sucrerie oreye

  • L'usine Beneo-Orafti aux normes de l'Union Européenne

    ORAFTI~1.JPGLa nouvelle station d'épuration des eaux du processus industriel de l'usine Beneo-Orafti d'Oreye a été mise en service depuis quatre mois. Cet investissement de près de 11 millions d'euros permet d'épurer de manière beaucoup plus optimale les eaux usées de l'usine.

    L'installation, qui équivaut à une station d'épuration d'une grande ville, permet désormais d'améliorer significativement la qualité des eaux du Geer en aval de l'usine. Cet investissement indique que Beneo-Orafti poursuit ses efforts afin de respecter les normes très strictes édictées par l'Union Européenne en matière de rejet d'eau épurée. Cette avancée permettra aux riverains du Geer de profiter d'une rivière des plus en plus saine et les motivera d'autant plus à l'apprécier et à la respecter.

  • Grève suivie aussi par les ouvriers de l'usine Bénéo-Orafti

    DSC_0015.JPG

    Seulement une trentaine d'ouvriers travaillaient à la raffinerie Benéo-Orafti ce lundi suite à la grève générale qui touchait entièrement le pays. L'usine tournait donc au ralentit. Reprise normale ce mardi.

  • Fin des chicorées à Oreye !

     

    Aujourd'hui, c'est le dernier jour où vous aurez l'occasion de voir les camions remplis de chicorées se rendre à la raffinerie Orafti. Selon certains ouvriers, la saison de la "campagne 2011" se termine avec un bilan très positif pour les fermiers ainsi que pour l'usine grâce au temps sec que nous avons eu les mois précédents.

    Oreye: la sucrerie bloquée par une manifestation