hausse tarif tec

  • Une addition super-salée pour les clients du TEC ! Découvrez les nouvelles mesures qui vont faire mal...

    Capturer.JPGSix millions d’euros sont à trouver pour 2015 au sein du TEC. Pour le résorber, une hausse des tarifs verra le jour pour le 1e février 2015. Parmi les principales mesures, on veut citer les suivantes : une augmentation des tarifs multiparcours de 3,39 % en moyenne, une augmentation du « pass » pour les plus de 65 ans de 36 à 60 euros ; une augmentation du prix des abonnements de 2 % en moyenne et, enfin, une hausse du ticket « classique » d’un voyage de 1,9 à 2,1 euros (s’il est acheté à bord). Cet ensemble de mesures a été avalisé par le CA de la SRWT afin de le proposer au ministre de tutelle, Carlo Di Antonio (cdH). La fixation des prix des transports au sein du TEC est en effet une compétence du gouvernement wallon. Contacté par nos soins, le cabinet du ministre wallon de la Mobilité déclare : « Il a en effet été demandé à la SRWT de définir des pistes de recettes supplémentaires et d’économies possibles à réaliser. Nous sommes désormais en attente de la proposition du CA de la grille tarifaire envisagée.» Rappelons que la SRWT soumet des propositions au ministre de tutelle qui, s’il les avalise, les présente pour approbation au Gouvernent wallon. Carlo Di Antonio doit donc donner son feu vert à ces changements souhaités par la direction de la SRWT.

    Fin des Noctanbus dès cette année !

    La grille des tarifs devrait donc parvenir à ses services dans les prochains jours. Si trois millions d’euros seront trouvés via de nouvelles recettes, trois autres le seront via une réduction des dépenses. 1,5 million sera dégagé en réduisant les coûts de fonctionnement. La mesure la plus symbolique étant la suppression, dès ces fêtes de fin d’année, du service spécial « Noctambus ».« Nous serons amenés à revoir certaines actions, comme le Noctam- bus, en effet », confirme Stéphane Thiery, porte-parole de la SRWT. « Suppression est peut-être un peu fort, mais il y aura une forte réadaptation.» Selon nos informations, cette « réadaptation » sera la suivante : il n’y aura plus de Noctambus (lignes de bus gratuites de 19 à 7h la nuit de la Saint-Sylvestre), mais la gratuité sur les lignes existantes sera proposée. De quoi faire bondir le PTB+, via la voix de Damien Robert, président du parti en province de Liège : « Nous nous opposons à la suppression des Noctambus. Ce service rendu au public permet à des milliers de jeunes et de moins jeunes de pouvoir passer une belle fête de nouvel an en toute sécurité et de pouvoir se déplacer gratuitement.»

    Des économies partout…

    L’autre million et demi se ferait via l’adaptation de l’offre de transport où chaque société d’exploitation du TEC (Namur-Luxembourg, Liège-Verviers, etc.) devra examiner les services sur lesquels les économies pourront se faire. Par ailleurs, ce membre du CA nous confie que « le déficit aurait été bien plus important que 6 millions d’euros s’il n’y avait pas eu le saut d’index décidé par le fédéral. Cela aurait quasiment pu être le double. » Les syndicats dénoncent de leur côté des « mesures d’austérité» qui se feront « sur le dos des navetteurs et du TEC»

    Des grèves prévues en novembre et décembre...

    Le réseau du TEC connaîtra de très importantes perturbations durant les mois de novembre et décembre. Ainsi, les navetteurs ont  intérêt à cocher dans leur agenda les dates des 6 et 24 novembre, des 1er et 8 décembre ainsi que du 15 décembre. D’importantes perturbations qui iront de la suppression de certains parcours à la paralysie totale sont à prévoir. Le 15 décembre, tout le réseau sera à l’arrêt pour une grève nationale de 24 heures.