primes commiunales oreye

  • 9 primes communales disparaissent à Oreye !

    23.JPGLe Conseil communal d’Oreye, réuni lundi, a voté la fin de l’octroi de plusieurs primes aux citoyens. Cette décision est une conséquence des 2,4 millions d’euros qu’Oreye doit rembourser (le ministère des finances a réclamé cette somme à la commune en février dernier en raison du dégrèvement, c’est-à-dire une réduction d’impôts, obtenu par l’usine Bénéo-Orafti pour la période allant de 2008 à 2015).
     
    Au total, neuf primes disparaissent, liées de près ou de loin à l’environnement et à l’énergie. Quatre primes sont supprimées : celles à l’achat d’un vélo à assistance électrique, à l’isolation, pour l’installation d’un chauffe-eau solaire et pour l’achat de fûts à composte. Cinq ne sont pas renouvelées, il s’agit des primes annuelles pour les ampoules, les chargeurs de piles, les poêles à bois, les pompes à chaleur et les citernes à eau de pluie. Pour ces primes communales annuelles, les Orétois y perdent simplement l’opportunité de bénéficier de quelques euros : 40 euros maximum pour les ampoules, 20 euros pour les piles, mais aussi une subvention de 200, 500 et 500 euros, respectivement pour les poêles et inserts à bois et pellets, pompes à chaleur et citernes à eau de pluie. (JM 27-04-16)