pâques

  • Des œufs en chocolat de toutes les couleurs! Aucune harmonisation dans les emballages...

    Capture.JPG

    C’est Pâques et, depuis des semaines déjà, les petits oeufs en chocolat garnissent les rayons des grandes surfaces et chocolatiers. Mais comment être certain de tomber sur notre parfum préféré avec tous ces emballage de couleur?  
    Cela nous est arrivé à tous. On vous présente un sachet d’œufs en chocolat et vous piochez tout en espérant tomber sur votre goût préféré : lait praliné. Faut-il choisir l’emballage bleu, le rouge ou le doré?
    Vous vous lancez et, zut, vous vous retrouvez avec, en bouche, une crème liquoreuse dont vous avez du mal à définir l’arôme du fruit… Gloups ! Votre bonne éducation vous interdit de le recracher devant la personne qui vous a offert ce petit plaisir sucré de Pâques.
     
    Personne n’a-t-il jamais eu l’idée d’harmoniser les couleurs de ces petites feuilles d’aluminium qui enrobent ces œufs en chocolat ?
     
    Nous avons posé la question et, de toute évidence, non !
     
    Rien qu’à voir le tableau ci-dessus, pour tomber sur mon lait praliné favori chez Milka, je devais opter pour le jaune; chez Markro et chez Carrefour, pour le bleu ciel ; chez Colruyt pour le violet et, chez Delhaize, pour le… rose ! Quand on vous dit que ces petits œufs en chocolat en font voir de toutes les couleurs aux gourmands.
    Jean Galler, bien connu maître chocolatier originaire de la région liégeoise, confirme que rien n’est défini en la matière. « Comme d’habitude, j’ai imposé et les autres suivent… Non, je rigole ! », entame-t-il. « Il y a certaines généralités comme le bleu pour la vanille, le rose pour framboise, le vert pour la pistache et, régulièrement, les tons de rouge sont plutôt utilisés pour les chocolats au lait ».
    Mais, selon notre tableau, ce n’est pas vraiment le cas dans les grandes surfaces en tout cas. Même le chocolat blanc s’habille de blanc mais aussi d’orange, de mauve et de vert!
     
    Choprabisco
    Y a-t-il une fédération belge des chocolatiers, ne s’est-elle jamais penchée sur le sujet? « L’Association Royale Belge des industries du Chocolat de la Praline, du Biscuit et de la Confiserie, en abrégé Choprabisco, existe », répond Jean Galler. Elle compte 180 membres allant de la petite PME à la multinationale dans un secteur qui, en Belgique, regroupe 332 entreprises, procure de l’emploi à 11.900 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros.
     
    « Mais c’est un lieu de démocratie où on n’impose rien », précise Jean Galler qui en est administrateur.
    Ce qui nous a été confirmé par le secrétaire, Guy Gallet, que notre question surprend. « Aucune étude de marché n’a jamais été réalisée à ce sujet. Nous laissons la liberté à chaque fabricant. Notre association fait des recommandations mais n’impose rien. Tant chez les fabricants que chez les associations de consommateurs, Il ne nous a jamais été dit quoi que ce soir sur les couleurs des œufs en chocolat …»
    Pourtant, ils représentent un élément essentiel sur l’année. « C’est colossal », reprend Jean Galler. « Sur une courte période, nous réalisons quelque 30 millions de ces petits œufs. Énorme pour une petite entreprise comme la nôtre. 
  • Visite des cloches à l'école Immaculée Conception de Lens-sur-Geer (+photos)

    ICO Paques 2013 21.JPGAvant les congés scolaires, les petits de l'école maternelle de Lens-sur-Geer ont été rejoindre les grands de primaire dans la prairie entre les deux écoles.  Les cloches étaient passées ! Une multitude d'oeufs en chocolat attendaient les petits et les grands pour une chasse aux œufs ainsi que des vélos pour les petits et des tables de pique-nique dans la cour des primaires.

    L’ICO remercie la société Orafti et l’ association de parents pour leur participation à l'organisation de cette journée.

    Photos dans l'album: Les cloches à l'ICO

  • La fête de Pâques à Oreye.. une vieille tradition !

    Oeufs Paques.jpgLa coutume de l'œuf de Pâques a été constatée chez les chrétienscoptes dès la fin du Xe siècle. On a dit que Louis XIV faisait bénir de grandes corbeilles d'œufs dorés qu'il remettait aux courtisans et à son domestique. La tradition aurait fait du roi le destinataire du plus gros œuf du royaume.

    Il est cependant admis que l'origine des œufs de Pâques date de l'instauration du carême. L'Église interdit la consommation d'œufs pendant cette période de quarante jours. Il s'agissait donc à l'issue du jeûne de consommer les œufs qui s'étaient accumulés pendant le carême, en les mangeant normalement pour les plus récents et en les cuisant puis en les décorant pour les plus vieux.Chez les catholiques, les cloches cessent de sonner à partir de la messe du Jeudi qui précède Pâques, dit « Jeudi Saint », en signe de deuil pour la mort du Christ. On les ré-entend à la fin de la veillée de Pâques, qui précède le jour de Pâques proprement dit. La tradition prétend que les cloches ne sonnent plus car elles sont parties à Rome. Elles reviennent dans la nuit, chargées d'œufs en chocolat qu'elles déversent dans les jardins. Le lendemain, les enfants vont chercher les sucreries qui y sont dissimulées.

    À l'œuf est associée la poule, qu'on trouve maintenant sous forme de statuette en chocolat. Les confiseries ne sont maintenant plus limitées, formellement, à la forme de l'œuf mais peuvent être de véritables sculptures de chocolat et de sucre et représentent parfois des personnages ou des objets qui n'ont aucun lien avec le modèle d'origine, comme des lapins.

    La « chasse aux œufs » est une tradition ancienne. Certaines communes organisent des chasses aux œufs pour les adultes le week-end de Pâques (A la Salle Saint-Christophe de Bergilers ce lundi 09/04 !): dans un espace limité, il faut découvrir le maximum d'œufs avant une heure donnée. Tous les œufs ne se valent pas, et certains permettent de gagner des lots intéressants.

  • Pâques est synonyme d'art floral à Oreye !

    image_large[2].jpgCe cours d'art Floral est à l'initiative du Conseil consultatif des Ainés. Il abordera le thème de Pâques le mercredi 28 mars à 19h30 à la salle des fêtes de Grandville (Rue de la Centenaire). Il vous permettra des réaliser votre montage de saison en quelques heures seulement !

    Du matériel sera utile pour ce cours: une paire de ciseaux, un petit couteau à pomme de terre, un sécateur et une pince à fil de fer (facultatif).

    Un inscription est obligatoire à l'Administration communale ainsi que son payement avant le vendredi 23 mars 2012. (Orétois, 10 euros et non-orétois, 20 euros sur le compte BE71 0910 0044 0569)