Transports

  • Importantes perturbations prévues au TEC Liège ces vendredi 28 septembre et mardi 2 octobre.

    Capture.JPG

    Autant savoir ! Ce vendredi 28 septembre, la CGSP TEC couvrira ses agents qui veulent participer à la manifestation à Bruxelles contre les mesures gouvernementales. Et il fera de même pour la grève prévue à Liège ce mardi 2 octobre.

    De nombreux usagers ont été pris de court jeudi dernier lorsque de nombreux chauffeurs de bus du TEC-Liège, affiliés à la CGSP, ont participé à la manifestation contre les mesures du gouvernement wallon à l’encontre des aides à la promotion de l’emploi (les fameux APE). 20 % des bus n’avaient pas pris le départ au dépôt de Robermont et 40 % à Jemeppe, laissant de nombreuses personnes seules et sans information à l’arrêt de bus.

    Alors autant savoir, deux autres actions se profilent dans les prochains jours.

    Ce vendredi 28 septembre, une nouvelle manifestation aura lieu, mais à Bruxelles cette fois, et contre les mesures gouvernementales qui touchent les travailleurs des services publics. « La participation des chauffeurs liégeois affiliés à la CGSP devrait être sensiblement la même que le 20 septembre, explique Dona Balbo, leur déléguée principale à Robermont. Mais les déclarations du ministre de tutelle Di Antonio et sa menace de sanctions ne devraient pas arranger les choses dans le bon sens... »

    Quant au mardi 2 octobre, il s’agira d’une grève couverte apparemment par les trois syndicats. Et là, la participation au rassemblement prévu sur l’îlot Tivoli à Liège devrait être plus important. Il faut s’attendre ce jour-là à la quasi absence de bus sur le réseau liégeois car il y aura des piquets aux sorties des dépôts.

  • Manifestation pour l’emploi du lundi 25 juin 2018: risque de fortes perturbations au TEC Liège-Verviers!

    Capture.JPG

    Manifestation pour l’emploi du lundi 25 juin 2018
    Risque de fortes perturbations

    En raison de la participation d’une partie de notre personnel à la manifestation pour l’emploi, organisée par la CGSP et la CSC, ce lundi 25 juin, le réseau du TEC Liège-Verviers risque d’être fortement perturbé durant toute la journée.

    La situation estimée, par dépôt, est la suivante :

    • Bassenge :           50% des services assurés ;
    • Eupen :                15% des services assurés ;
    • Jemeppe :            50% des services assurés ;
    • Omal :                 67% des services assurés ;
    • Oreye :                50% des services assurés ;
    • Robermont :         60% des services assurés ;
    • Rocourt :              58% des services assurés ;
    • Verlaine :             50% des services assurés ;
    • Verviers :             100% des services assurés ;
    • Wanze :               50% des services assurés ;
    • Warzée :              95% des services assurés.


    Pour les loueurs, seules les lignes du dépôt de T.C.M. seront impactées. Pour connaître le dépôt dont dépend votre ligne, consultez la liste.

    La situation pouvant évoluer, vous pouvez vous tenir informé pour tout déplacement via la page spéciale, laquelle sera régulièrement mise à jour.

    Tous les services seront à nouveau assurés normalement le mardi 26 juin 2018.

  • Déviation de la ligne 75 des TEC à Crisnée, rue Pascal et Raphaël Sacré: brocante

    31390026_10216350446859113_7273875450508607488_n.jpg

    Crisnée, rue Pascal et Raphaël Sacré : brocante
    Déviation de la ligne 75

    Dès ce lundi 30 avril à 17h et jusqu'au au mardi 1er mai jusque fin des services, les autobus seront déviés dans les deux sens de circulation entre les arrêts « Cabine Electrique » et « Route De Fize ».

    Les arrêts « Carrefour Genot », « Rue L. Genot », « Rue N. Royer », « Fize-Le-Marsal Eglise », « Fize-Le-Marsal Ecole Libre », Rue De Lens »,  « Rond-Point » et « Crisnée Ecole Moyenne » seront reportés aux arrêts « Cabine Electrique » ou «  Route De Fize.

  • Liège – Bastogne - Liège: déviation de nombreuses lignes des TEC ce dimanche 22 avril 2018.

    Capture.JPG

    Liège – Bastogne - Liège
    Déviation de nombreuses lignes

    Le dimanche 22 avril, entre 5h et  18h, les déviations suivantes seront d’application.

    De 5h à 11h

    La place Saint-Lambert et la gare Léopold seront fermées.

    Ligne 1 : des navettes seront organisées entre « Opéra » et « Guillemins » et entre « Feronstrée » et « Coronmeuse ».

    Ligne 4 (d’Harscamp) : les bus seront déviés entre la rue des Mineurs et le boulevard de la Sauvenière.

    Lire la suite

  • Odeur (Crisnée): déviation des lignes 75 et 175 le dimanche 22 avril 2018.

    Capture.JPG

    Odeur : marché aux plantes
    Déviation des lignes 75 et 175

    Le dimanche 22 avril de 7h à 20h00, les autobus seront déviés dans les deux sens de circulation par la rue Au Buisson, la Grand’Route (itinéraire normal pour la ligne 75) et la Chaussée Verte.

    Les arrêts « Monument » et « Chemin de Crisnée » seront reportés à l’arrêt « Route de Kemexhe » implanté sur la Grand’Route.

  • Liège, place St-Lambert: travaux de pavage. Déviation de nombreuses lignes dès le 19 mars 2018.

    Capture.JPG

    Liège, place St-Lambert : travaux de pavage
    Déviation de nombreuses lignes

     
    Du lundi 19 mars à 9h00 au dimanche 15 avril, les autobus seront déviés comme suit ;

    Lignes 12, 19, 53, 61, 81, 82, 83, 84 et 85 en direction de la banlieue
    Les autobus seront déviés à partir de la Place St-Lambert par la Chaussée voiture et la rue de Bruxelles.
    L’arrêt « Place St-Lambert » sera reporté à l’arrêt du même nom des lignes 1 et 4 en direction de Coronmeuse.

    Lignes 70, 71, 72, 73, 75, 88, 174 et 175 en direction du centre
    Les autobus seront déviés à partir du Cadran par la chaussée voiture et la rue de Bruxelles.
    L’arrêt « Cadran » sera reporté sur la chaussée voiture à un arrêt provisoire implanté juste avant le passage pour piéton.
    Le débarquement « St-Lambert » s’effectuera  à l’arrêt des lignes 1 et 4 en direction des Guillemins.

    Lignes 90 et 94
    Le terminus « St-Lambert » est reporté à l’arrêt « Opéra »

  • Augmentations de tarifs au TEC, chez De Lijn et à la SNCB dès le 1er février 2018!

    26992011_10213166019976727_6487664876954258648_n.jpgLes sociétés régionales de transports TEC (Wallonie) et De Lijn (Flandre) augmenteront leurs tarifs le 1er février. Par contre, à Bruxelles, les tarifs de la Stib resteront inchangés. La SNCB augmente également certains de ses tarifs le 1er février, conformément aux dispositions contenues dans le contrat de gestion 2008.

    Bus

    En Wallonie, le TEC privilégiera désormais les recharges sur cartes MOBIB/MOBIB basic aux achats dans les véhicules. Les billets vendus à bord des véhicules et les tickets uniques seront désormais soumis à une majoration de respectivement 0,50 euro et 0,30 euro par rapport au même titre de transport chargé sur une carte MOBIB/MOBIB basic. La carte MOBIB basic sera délivrée gratuitement jusqu’au 28 février afin d’inciter les voyageurs à se munir d’une carte rechargeable.

    En ce qui concerne les tarifs des voyages, le parcours « NEXT » (trajet court sur 1 ou 2 zones contigües) passera de 1,90 euro à 2,00 euros. Les abonnements Next, Horizon (tout le réseau sans les lignes express) et Horizon+ (tout le réseau, lignes express y compris) augmenteront de 0,40 euro à 7 euros en fonction des formules choisies. Un abonnement semestriel Next, Horizon et Horizon+ sera par ailleurs créé pour les 12-24 ans, qui continueront de bénéficier de tarifs réduits sur l’ensemble des formules d’abonnement.

    En Flandre, De Lijn augmentera également certains tarifs. Les prix des abonnements « Buzzy Pazz » et « Omnipas » seront indexés. Un ticket unique valable 60 minutes coûtera 3 euros (2,15 euros par sms ou 1,80 euros pour un m-ticket via les applications pour smartphone). Le prix de la carte 10 voyages passera de 15 à 16 euros avec désormais une possibilité de paiement via une application pour smartphone.

    À Bruxelles, la Stib a par contre décidé de ne pas augmenter ses tarifs.

    SNCB

    Capture.JPGLa SNCB augmente certains de ses tarifs le 1er février, conformément aux dispositions contenues dans le contrat de gestion 2008. La compagnie ferroviaire évoque une « adaptation à l’index » calculée notamment sur base de l’indice santé qui s’est élevé en 2017 à 2,02 %. Dans les faits, certaines formules tarifaires augmenteront davantage que l’index tandis que les tarifs de certains billets spécifiques n’augmenteront pas.

    Les abonnements scolaires et les abonnements domicile-travail verront leur prix progresser de 2,49 % tandis que les autres produits augmenteront en moyenne de 1,49 %.

    Le tarif de certains billets reste inchangé : le Go Pass 10, le Rail Pass et la carte vélo d’un jour.

  • Déviation de la ligne 175 des TEC à Crisnée: rues J. Wauters et de la Ville - évolution des travaux.

    Capture.JPG

    Crisnée, rue J. Wauters et de la Ville : évolution des travaux
    Déviation de la ligne 175

    Du lundi 8 janvier à 7h30 au mercredi 10 janvier à 17h00, les autobus seront déviés dans les deux sens de circulation entre les arrêts « Rue Abbé Coopmans » et « Otrange Pont ».

    Les arrêts « Rue Mahré » et « Chapelle » seront reportés à un arrêt provisoire implanté rue François Gillon.
    Les arrêts « Rue Wynants », « Rue J. Wauters » et « Hallettes » seront reportés à un arrêt provisoire implanté à l’angle des rues des Marnières  et de Thys.

  • Le préavis de grève des TEC allant du 20 au 22 décembre est levé!

    C’est maintenant officiel. Il n’y aura pas de grève aux TEC la semaine prochaine.

    Le groupe communique toutefois qu’il y a un risque de perturbation sur le réseau TEC le mardi 19 décembre, en raison de la manifestation nationale à Bruxelles.

    Voici le communiqué du groupe TEC :

    Réunis ce 14 décembre pour aborder les trois sujets (fusion du groupe TEC, Continuité de service, résolution du 25 octobre 2017 prise par le Parlement wallon, visant « à responsabiliser les auteurs de mouvements de grèves sauvages ») faisant l’objet d’un préavis de grève déposé par la CGSP. Les conclusions du Bureau de conciliation sont :

    1. En ce qui concerne la fusion du Groupe TEC, les représentants des employeurs indiquent qu’ils ont proposé aux représentants du Ministre des améliorations à l’avant-projet de décret en vue de préserver l’essentiel de l’organisation actuelle, et donc de limiter au maximum l’impact sur le personnel, tout en mettant en œuvre le projet de centres de services partagés et en respectant les objectifs décidés par le Gouvernement wallon. Pour mémoire, tant le Gouvernement wallon que les employeurs ont déjà précisé à plusieurs reprises que le volume de l’emploi reste garanti.

    Le cabinet du Ministre sera prochainement convié à une Sous-commission paritaire lors de laquelle le projet de fusion sera exposé.

    2. Sur base du rapport de l’Observatoire social, les représentants des organisations syndicales et des employeurs constatent que le nombre de grèves sectorielles, en ce compris les grèves irrégulières, a été réduit drastiquement, grâce aux efforts communs accomplis depuis la mise en œuvre de la Convention Collective de Travail (CCT) Amédis. Ils constatent également une augmentation significative du nombre de manifestations interprofessionnelles qui sont pénalisantes.

    Face à ce constat, les représentants des organisations syndicales et des employeurs envisagent de compléter la CCT Amédis par des règles claires entourant les situations dans lesquelles une ou plusieurs organisations syndicales souhaitent organiser la participation d’une délégation à une manifestation interprofessionnelle.

    Les parties conviennent d’entamer des discussions dès le mois de janvier 2018 sur les modalités pratiques de ce dispositif.

    3. Dans ce contexte, les partenaires sociaux recommandent par ailleurs au Ministre de ne pas mettre en œuvre la résolution du 25 octobre 2017 prise par le Parlement wallon, visant « à responsabiliser les auteurs de mouvements de grèves sauvages ».

    4. La CGSP suspend son préavis de grève pour les journées des 20, 21 et 22 décembre 2017.

    Par ailleurs, le Groupe TEC a reçu confirmation des trois organisations syndicales de l’organisation d’une marche en Front commun syndical à Bruxelles le 19 décembre sur le thème des Pensions. Cette action devrait avoir une incidence très importante sur le service donné aux 250.000 clients journaliers du TEC. La Direction déplore cette action et s’excuse auprès de ses clients pour les désagréments qui seront causés par cette manifestation