règles feux d'artifices

  • Quelques règles s'imposent sur la manière d'utiliser un feu d'artifice à Oreye!

    Avec les réveillons, les feux d’artifice se multiplient : les grands, minutieusement lancés par des spécialistes, et des petits, souvent manipulés par des novices qui n’ont pas craché sur un bon verre. Chaque année, les hôpitaux accueillent des brûlés et, parfois, des blessés salement touchés.

    Artifice.jpg- Premier conseil à donner : l’acquisition d’articles vendus dans des commerces sûrs car, chaque année, les polices saisissent des milliers de feux et pétards importés sous le manteau et qui ne répondent pas aux législations européennes.

    - Secundo : le choix de l’aire de lancement qui doit être bien dégagée et suffisamment éloignée des spectateurs.

    - Tertio : un artificier sûr et sain d’esprit et une bonne préparation des lieux : on ne lance pas les fusées dans une bouteille mais au départ d’un morceau de tuyau droit qui, lui, est bien enfoncé dans le sol.

    Reste la mise à feu dans de bonnes conditions météo : le bras tendu avec une mèche (pas avec un briquet ou une allumette) tandis que d’autres veillent attentivement aux enfants car on ne sait pas faire les deux !

    GARE AUX PÉTARDS ET AUX LANTERNES

    N’essayez jamais de rallumer un engin qui s’est éteint car il peut démarrer à tout moment, même plusieurs heures après le feu d’artifice. Le bon réflexe est de jeter un seau d’eau dessus au plus vite. On néglige souvent aussi les pétards, alors que nombre d’accidents proviennent de leur manipulation. Le 14 juillet, rien qu’à Paris, les secours ont déplorés 10 accidents graves, dont des doigts arrachés !

    lanterne.jpgDu côté du fédéral, c’est sur les lanternes chinoises que l’on attire l’attention cette année. Très en vogue, ces montgolfières légères et féeriques qui s’élèvent dans la nuit étoilée grâce à la chaleur d’une bougie, peuvent provoquer des incendies (arbres, maisons…) et sont prohibées à proximité des aéroports !

    Même si les petites têtes blondes sont souvent très demandeuses de ces effets pyrotechniques, il leur est interdit de s’en procurer. En effet, la loi est très stricte dans ce domaine : on ne peut pas acheter des feux d’artifice si l’on est âgé de moins de seize ans.

    Deux sites de référence à visiter pour les parents et les apprentis artificiers AVANT la nuit du réveillon: www.brûlures.be ou www.economie.fgov.be (suivre newsletter).