sncb

  • Augmentations de tarifs au TEC, chez De Lijn et à la SNCB dès le 1er février 2018!

    26992011_10213166019976727_6487664876954258648_n.jpgLes sociétés régionales de transports TEC (Wallonie) et De Lijn (Flandre) augmenteront leurs tarifs le 1er février. Par contre, à Bruxelles, les tarifs de la Stib resteront inchangés. La SNCB augmente également certains de ses tarifs le 1er février, conformément aux dispositions contenues dans le contrat de gestion 2008.

    Bus

    En Wallonie, le TEC privilégiera désormais les recharges sur cartes MOBIB/MOBIB basic aux achats dans les véhicules. Les billets vendus à bord des véhicules et les tickets uniques seront désormais soumis à une majoration de respectivement 0,50 euro et 0,30 euro par rapport au même titre de transport chargé sur une carte MOBIB/MOBIB basic. La carte MOBIB basic sera délivrée gratuitement jusqu’au 28 février afin d’inciter les voyageurs à se munir d’une carte rechargeable.

    En ce qui concerne les tarifs des voyages, le parcours « NEXT » (trajet court sur 1 ou 2 zones contigües) passera de 1,90 euro à 2,00 euros. Les abonnements Next, Horizon (tout le réseau sans les lignes express) et Horizon+ (tout le réseau, lignes express y compris) augmenteront de 0,40 euro à 7 euros en fonction des formules choisies. Un abonnement semestriel Next, Horizon et Horizon+ sera par ailleurs créé pour les 12-24 ans, qui continueront de bénéficier de tarifs réduits sur l’ensemble des formules d’abonnement.

    En Flandre, De Lijn augmentera également certains tarifs. Les prix des abonnements « Buzzy Pazz » et « Omnipas » seront indexés. Un ticket unique valable 60 minutes coûtera 3 euros (2,15 euros par sms ou 1,80 euros pour un m-ticket via les applications pour smartphone). Le prix de la carte 10 voyages passera de 15 à 16 euros avec désormais une possibilité de paiement via une application pour smartphone.

    À Bruxelles, la Stib a par contre décidé de ne pas augmenter ses tarifs.

    SNCB

    Capture.JPGLa SNCB augmente certains de ses tarifs le 1er février, conformément aux dispositions contenues dans le contrat de gestion 2008. La compagnie ferroviaire évoque une « adaptation à l’index » calculée notamment sur base de l’indice santé qui s’est élevé en 2017 à 2,02 %. Dans les faits, certaines formules tarifaires augmenteront davantage que l’index tandis que les tarifs de certains billets spécifiques n’augmenteront pas.

    Les abonnements scolaires et les abonnements domicile-travail verront leur prix progresser de 2,49 % tandis que les autres produits augmenteront en moyenne de 1,49 %.

    Le tarif de certains billets reste inchangé : le Go Pass 10, le Rail Pass et la carte vélo d’un jour.

  • Problèmes de trains: la ministre Galant rencontrera les bourgmestres hesbignons à Waremme le 11 mars.

    Capturer.JPGLes conséquences du nouveau plan SNCB sont dramatiques pour les navetteurs qui fréquentent la gare de Waremme : retards, supresssions de trains,, allongement du temps de parcours... A l’initiative du bourgmestre waremmien Jacques Chabot, une lettre cosignée par dix mayeurs des communes avoisinantes dont Oreye ainsi que la commune de Gingelom avait été envoyée à la ministre Galant. Cette semaine, le député Willy Demeyer a posé une question ouverte sur ces problèmes rencontrés à Huy-Waremme. La Ministre a répondu qu’elle se rendrait à Waremme le 11 mars pour rencontrer l’ensemble des bourgmestres concernés.

    Le mayeur waremmien s’est réjoui de cette venue : « C’est une bonne nouvelle. Nous allons affiner nos arguments et j’espère ensuite que nous serons entendus... », a déclaré Jacques Chabot.

  • Le bourgmestre de Waremme mobilise 9 communes dont Oreye contre nouveau plan de la SNCB !

    Capturer.JPGLe bourgmestre de Waremme mobilise neuf de ses collègues quant à la situation de la gare de la capitale de la Hesbaye. Suppression de trains, de destinations et de services : tels sont les griefs que porte Jacques Chabot contre le nouveau plan de transport de la SNCB.

    «  Ce nouveau plan de transport de la SNCB a été reçu comme une gifle à Waremme. Ces trains ne transportent pas du bétail, mais des travailleurs  », déclare d’emblée Jacques Chabot. À défaut de pouvoir remettre les trains sur les rails, le bourgmestre de la capitale de la Hesbaye tient à remettre les pendules à l’heure.

    Le bourgmestre de Waremme souhaite voir neuf autres mayeurs signer le courrier. «  Ce problème dépasse largement les frontières waremmiennes  », ajoute Jacques Chabot qui invite Philippe Goffin (Crisnée), Thierry Missaire (Remicourt), Joseph Dedry (Berloz), Jean-Luc Boxus (Donceel), Marie-Alice Vandereyken (Faimes), Michel Dombret (Geer), Isabelle Albert (Oreye), Henri Christophe (Fexhe-le-haut-Clocher) et Pol Guillaume (Braives) à aposer leur signature au bas d’un document de deux pages reprenant les doléances ferroviaires de la région.

  • Ce 1er février sera synonyme de toute une série d’augmentations !

    Ce 1er février sera synonyme de toute une série d’augmentations. Vont grimper le prix de la bière mais aussi celui des consultations médicales ainsi que vos dépenses pour les transports en commun ou encore celui des tarifs pratiqués chez Belgacom et Telenet. Voici le détail de tout ce qui vous coûtera plus cher dès ce vendredi…

    Capturer2.JPGDès ce 1er février 2013, il vous faudra puiser davantage dans votre portefeuille pour satisfaire vos dépenses dans plusieurs domaines. À commencer par celui des consultations médicales. l Les honoraires pour les consultations chez le médecin ou les visites à domicile vont augmenter de 2 %. Cet accord conclu entre médecins et mutualités sera valable durant deux ans, soit jusqu’à la fin 2014. L’index se chiffre à 2,7 %, mais l’augmentation sera limitée à 2% pour les consultations et visites à domicile des médecins. Les médecins qui n’acceptent pas l’accord peuvent appliquer leurs propres tarifs, mais ne bénéficieront pas des avantages des médecins conventionnés. Une prime d’intéressement annuelle de 434 euros est notamment prévue pour les médecins conventionnés.  

    Capturer1.JPGLe prix de la bière augmente chez AB InBev et Alken-Maes. Le groupe brassicole InBev Belgium adaptera à la hausse le prix de la bière de 2 centimes d’euro par verre en moyenne, à partir du 1er février. Alken-Maes qui brasse les Maes, Cristal, Grimbergen et Affligem – fera pareil et là, l’augmentation sera limitée à 1,7 centime en moyenne par verre consommé. La hausse de prix chez AB InBev (Jupiler, Stella Artois, Hoegaarden, Leffe, Belle-Vue) signifiera pour l’horeca une augmentation de prix de 7 centimes par litre en moyenne (taxes et accises comprises) tandis que l’adaptation moyenne du prix dans la grande distribution s’élèvera à 8 centimes par litre en moyenne (taxes et accises comprises).

    Lire la suite

  • Augmentation des tarifs dès le 1 février !

    media_xl_4425037.jpgLes tarifs du TEC augmentent en moyenne de 5,52% dès ce 1er février 2012. Le billet simple enregistre une hausse de 6%, à 1,70 euros. Les abonnements annuels, utilisés par la plus grande partie des usagers, sont les plus durement touchés, avec une hausse globale de 7,5%.

    Les tarifs de la SNCB augmentent de 2,83 % en moyenne à partir du 1er février 2012. Il s’agit d’une hausse “ limitée ”, en ligne avec les règles définies par le contrat de gestion, a précisé la SNCB.

    Dans le détail, le prix minimum du billet normal (pour un trajet de 3 kilomètres) passe de 1,60 à 1,70 euro tandis que son prix maximum (pour 150 kilomètres) est de 20,10 euros, contre 19,60 euros en janvier 2012.art_114761.jpg

    En outre, l’abonnement (carte train) et la carte Campus augmenteront respectivement de 2,27 % et 2,29 %; le Rail Pass (10 voyages) coûtant quant à lui 2 euros de plus, à 76 euros. Enfin, le billet Senior passe de 5,20 à 5,30 euros en 2ème classe. Par contre, les tarifs des Go Pass 1 et 10 ainsi que de la Key Card restent inchangés.