mercredi 7 octobre grève tec

  • Attention, il n'y aura quasi aucun bus des TEC qui roulera à Liège ce mercredi !

    Capture.JPG

    Ce mercredi, les trois syndicats appellent à manifester à Bruxelles, un an après la mise en place du gouvernement Michel 1er. Et nombreux sont les affiliés qui vont y participer.

    Toujours prompts sur la balle, les chauffeurs du TEC-Liège vont embrayer sur ce mouvement. « Effectivement, je crains de fortes perturbations ce mercredi sur notre réseau », confirme Carine Zanella, la porte-parole de la société.

    « Je peux déjà vous dire que le dépôt de Jemeppe sera à l’arrêt complet ou quasi complet, explique Vicky Henderick, la représentante de la CGSLB, deuxième syndicat du TEC Liège. Et 70 à 80 % des chauffeurs feront de même au dépôt de Robermont. »

    Il se pourrait même que des piquets de grève empêchent toute sortie de véhicules. Autant savoir donc, à part les privés et quelques bus épars de différents dépôts, il ne faudra pas compter sur ce moyen de transport pour se rendre à l’école, au bureau ou à un rendez-vous.

    Même scénario du côté des Mairies de quartier de la Ville de Liège qui fermeront leurs portes car trop d’agents ont déjà prévu de se rendre à Bruxelles pour manifester. Les autres services de la Ville seront aussi perturbés, mis à part le service de déclarations des naissances.

    L’activité de nombreuses grosses entreprises de la région liégeoise sera aussi perturbée. Ce sera le cas à ArcelorMittal, à la FN Herstal et à Techspace Aero.

    Par contre, rien n’est encore annoncé du côté de la Poste, de la SNCB, de l’enseignement et des autres services publics.

    Côté entreprises privées, les grands magasins devraient ouvrir normalement. Seuls quelques délégués se rendront peut-être à Bruxelles.