tax on web

  • Les nouveautés de votre déclaration fiscale en 2014 !

    media_xl_878941.jpgLes formulaires de déclaration fiscale vont commencer à fleurir dans les boîtes aux lettres des contribuables. Avec quelques nouveautés au menu. Petit tour d’horizon...

    Les dates.

    Les déclarations papier doivent être renvoyées au centre de scanning (ou déposées à votre bureau de taxation) pour le jeudi 26 juin au plus tard. Si vous optez pour Tax-on-web, c’est pour le 16 juillet. Ou le 31 octobre si vous passez par un comptable.

    Les nouveautés.

    54 codes ont disparu. Ils concernent surtout les prépensionnés, ceux qui paient un précompte autre que celui retenu par la banque sur leurs placements, certains revenus locatifs, ceux qui ont investi pour économiser l’énergie (quasi tout disparaît des déductibilités, sauf l’isolation du toit), certaines rénovations de bâtiments dans les grandes villes, ou les véhicules électriques.

    À l’inverse, 13 nouveaux codes apparaissent. C’est essentiellement pour les travailleurs occasionnels de l’Horeca et les utilisateurs de titres-services et de chèques ALE.

    Bref : lisez attentivement la brochure accompagnant votre déclaration si vous êtes concernés par tout ceci.

    Les déclarations via Tax-on-web.

    Belastingbrief.jpgQuelques nouvelles fonctions apparaissent. Elles vous permettent par exemple de modifier plus facilement vos personnes à charge et les frais de garde d’enfants, ou encore de mieux détailler vos revenus cadastraux. Pour le reste, une série de codes seront aussi préremplis (Horeca, chèques ALE, titres-services ou investissements en économie d’énergie). Le système sera aussi accessible à des comptables étrangers, pour les frontaliers.

    Les déclarations simplifiées.

    Cette année, 2,017 millions de contribuables recevront une déclaration déjà remplie avec toutes les infos que le fisc connaît, soit 540.000 de plus qu’en 2013. Aux pensionnés, allocataires sociaux et bénéficiaires de rentes viagères s’ajoutent cette fois les salariés dont les revenus, après déduction des frais forfaitaires, ne dépassent pas le minimum imposable. Si les infos contenues dans ce document sont correctes, vous n’avez rien à faire. En cas d’erreurs, vous devez le signaler par écrit ou via Tax-on-web.

    Les amendes.

    Ne pas remplir sa déclaration dans les temps vous fait risquer une amende de 50 à 1.250 euros, un accroissement d’impôts de 10 à 200 % et une taxation d’office sur tout ce que le fisc sait de vous. Plutôt risqué, donc...