    La façade de la bergerie a été entièrement rénovée. Les propriétaires ont voulu utiliser des techniques « à l’ancienne ». Le couple a ainsi pu compter sur le travail de Philippe Tong de Crisnée pour la charpente et sur le savoir-faire de l’entreprise Renard Bois d’Oreye. Le mur a été enlevé et remonté. Un travail minutieux qui a demandé une grande expertise.
    « On a sauvé le mur qui s’effondrait, mais on doit encore fignoler l’intérieur. Tout a été fait au centimètre près », explique Laurie Mc Connell. Un « remplissage à l’ancienne » a d’ailleurs été effectué, avec de la paille, de la chaux et de l’argile.
     
    Projet citoyen
    Le couple prête la bergerie pour une série d’activités associatives. « C’est une bergerie à l’ancienne, une trace du passé des petits paysans hesbignons. C’est notre propriété, mais on a monté ce projet pour partager ». Ainsi, l’association « Le Peup’Lié d’Otrange » s’approprie le lieu pour ses échanges de légumes et diverses activités.
     
    Le couple, avec l’aide de Veronique Lucas-Bartholomé et de Valérie Kersten, aimerait faire de cet endroit un lieu de vie, avec des animations pour les enfants sur le passé rural hesbignon et des activités associatives villageoises. Le couple lance d’ailleurs un nouvel appel aux dons, car il reste encore du pain sur la planche… notamment pour la rénovation de la toiture. Les « mécènes » peuvent ainsi faire un virement à l’adresse indiquée sur le site de l’association. Mais le couple lance également un appel aux professionnels du secteur de la construction. L’association va organiser prochainement des balades et des concerts pour continuer à faire vivre le projet et mobiliser les riverains.
     
    https://peupliedotrange.repanier.be/fr/

  • Quatre chiens en promenade dans le village d'Oreye en 2 jours. Ils ont tous retrouvé leur domicile grâce à vos partages!

    84994518_2799004243510595_317229913729925120_n.jpg

    86174938_2800062033404816_3785159136140853248_n.jpg

    Depuis deux jours, quatre chiens ont quitté leur domicile afin de découvrir les rues du village.

    Heureusement, ils ont pu retrouver leur jardin grâce aux différentes publications du blog d'Oreye et aux partages des lecteurs.

    Afin d'éviter à vos animaux errants de se retrouver à la SRPA, faites-les pucer chez votre vétérinaire.

    Merci à vous pour vos partages!

    84941267_2798022000275486_617635152071229440_n.jpg

    84466517_2801052746639078_2756083700708933632_n.jpg

  • Quelques dégats suite à la tempête Ciara. On fait un point de la situation à Oreye.

    85066784_2914628478580830_2701339884345360384_o.jpgNotre pays se trouve sur le flanc sud de la dépression de tempête Ciara. La Belgique restera dans un important champ de vent lié à ce système jusqu’à lundi soir compris.

    On fait le point dans notre village d'Oreye. Si vous avez des photos ou des vidéos, n’hésitez pas à nous les envoyer.

    Plusieurs arbres sont tombés dans les quatre coins du village, notamment, rue Louis Maréchal à Oreye ou le passage était interdit le temps de l’intervention de la voirie, sur la Grand'Route à Oreye ou des câbles électriques ont été arrachés, entre Grandville et Lens-sur-Geer dans le chemin des anciens décanteurs, sur la chaussée Romaine, Rue de Horpmael vers la commune d'Horpmael,...

  • Ligne 247 des TEC: bus déviés à cause des travaux à Oreye.

    85066784_2914628478580830_2701339884345360384_o.jpgEn raison de travaux entrepris rue Sur les Thiers, les autobus sont déviés jusqu’au vendredi 27 mars 2020: dans les deux sens de circulation à partir de la N3 par la rue Cockelette, la rue Général Lens pour reprendre leur itinéraire normal. L’arrêt « Oreye Sur les Thiers » est reporté à un arrêt provisoire implanté rue Cockelette.