maxim philippe

  • Foot (D3): Maxim Philippe pour 2 ans au RCS Verviers

    max.jpgLe RCS Verviers vient d'engager avec un contrat portant sur deux années le jeune ailier Maxim Philippe, originaire d'Oreye, qui aura 21 ans en septembre. C’est un pur ailier, droit de prédilection mais pouvant évoluer à gauche et même reculer dans le jeu.

    Maxim Philippe a fait ses premières classes à Oreye avant de transiter chez les jeunes de Tongres, Waremme, St-Trond, le Standard jusqu'en U17, St-Trond à nouveau en U19, puis le Standard cette fois en U19 et U21 et enfin en U23 durant deux saisons à l'Alemania Aachen. Ce joueur est avant tout un passeur, chargé d'alimenter en bons ballons le ou les avants de pointe.

  • Football: faillite de l'Alemannia Aachen, l'Orétois Maxim Philippe dans le flou

    l'alemannia aachen,maxim philippeLe club allemand de l’Alemannia Aachen a annoncé qu’il était en faillite. Actuellement 17e sur 20 en D3 (la Dritte Liga), l’équipe première évoluera donc en D4 (Regionalliga), même si elle assure son maintien sur le terrain. Cette nouvelle n’a évidemment pas laissé l’Orétois Maxim Philippe insensible, lui qui évolue au sein de l’équipe B du club.

    «Des bruits de couloir annonçaient une possible faillite du club. Mais quand l’information est devenue officielle, cela a forcément été un gros coup au moral des joueurs. Quand on en arrive à une telle issue, c’est forcément qu’il y a eu une mauvaise gestion quelque part ou des dépenses trop importantes au moment de mettre en place le noyau. Mais on ne sait plus revenir en arrière et je ne sais rien y faire. J’attends de savoir comment la situation va évoluer. Si le noyau actuel de l’équipe première est celui qui sera aligné en D4 la saison prochaine, il n’y aurait aucune chance qu’un joueur comme moi du noyau B reçoive sa chance. Si un exil a lieu au mercato hivernal et que le club décide de lancer sa relève dans le grand bain dans le but de préparer le prochain championnat, alors mon futur sera peut-être toujours du côté de l’Alemannia Aachen», lance l’Orétois Maxim Philippe, flanc droit ou gauche de 20 ans. «Je n’en suis qu’à ma deuxième saison au club mais j’ai énormément progressé. Je me suis toujours très bien senti à Aachen et mon objectif était de continuer à me battre pour espérer arriver un jour avec le noyau de la première. Ce ne sera sans doute jamais possible et c’est dommage. Un retour au pays est envisageable, évidemment. Mais j’ai envie de faire partie d’un effectif de qualité. Je suis encore jeune et j’ai envie de poursuivre mon apprentissage. Je suis bilingue donc je pourrais très bien évoluer dans une structure flamande. J’ai plusieurs amis à Roulers donc ce serait un choix d’amitié. Mais je ne ferme aucune porte. Si une D2 ou une bonne D3 belge vient me trouver, je serai très intéressé.»

  • Maxim Philippe, l'Orétois à l'Alemannia Aachen 2

    Captur55er.JPGEn début de saison, le Sucrier a déposé ses valises... à l’Alemannia Aachen, où il évolue avec l’équipe B, en NRW-Liga (D4), qui occupe la 5e place. “Il s’agit de la quatrième ou cinquième division, je ne sais même plus (rires). Je crois que c’est la quatrième... L’équipe première, elle, évolue en D2 et après un départ très délicat, elle remonte la pente.

    Arrivé un peu par hasard à l’Alemannia Aachen, grâce notamment aux précieux conseils de son agent Axel Lawarée, Maxim Philippe (19 ans) a su s’adapter à une équipe, un championnat et une mentalité qu’il ne connaissait pas.“Je n’ai pas connu le moindre problème d’intégration. Je prends du plaisir à me rendre aux entraînements et au match et j’en m’entends vraiment bien avec tout le monde, que ce soit les joueurs, le coach ou l’entraîneur-adjoint. Mais je me suis aussi rendu compte que ce n’est pas parce que tu vas dans une équipe B en division 4 ou 5 que tu es assuré de jouer. Quelle énorme différence de rythme entre le football belge et allemand. Cela joue vraiment bien et ce n’est pas facile du tout d’avoir du temps de jeu ”, lance Maxim Philippe.

    Capture66r.JPG

    Le médian sucrier ne peut d’ailleurs pas se targuer de posséder un temps de jeu énorme pour l’instant. “Je suis monté trois fois vingt minutes au jeu sur l’ensemble du premier tour et c’est clair que je ne demande qu’à jouer davantage. À19ans, on veut jouer mais on veut aussi progresser. Et je suis vraiment heureux au club. Je m’y sens bien et j’apprends beaucoup. C’est rare car on n’est pas présent au même moment au club mais j’ai même déjà côtoyé les joueurs de la première à l’entraînement.” Animé d’une motivation sans faille, l'Orétois prend son mal en patience en attendant des jours meilleurs.

    Son parcours:

    > Situation familiale: Habite au domicile familial à Oreye.

    > Situation scolaire: Etudiant en première année en éducation sportive à Beeckman (Liège)

    > Situation footballistique: Joue dans la deuxième équipe de l’Alemannia Aachen, en NRW-Liga. Son parcours, avant Aachen: Oreye, Tongres, Waremme, Saint-Trond, Standard, Saint-Trond, Standard, Aachen. (publié dans la Meuse de ce samedi)