secours

  • Un tracteur arrache une ligne électrique entre Oreye et Heers !

    tracteur.JPGSamedi en fin d’après-midi, de gros embarras de circulation ont été provoqués par la chute de plusieurs poteaux électriques sur la Nationale 3 entre Oreye et Heers à hauteur du garage Filippini. C’est en voulant entrer dans un champ que le conducteur d’une arracheuse de pommes de terre a heurté des câbles électriques, installés le long de la Chaussée romaine, avec un élément de sa machine. «En position de route, on replie les tapis roulants de manière à diminuer l’encombrement du véhicule sur la chaussée. L’ennui, c’est qu’une fois repliés, ces tapis culminent à plusieurs mètres au-dessus de la voirie», explique un mécanicien, spécialiste de ce genre de machine.

    Au moment d’entrer dans le champ, le tapis a accroché une des tresses électriques. Vu la puissance de la machine, le chauffeur n’a rien senti et a continué à avancer dans la terre de pommes de terre. Les câbles, sous tension, ont suivi, entraînant la chute de plusieurs pylônes de béton. Un morceau de la ligne électrifiée qui enjambait la Chaussée romaine est tombé au sol, menaçant gravement la circulation.

    Rapidement sur place, la police de la zone Hesbaye et les pompiers de Waremme ont installé une déviation, le temps d’isoler la zone potentiellement électrifiée, de sécuriser les lieux et de permettre à une équipe de RESA d’intervenir pour couper le courant et enlever le câble. Heureusement, cet incident n’a fait aucun blessé. Le conducteur de l’engin agricole a même pu récolter sa précieuse cargaison de pommes de terre. La circulation a été rétablie vers 18 h 30.

  • Drame à Liège: Bilan à 23h20 - 5 morts et 123 blessés


    Information exceptionnelle
    !
     

    bilan attentat liège,attentat liège,bilan à 15h30 liège,liège fusillade,palais des princes évêques liege,secours,numéro vert 0800 94 000

    Les faits se sont produits vers 12h30. Un individu, juché sur la plate-forme au-dessus d'une boulangerie ("Le Point Chaud") a lancé plusieurs engins explosifs, notamment en direction d'un abribus, situé sur la Place Saint-Lambert, où de nombreuses personnes étaient présentes.

    Quatre déflagrations ont été entendues. Plusieurs déflagrations minimes, pouvant être des coups de feu, ont également été entendues.

    Un seul tireur, Nordine Amrani

    Un premier bilan provisoire faisait état d'un mort et d'une dizaines de blessés. Il a ensuite été revu à deux morts et une quinzaine de blessés avant de grimpé à 4 morts (Pierre Gerouville (17 ans), Medhi Nathan Belhadj (15 ans), une dame de 75 ans et un bébé de 17 mois) et 123 blessés dont au moins 6 graves. Une des victimes est l'auteur de l'attaque. Il s'est suicidé.

    Ce dernier s'appelle Nordine Amrani. Ce Liégeois de 32 ans avait été condamné en 2008 à un total de 58 mois de prison ferme pour avoir détenu 9.500 pièces d'armes et une dizaine d'armes complètes, ainsi que pour la culture de 2.800 plants de cannabis dans le cadre d'une association de malfaiteurs.

    D'autres personnes ont été suspectées d'avoir participé à l'attaque. On a évoqué entre deux et quatre auteurs et des chasses à l'homme à travers la ville. Vers 14h40, le procureur du roi a assuré qu'il n'y avait qu'un seul tireur, celui qui s'est suicidé. Il pourrait s'agir d'une tentative d'évasion du palais de Justice.

    La panique s'est rapidement emparée du centre de la Cité ardente. De nombreux passants courraient dans les rues à la suite des détonations. Un large périmètre de sécurité a été établi avant d'être totalement levé à 15h.

    MINUTE PAR MINUTE...

    Lire la suite