tec greve

  • Liège: attention, risque de perturbations sur le réseau TEC mercredi 11 mars et le jeudi 19 mars !

    Capturer.JPGLes organisations syndicales participeront en front commun à une journée d’action interprofessionnelle à Bruxelles, ce mercredi 11 mars (et pas 12/03). Il pourrait y avoir des perturbations sur le réseau de bus.

    Par conséquent, «  des perturbations sont à prévoir sur le réseau du groupe TEC durant cette journée  », prévient la direction de la SRWT, qui présente d’ores et déjà ses excuses pour les désagréments qui pourraient en résulter. 

    Une autre action syndicale est prévue le 19 mars.Mieux vaut donc s’organiser en conséquence...

  • Tous les dépôts TEC Liège-Verviers sont bloqués par des piquets de grève ce mardi 25 novembre!

    10306481_10205416304632391_2499594109867804963_n.jpgLoin de s’arranger, le conflit au TEC Liège-Verviers, entamé vendredi soir à la suite d’une agression sur un bus à Tilleur, s’est durci ce lundi en fin d’après-midi. La réunion entre direction et syndicats s’est soldée par un échec. En conséquence, il n’y aura pas de bus qui sortiront des dépôts (le dépôt de Stembert à Verviers est ouvert). Le dépôt d'Oreye est également fermé !

    Ce mardi matin, une assemblée générale se tiendra à Robermont. Après celle-ci, les permanents syndicaux et les délégués principaux partiront pour Namur, au siège de la SRWT (Société régionale wallonne du Transport) pour une nouvelle réunion en vue de débloquer le conflit.

    En cause, la demande des chauffeurs de bus de voir reconnaître par la direction du TEC la notion d’agression dans des congés maladie qui se prolongent, et qui ne sont alors plus pris en compte par Ethias, l’assureur du TEC, qui paie le salaire plein des chauffeurs pendant deux mois en cas d’agression. Après cela, ils sont considérés en congé maladie normal, et c’est cela dont ne veulent plus les chauffeurs.

    A la direction du TEC, on s’est dit prêt à ne plus expédier de courriers aux chauffeurs en prolongation de congé après une agression, mais cela n’a pas suffi à calmer les syndicats. Qui sont donc sortis vers 17 heures d’une très longue réunion avec la direction sur un constat d’échec. Résultat : la grève s’étend ce mardi aux autres dépôts.

    Les grévistes bloquent tous les dépôts de la région liégeoise et aucun bus n'a pu sortir. Les dépôts de Robermont, Jemeppe, Rocourt, Bassenge, Oreye, Omal et Wanze sont concernés.

    Seules les lignes de bus assurées par des firmes privées circulent actuellement
    Dans la région verviétoise, tous les bus circulent également.

    Le bureau de conciliation est parvenu à un accord qui rencontre totalement la demande des syndicats en front commun. La reprise du travail sera effective dès demain matin dans tous les dépôts.

    Attestation du 25/11: ICI

  • Attention: de grosses perturbations attendues lundi sur le TEC-Liège!

    1153209832_B974123469Z.1_20141123190400_000_GPA3GVBP4.1-0.jpgLa situation sera à nouveau chaotique ce lundi dans le secteur des bus liégeois. En effet, les chauffeurs du dépôt de Jemeppe sont toujours en grève depuis l’agression d’un des leurs vendredi soir. Et de nombreux collègues des dépôts de Robermont et de Rocourt vont leur emboîter le pas. Mieux vaut donc prévoir donc un plan B…

    Ce nouveau conflit social est parti d’une agression commise vendredi vers 19h à Tilleur. Un automobiliste a dépassé un bus de la ligne 2 et s’est mis en travers de sa route. Il est sorti de son véhicule, a jeté une bouteille de bière sur le pare-brise du bus et a exhibé une arme.

    Par solidarité, tous les chauffeurs du dépôt de Jemeppe ont alors débrayé, ainsi que quelques collègues des dépôts de Robermont et de Rocourt.

    Samedi matin, seul Jemeppe n’avait pas repris le travail. En assemblée générale, les chauffeurs avaient demandé à leurs délégués d’aller discuter avec la direction d’une pratique qui les exaspérait : celle d’envoyer des lettres de « présentéisme » (incitation à la reprise du boulot) à des chauffeurs victimes d’agression qui ne reprenaient pas le boulot assez vite à son goût. Une réunion s’est tenue samedi après-midi mais n’a débouché sur aucun accord : la direction ne voulant pas discuter « sous la pression d’une grève. »

    Dimanche matin, nouvelle assemblée générale à Jemeppe constatant l’absence d’avancées dans le dossier et donc, poursuite du mouvement jusqu’à une nouvelle assemblée prévue ce lundi vers 10 heures.

    De sources syndicales, les chauffeurs de Jemeppe devraient être rejoints par de nombreux collègues de Robermont et de Rocourt ce lundi matin. Et cela sans compter tous ceux qui avaient déjà décidé de se rendre par solidarité dans le Hainaut en grève.

    Attendez-vous donc à de grosses perturbations ce lundi sur le réseau du TEC-Liège...

  • Grève du TEC ce jeudi 22 décembre

    Grève tec, tec greve, greve 22 décembre 2011, greve 22/12/2011, liège, bus tec,

    Le réseau du TEC Liège-Verviers sera à l’arrêt ce jeudi 22 décembre, en raison de la grève générale organisée par le front commun syndical, au niveau national.

    Aucun véhicule ne devrait sortir des dépôts du TEC Liège-Verviers.

    La Direction du TEC Liège-Verviers présente, d’ores et déjà, ses excuses à sa clientèle pour les désagréments occasionnés lors de cette grève de 24h, et les invite à prendre leurs dispositions s’ils doivent absolument se déplacer ce jeudi.