ipp

  • C'est le paradis fiscal à Oreye... et l’enfer à Huy !

    paradis fiscal à Oreye.JPGIncroyable : depuis 1990, le taux d’imposition excessivement bas d’Oreye n’a jamais été modifié. L’impôt sur les personnes physiques est toujours de 6% et les centimes additionnels au précompte immobilier restent maintenus à 1.900. Le paradis comparé à Huy et son précompte immobilier (3100) le plus élevé … de Belgique !

     

    Nous avons pu nous procurer l’évolution de la fiscalité communale sur ces 23 dernières années. En 1990, constate-t-on, dix communes de Huy-Waremme (sur 31) taxaient à 6% le revenu des travailleurs (impôt sur les personnes physiques). En 2013, il n’en reste plus qu’une : Oreye qui en 23 ans n’a jamais modifié d’un cent sa fiscalité. Incroyable ! Même les centimes additionnels sont restés fixés à leur taux de 1990, soit à 1900 alors que la moyenne régionale est aujourd’hui de 2.518 ! «Si nous avons pu maintenir ces taux, c’est en grande partie grâce aux rentrées de l’usine Bénéo Orafti qui nous rapportent 700 à 800.000 euros par an », reconnaît la bourgmestre Isabelle Albert.

     

    Sur un budget de 3,5 millions d’euros, plutôt appréciable. Avec un revenu moyen de 29.000 euros/an/habitant (chiffres Dexia 2011), Oreye n’a pas non plus à se plaindre. «C’est vrai que si nous avons pas mal de logements sociaux, nous avons aussi beaucoup d’habitants qui gagnent bien leur  vie », admet la bourgmestre. En 2014, ce taux devrait rester inchangé. «Avec toutes les nouvelles charges qui nous incombent, nous devrons sans doute un jour l’augmenter mais nous allons essayer de tenir encore cette législature », promet-elle.

     

    « FAIRE BANQUER LA CENTRALE »

    En analysant encore l’évolution des taxes, on se dit que d’ici 2018, mieux vaut donc vivre à Oreye qu’à Huy. Depuis 20 ans, les biens immobiliers des Hutois sont taxés au plus fort. En 1990, les centimes additionnels au précompte immobilier s’élevaient à 2.650, ce qui frappait déjà durement le portefeuille des citoyens. Bien plus que celui de tous les autres habitants de Huy-Waremme. En 2013, le taux est de 3100, soit le plus élevé de Belgique.

  • C’est à Oreye que la commune et la Province imposent le moins de taxes aux habitants

    taxes wallonie, taxes province de liège, taxes huy-waremme, ippUn coup d’oeil rapide sur le tableau ci-contre suffit à se rendre compte de la différence de taux d’imposition pratiqués dans les communes de l’arrondissement de Huy-Waremme. Ainsi, un couple moyen de travailleurs propriétaire d’une maison dans la région payera jusqu’à 806 euros de différence de taxes (entre Oreye et Hannut). C’est dire si la pression fiscale est différente d’une commune à l’autre, un argument que les jeunes couples qui souhaitent s’installer ont intérêt à prendre en compte.

    En fait, la taxation est inversement proportionnelle aux revenus. Logique: si on a plus de revenus, la commune peut taxer moins pour obtenir le même montant. À Lasne par exemple (Brabant wallon), commune la plus riche de Belgique (141 d’indice de richesse!), le PRI (précompte immobilier) communal ne s’élève qu’à 1.400 centimes additionnels et les taxes communales et provinciales combinées se chiffrent à 1.941euros, soit 1,5 fois de moins qu’à Hannut! À Oreye, outre un indice de richesse élevé (106), un autre facteur explique la “faible” taxation: la présence d’entreprise(s). “Le PRI de la sucrerie Orafti, ancienne raffinerie Notre-Dame, représente 20 % des recettes de la commune, soit 760.000 euros ”, souligne Jean-Marie Capelle, échevin des finances d’Oreye.

    Notons toutefois que la commune la plus “riche” de Huy-Waremme, Donceel (112 d’indice de richesse), n’est pas celle qui est la moins taxée: ses habitants paient chaque année 2.888 euros (taxes communales + provinciales). Hannut est l’une des communes, comme Faimes et Marchin, à avoir un IPP (impôt sur la personne physique) à 8,8%, soit le maximum.

    Ces trois communes forment également le trio de tête où les habitants paient le plus de taxes communales et provinciales, avec 3.017euros (Faimes, Marchin) et 3.048 euros (Hannut). À l’échelle des 262 communes wallonnes, nos villes et villages se situent entre la 12e et 223e place wallonne. Faimes se classe 212e (sur 262), ex-aequo avec Marchin, tandis que Hannut occupe la 223e place, la moins enviée de la région...

    A contrario, Oreye claironne en 12e position, avec un IPP de 6% (le plus bas de la région Huy-Waremme), 1.900 centimes additionnels de précompte immobilier et 2.242euros de taxes communales et provinciales. Bref, c’est l’entité number one de Huy-Waremme! C’est là-bas qu’on paie le moins. Viennent ensuite Lincent et Ouffet (toutes deux 62e au classement) avec 7,5 d’IPP, 2.400 centimes additionnels de PRI et 2.696 euros de taxes communales et provinciales par an. Notons que Huy est celle qui prélève le plus de centimes additionnels de PRI (3.100 contre 1.900 à Oreye par exemple).