speddy cools

  • Football : “Un sentiment de justice par rapport à ce qui s’était passé”

    phpThumb_generated_thumbnailjpg.jpg4 questions à Speedy Cools, entraîneur d’Oreye

    1. Monsieur Cools, l’Union belge a tranché en votre faveur suite à votre appel concernant la décision du Comité provincial. Êtes-vous satisfait?

    Tout à fait. Nous avons un petit sentiment de justice par rapport à ce qui s’était passé lors de cette rencontre où nous avions été floués par l’homme en noir (NDLR: M. Sanglier). Nous sommes satisfaits d’avoir l’occasion de rejouer cette rencontre et sommes heureux d’avoir fait appel de la décision du Comité provincial.

    2. Votre gardien, Christian Dandoy, a également été blanchi. Il ne sera donc pas suspendu. Un soulagement pur vous et votre équipe?

    Tout à fait. Nous sommes très contents que l’Union belge ait finalement décidé de ne pas punir notre gardien. Surtout pour Christian qui ne méritait pas cette sanction... puisqu’il n’avait rien fait! Il va pouvoir jouer l’esprit tranquille. De plus, cela nous évitera de devoir trouver une solution pour le remplacer.

    3. Pensez-vous que ce match à rejouer pourrait relancer le suspense du championnat en cas de victoire de votre part?

    Peut-être mais on en reparlera après la rencontre. Car il faudra d’abord gagner sur le terrain avant de parler de championnat relancé. Ce qui est certain, c’est que c’est le genre de match qui est agréable à jouer pour tout le monde. Deux bonnes équipes qui s’affrontent, cela ne peut que faire progresser le niveau des joueurs.

    4. Cette décision va faire du bien au moral de vos ouailles...

    Oui, même si le moral était déjà au beau fixe avant cette décision. Cela ne va faire qu’augmenter la confiance des joueurs. On se concentre désormais sur notre match de dimanche à Othée où il sera important de gagner pour repartir sur de bonnes bases dans ce deuxième tour. (La Meuse)