remboursement tec crisnée

  • Chez nos voisins: la commune de Crisnée offre 50 € pour un abonnement scolaire TEC ou SNCB !

    Capture.JPG

    Depuis trois ans, les Crisnéens qui souscrivent un abonnement scolaire auprès du TEC ou de la SNCB peuvent solliciter une intervention financière de leur commune, à hauteur de 50 euros. Une initiative unique dans la région.  

    À Crisnée, 300 jeunes habitants sont susceptibles de se déplacer en transports en commun. C’est en partant de ce constat et en analysant les finances communales que la majorité a décidé de dégager 5.000 euros au budget ordinaire (enveloppe fermée) pour rembourser une partie des abonnements scolaires souscrits auprès du TEC ou de la SNCB. « Crisnée a la chance d’être bien desservie en bus. Et s’il n’y a pas de gare chez nous, nous savons que des jeunes Crisnéens prennent le train à Fexhe ou à Momalle. Il nous semblait intéressant de faire un geste utile et concret pour favoriser le transport en commun, une alternative à la voiture », explique Philippe Goffin, le bourgmestre MR de Crisnée qui précise ne pas s’être inspiré d’une autre commune. « Nous avons eu l’idée, nous l’avons fait. Peut-être que d’autres le font aussi, mais je n’en connais pas. »
     
    Précisions que cette intervention financière communale ne concerne que les abonnements scolaires, donc des enfants-adolescents et des étudiants. Elle s’élève à 50 euros par abonnement et est cumulable si le ménage compte plusieurs petits. « Si c’était pour donner 10 euros, ça ne valait pas le coup. Il fallait que l’intervention soit conséquente, 50 euros, c’est significatif quand on sait qu’un abonnement TEC annuel coûte 130 euros (précisément 126 euros pour 1 ou 2 zones, 165 euros pour tout le réseau hors lignes Express et 270 euros pour tout le réseau, en ce qui concerne les 12-24 ans. C’est gratuit jusque 11 ans, NDLR). »
     
    Voilà trois ans (depuis le budget 2013) que la mesure est en place à Crisnée et elle connaît son petit succès. 88 demandes ont ainsi été introduites l’an passé. « 88 interventions sur une population potentielle de 300 personnes, c’est bien. Les autres n’y ont probablement pas recours car ils font du covoiturage etc. Cette mesure rencontre un vif intérêt », se félicite le bourgmestre.
     
    Le rappel de cette aide vient d’être publié sur Facebook, il sera à nouveau inscrit dans le bulletin communal et sur l’application de la commune. Les personnes concernées intéressées peuvent envoyer leur demande par mail (info@crisnee.be) avec la copie de l’abonnement scolaire de l’enfant. Les 50 euros seront versés dans le courant du mois de décembre 2016.
     
    Cette prime en remplace-t-elle une autre ? « Non, on ne donne pas d’une main pour reprendre de l’autre. On voulait simplement penser à l’enfant une fois qu’il grandit et ne pas se contenter d’une prime de naissance. »
    Prime de naissance qui prend aussi une forme particulière à Crisnée, depuis un an. Pas d’espèces sonnantes et trébuchantes, mais une trentaine d’heures offertes à la piscine de Crisnée pour apprendre à nager dans les cinq années qui suivent la venue au monde. (Article de A.G. La Meuse H-W du jour)