Voirie & Travaux

  • Crisnée: la chaussée Verte fermée durant trois jours.

    Le député-bourgmestre de Crisnée Philippe Goffin se réjouit de ce chantier de rénovation de la chaussée Verte. «  L’actuel revêtement date de 2001  », indique-t-il sur les réseaux sociaux avant d’apporter des précision sur les travaux : «  Le travail s’organisera comme suit : raclage intégral de rond-point à rond-point (NDLR : entre le rond point de la station Q8 et le rond point de sortie d'autoroute), pose d’un produit pour solidariser les dalles béton sous le tarmac, pose d’un nouveau revêtement hydrocarboné, marquage au sol (quelques jours plus tard). Les commerces seront difficilement accessibles mais ils le resteront néanmoins par les trottoirs et les pistes cyclables  »

  • La commune d'Oreye engage 10 étudiants durant les vacances de Pâques.

    Capture.JPGLa commune va engager 10 jeunes domiciliés à Oreye durant les vacances de Pâques, afin d'effectuer des travaux de peinture, entretien de l'espace public, ...

    Quelques conditions:

    • Tu as entre 15 et 21 ans
    • Tu veux travailler durant les vacances scolaires
    • Tu veux embellir la commune
    • Tu es étudiant

    A savoir...

    • Les emplois sont ouverts aux garçons et aux filles
    • Durée de l'occupation: 4 ou 5 jours ouvrables au périodes suivantes: du mardi 3 au 6 avril ou du 9 au 13 avril 2018.
    • Les horaires: de 7h30 - 16h30
    • Si plus de 10 candidatures sont déposées, le choix s'opérera par tirage au sort.

    Inscription (formulaire du toute-boîte) ainsi qu'une lettre de motivation avant le 21 mars 2018 au plus tard à l'administration communale, rue de la Westrée 9 à 4360 Oreye.

  • Ramassage des branchages en mars 2018 dans la commune d'Oreye. Inscription obligatoire!

    Capturer.JPGComme chaque année, la commune d'Oreye vous propose un service gratuit de ramassage de vos branchages.

    Quelques règles à respecter:

    • Déposer les branche chaque premier jour de la semaine retenue.
    • Evitez les branches de plus de 15 centimètres de diamètre. Pour ce type de branchages, adressez-vous aux citoyens qui utilisent le chauffage au bois !
    • Ne déposez pas de branches avec des clous.
    • Ne déposez pas de feuilles mortes, fleurs ou petites branches de sapins (les pointes)
    • Un maximum de 3m³ sera autorisé.

    Calendrier 2018 à respecter:

    • Oreye & Otrange: du lundi 5 mars au vendredi 9 mars 2018
    • Bergilers: du lundi 12 mars au vendredi 16 mars 2018
    • Lens-sur-Geer & Oreye: du lundi 19 mars au vendredi 23 mars 2018

    Grandville n'est pas mentionné sur le toute-boîte.

    Inscription préalable OBLIGATOIRE: Marc PINT, responsable de la voirie, 0486/67 64 95 ou marc.pint@oreye.be

    Dans l'intervalle, le parc à conteneurs vous accueille du mardi au vendredi (9h à 12h30 et de 13h à 17h) et le samedi de 8h30 à 12h30 et de 13h à 17h

  • Nouveau ras-le-bol des riverains concernant le chantier de la rue des Combattants. Fin de travaux prévus en septembre!

    Le chantier de la rue des Combattants n’en finit pas de crisper à Oreye. Après un arrêt de trois mois, le chantier a repris grâce à l’intervention communale. Les riverains font face aux trous et certains crient leur ras-le-bol.  

    27655478_2112490268966181_8784802770766815143_n.jpgAprès plus d’un trimestre d’arrêt complet, le chantier de la rue des Combattants a enfin repris. Certains riverains ont récemment marqué leur mécontentement quant à l’état actuel de la route et une vidéo témoignant des nids-de-poule a même circulé sur les réseaux sociaux. En substance, le message est le suivant : « La rue est dans un état catastrophique depuis des mois, c’est une honte ! »
     
    La réaction des autorités n’a pas tardé. « On a régulièrement comblé les trous avec des déchets de tarmac. Deux camions sont déjà venus la semaine précédente et deux sont intervenus ce jeudi », indique l'échevin des travaux.
     
    La bourgmestre a également clarifié la situation : « Les travaux ont repris, car la commune est intervenue dans le conflit entre les différents acteurs, prestataires et impétrants. Un désaccord a précipité l’arrêt du chantier, mais la commune a réglé la situation, sans quoi l’attente se serait encore prolongée ».
     
    Les autorités ont payé les 100.000 euros permettant une sortie de conflit. « On a suffisamment attendu une solution qui n’est jamais venue et on a pris nos responsabilités. La société Cop & Portier a encore avancé. On a perdu trois mois et la commune n’en est pas responsable. Des trous se sont effectivement formés et on les a comblés. On a contacté l’auteur de la vidéo et tout s’est réglé ce jeudi. On comprend tout à fait les désagréments liés à ce chantier, je suis moi-même concernée, mais j’en appelle à encore un peu de patience », explique la bourgmestre.
     
    Les autorités misent sur une fin définitive en septembre, même si l’avancement des travaux dépend aussi des conditions climatiques.
     
    Michel Masset fait le point sur le planning : « La pose de l’égouttage est terminée pour tous les riverains de la rue. On a ouvert la route et on a placé les imposants égouts, puis on a refermé. Les deux phases liées à l’égout principal sont finies. Le raccordement des particuliers à ce réseau a récemment débuté. La SWDE a ensuite prévu le début du raccordement entre les habitations et les nouvelles conduites d’eau. Le délai est estimé à la fin du mois de mars. Il reste encore les trottoirs et filets d’eau. Si la météo le permet, on s’attaque à la voirie dans deux mois, c’est-à-dire le coffre puis le tarmac », conclut l’échevin. (Article la Meuse 02/02/18 J.M)

  • Attention: la barrière de sécurité surplombant le cours d'eau dans la rue du Village entre Grandville et Lens-sur-Geer est cassée!

    26803534_10215389967527730_1661591343_n.jpg

    Quelques promeneurs me signalent depuis plusieurs jours un manque de sécurité dans la rue du Village, une petite rue de campagne reliant Grandville à Lens-sur-Geer.

    Un accident lors du rallye Jean-Louis Dumont (fin septembre) est à l'origine de ce problème. La rambarde de sécurité est tombée dans le cours d'eau ainsi que les barrières nadars, jetées par des vandales.

    Marc Pint, responsable travaux à la commune m'affirme que ce fait est aux mains de l'assurance et de l'expert pour déterminer le montant du dommage. Une nouvelle rambarde sera construite prochainement.

    Prudence si vous devez passer par là!

    26753924_10215389967807737_2055502876_n.jpg

    26754505_10215389967447728_1489570891_n.jpg

  • Pavés de la rue des Combattants à vendre avant la reprise du chantier... en mars!

     
    Capture.JPGLe dossier de la rue des Combattants s’est invité au cœur des débats du dernier conseil communal, notamment en présence de riverains de cette voirie en travaux depuis avril et dont le chantier est bloqué depuis l’été en raison de frais supplémentaires qu’aucun des impétrants ne veut payer. La commune ne s’est pas chargée de ce chantier d’égouttage. « La commune n’a pas initié ce chantier et on a insisté auprès de l’AIDE et la SPGE pour trouver un accord sur ces frais supplémentaires. Une solution s’est récemment dégagée et une réunion est programmée ce vendredi », tempère la bourgmestre.
     
    « Qu’en est-il des fissures apparaissant sur certaines maisons ? », interroge Marie-Christine Warnant (Osez). « Aucun intervenant n’a prévu la réfection des trottoirs, or la commune a prévenu les services techniques des spécificités du sol, mais on n’a guère écouté nos remarques », déplore l'échevin des travaux. « Aux assurances d’intervenir et de constater ces fissures », suggère la bourgmestre. L’échevin des travaux table sur une reprise du chantier en mars, « car les centrales de tarmac ferment généralement du 15 décembre au 1er mars, mais tout dépend de la météo. »
     
    Ce débat est intervenu après la mise en vente de matériaux issus de la rue des Combattants. « La commune dispose par exemple de pavés et les vend pour éviter une mise en décharge », annonce Michel Masset. Oreye propose ainsi 100 m² de pavés en béton, des dalles irrégulières, au prix de 10 euros par m² ainsi que 20 tonnes de mosaïques au prix de 200 euros la tonne. « Priorité est donnée aux Orétois » , rappelle-t-il. (article la Meuse J.M)

  • Modifications des travaux réalisés en 2016 dans la rue de la Westrée concernant la lutte contre les inondations.

    17792447_10212721773504547_1413465288_n.jpgLa commune a pu réaliser plusieurs travaux en 2016. Si certains chantiers sont terminés, celui qui concerne la lutte contre les inondations de la rue de la Westrée a dû être revu.

    Les travaux consistaient en la pose de grilles pour retenir les boues au centre de la rue. Le problème, c'est que les ouvriers n'ont pas été de part et d'autre des îlots, laissant finalement passer la boue lors des crues.

    17813732_10212721771784504_1905275707_n.jpg

    Ce jeudi, des ouvriers de la société Balaes ont enlevé une partie du nouveau revêtement posé en 2016 entre la rue de la Westrée et la rue de Saint-Trond afin de poser des grilles supplémentaires pour que les boues puissent s'écouler dans les canalisations via les grilles.

    17820875_10212721772544523_1092859902_n.jpg

     

  • Ramassage des branchages gratuits dans la commune d'Oreye. Inscription obligatoire !

    Capturer.JPGComme chaque année, la commune d'Oreye vous propose un service gratuit de ramassage de vos branchages.

    Capturer1.JPGQuelques règles à respecter:

    • Déposer les branche chaque premier jour de la semaine retenue.
    • Evitez les branches de plus de 15 centimètres de diametre. Pour ce type de branchages, adressez-vous aux citoyens qui utilisent le chauffage au bois !
    • Ne déposez pas de branches avec des clous.
    • Ne déposez pas de feuilles mortes, fleurs ou petites branches de sapins (les pointes)
    • Un maximum de 3m³ sera autorisé.

    Calendrier 2017 à respecter:

    • Grandville: du 27 au 31 mars 
    • Oreye: du 03 au 07 avril
    • Otrange: du 10 au 14 avril
    • Lens-sur-Geer: du 18 au 21 avril
    • Bergilers: du 24 au 28 avril

    Inscription préalable OBLIGATOIRE: Marc PINT, responsable de la voirie, 0486/67 64 95 ou marc.pint@oreye.be

    Dans l'intervalle, le parc à conteneurs vous accueille du mardi au vendredi (9h à 12h30 et de 13h à 17h) et le samedi de 8h30 à 12h30 et de 13h à 17h

  • Pas encore de réparation définitive pour la rue Louis Maréchal qui reste dans un état déplorable.

    Capture.JPGÀ l’instar de la rue des Combattants (voir article du 24 février), la rue Louis Maréchal est une des voiries orétoises les plus importantes. Longue de 4 kilomètres, elle traverse Grandville et Bergilers. Fort fréquentée, notamment pour relier la Grand’Route, la rue Louis Maréchal connaît des dégradations en divers endroits et plusieurs portions s’avèrent relativement endommagées.
     
    Élu de l’opposition Osez, Bernard de Sart a fait part du mécontentement de riverains quant à l’état de délabrement de la chaussée. « Un citoyen de la rue Louis Maréchal a interpellé le Collège communal. Ce riverain a signalé ces problèmes dans un courrier aux bourgmestre et échevins. Réparer cette route en surface ne suffit pas. Les égouts se retrouvent renfoncés dans la route, ce qui pose aussi des problèmes. Que peut faire la commune pour réparer définitivement cette voirie », demande-t-il au dernier Conseil communal.
     
    L’échevin Freddy Hellings (PS) a effectivement constaté les dégâts : « On peut d’abord remblayer avec de la terre et il faut aussi passer une caméra dans les égouts, car plusieurs taques sont écrasées dans la route. L’idéal serait de refaire le coffre de voirie pour retrouver un billard, mais c’est impossible à entreprendre cette année sur fonds propres. Il s’agit d’une ancienne route régionale dont nous avons hérité et elle est empruntée par de lourds charrois. En attendant d’importants travaux, nous allons la remettre dans un état convenable. »
     
    Une réponse qui ne satisfait qu’à moitié l’opposition : « Plus on attend, plus les dégâts seront importants », conclut Bernard de Sart.