l'alemannia aachen

  • Football: faillite de l'Alemannia Aachen, l'Orétois Maxim Philippe dans le flou

    l'alemannia aachen,maxim philippeLe club allemand de l’Alemannia Aachen a annoncé qu’il était en faillite. Actuellement 17e sur 20 en D3 (la Dritte Liga), l’équipe première évoluera donc en D4 (Regionalliga), même si elle assure son maintien sur le terrain. Cette nouvelle n’a évidemment pas laissé l’Orétois Maxim Philippe insensible, lui qui évolue au sein de l’équipe B du club.

    «Des bruits de couloir annonçaient une possible faillite du club. Mais quand l’information est devenue officielle, cela a forcément été un gros coup au moral des joueurs. Quand on en arrive à une telle issue, c’est forcément qu’il y a eu une mauvaise gestion quelque part ou des dépenses trop importantes au moment de mettre en place le noyau. Mais on ne sait plus revenir en arrière et je ne sais rien y faire. J’attends de savoir comment la situation va évoluer. Si le noyau actuel de l’équipe première est celui qui sera aligné en D4 la saison prochaine, il n’y aurait aucune chance qu’un joueur comme moi du noyau B reçoive sa chance. Si un exil a lieu au mercato hivernal et que le club décide de lancer sa relève dans le grand bain dans le but de préparer le prochain championnat, alors mon futur sera peut-être toujours du côté de l’Alemannia Aachen», lance l’Orétois Maxim Philippe, flanc droit ou gauche de 20 ans. «Je n’en suis qu’à ma deuxième saison au club mais j’ai énormément progressé. Je me suis toujours très bien senti à Aachen et mon objectif était de continuer à me battre pour espérer arriver un jour avec le noyau de la première. Ce ne sera sans doute jamais possible et c’est dommage. Un retour au pays est envisageable, évidemment. Mais j’ai envie de faire partie d’un effectif de qualité. Je suis encore jeune et j’ai envie de poursuivre mon apprentissage. Je suis bilingue donc je pourrais très bien évoluer dans une structure flamande. J’ai plusieurs amis à Roulers donc ce serait un choix d’amitié. Mais je ne ferme aucune porte. Si une D2 ou une bonne D3 belge vient me trouver, je serai très intéressé.»