inondations oreye

  • La vidéo d’une Orétoise qui fait le buzz suite au passage d'un 4x4 dans sa rue inondée.

    « Qu’est-ce qu’il est bête hein celui-là… » La vidéo commence par ces mots. Une habitante d’Oreye, au fort accent liégeois, scrute une voiture qui avance dans la rue des Combattants. Une rue complètement inondée, dimanche dernier. « Faut pas passer hein », avance-t-elle.

    « Bande de connards. Bande de cons. » La dame qui filme elle-même la scène avec son smartphone ne se tient plus. « Je vais porter plainte. Bande de connards ti ! Rien dans la cervelle ! »

    Nous avons pu joindre cette dame qui fait le buzz malgré elle sur internet. Elle a préféré garder l’anonymat. Mais elle nous explique très sympathiquement pourquoi elle en est arrivée là. « J’étais terriblement stressée et énervée par ces inondations. Ce n’est pas la première fois que ça m’arrive. Et en voyant à la télévision, les jours précédents, d’autres personnes touchées par les dégâts des eaux, j’avais expliqué que j’en pleurerais si ça m’arrivait. »

    C’est donc dans une situation de stress terrible que cette vidéo a été réalisée. Et on comprend parfaitement cette riveraine qui voulait protéger sa maison ! « Aujourd’hui, j’en rigole », affirme même notre interlocutrice. « Je ne vais évidemment pas porter plainte. J’ai dit ça sous le coup de la colère ! » Et d’ajouter : « Par contre, je suis assez fier de mon accent liégeois… »

    La vidéo, quelque peu surréaliste, se termine sur un magnifique : « Enlève la chaise à papy tout de suite, elle va être trempée ! » 

    Depuis que les images publiées le 27 mai ont refait surface sur les réseaux sociaux, des internautes se sont amusés à réaliser des parodies de la femme victime des inondations. Un certain Antonio Spoto a publié une vidéo dans laquelle il utilise des images de grosses productions américaines sur lesquelles il intègre la voix de l'habitante d'Oreye.

    (Article en ligne du journal La Meuse Liège)

    Capturefddf.JPG

    Un clic ici ou sur l'image pour découvrir la parodie


    la chaise à papy,vidéo papy,oreye,inondations oreye,papy oreye

  • Les riverains de la rue des Prés à Otrange (Oreye) ont encore vu le Geer déborder mardi soir: « Deux fois en un mois, on en a assez de cette situation » (+photos)

    DSC_0072.JPGLa nuit de mardi à mercredi a été agitée en Hesbaye. De nombreux villages ont connu des inondations. Les pompiers de Waremme sont restés sur le pied de guerre pendant de longues heures. A Oreye notamment, dans le village d’Otrange, les habitants ont eu très peur. L’eau est montée jusqu’à 50cm dans la rue. Pour les riverains de la rue des Prés, toujours très touchée dans ces cas-là, c’est un vrai ras-le-bol.

    Hier soir, les habitants de la rue des prés à Otrange ont eu très peur. L’eau du Geer est sortie de son lit et a vite envahi la voirie. Il s’en est fallu de peu pour que plusieurs maisons soient sous les eaux.  Mme Missotten a 80 ans, elle habite là depuis toujours et connaît très bien le problème. Elle a été secrétaire communale à Oreye et a déjà dû traiter ces dossiers durant sa carrière professionnelle.  « Mardi, aux alentours de 23h, l’eau était très haute. Il avait plu énormément et le niveau du Geer était très élevé. Il a fini par quitter son lit et envahir notre rue ».

    DSC_0091.JPGL’Orétoise a donc fait appel à son fils et à son petit-fils pour l’aider.  « Je ne peux pas le faire moi-même, je leur ai donc demandé un coup de main. Ils sont venus rehausser mes meubles, les mettre sur des palettes, pour éviter les dégâts au cas où l’eau entrerait, comme en juillet ».  

    Fort heureusement, Mme Missotten a eu beaucoup de chance : « La crue s’est arrêtée à trois centimètres du dernier seuil de l’escalier devant chez moi. Les dégâts sont donc limités à l’extérieur de l’habitation. Et je suis contente, parce que l’eau était vraiment boueuse. Je n’ose pas imaginer l’état de ma maison si l’eau était entrée ».

    DSC_0082.JPGD’autres voisins n’ont pas eu la même chance que Mme Missotten.  «Je sais qu’à côté, le voisin a eu de l’eau. Je ne suis pas la plus touchée. Deux fois en un mois, nous en avons vraiment marre de cette situation. Le Geer n’a pas été nettoyé depuis 40 ans chez nous. C’est la Région wallonne qui est censée le faire. Elle n’a pas le budget. Dégager la végétation permettrait déjà de libérer de la place pour le cours d’eau. C’est dommage qu’on ne fasse rien pour nous. Ça fait des années que cela dure et rien ne bouge », soupire-t-elle.

    DSC_0042.JPGIsabelle Albert, la bourgmestre d’Oreye, s’est rendue sur les lieux, au milieu de la nuit. « J’ai été appelée aux alentours d’une heure du matin par des riverains. Je comprends le désarroi de ces riverains, humainement, c’est très dur d’être touché deux fois en un mois. Nous faisons tout notre possible pour les soutenir. La commune a distribué des sacs de sable, nous avons installé des ballots de paille le long des cultures et remis en fonctionnement un bassin d’orage ».  Mais elle ne pense pas qu’il y ait de solution miracle : « Il a plu 60 litres d’eau en quelques heures. C’est ce qui tombe habituellement en un mois... Les terres sont gorgées d’eau. La météo est exceptionnellement mauvaise et fatalement, le Geer a fini par déborder. Nous essayons toujours de trouver des solutions en amont, mais il faut savoir que ce coin de la commune, ces quelques maisons, sont particulièrement vulnérables quand il y a des inondations. » (article du journal de ce jour)

    Album photos: Inondations à Otrange (26-08-2014)