greve sncb

  • Attention, il n'y aura quasi aucun bus des TEC qui roulera dans la province de Liège ce lundi 19 octobre! La SNCB sera également en grève...

    Capture.JPG

    Ce lundi 19 octobre , le syndicat FGTB appelle à manifester à Liège, un an après la mise en place du gouvernement Michel 1er. Et nombreux sont les affiliés qui vont y participer. Toujours prompts sur la balle, les chauffeurs du TEC-Liège vont embrayer sur ce mouvement. 

    "Comme prévu ce lundi, la FGTB Liège organisera une grève générale de 24h les mesures gouvernementales qui attaquent notamment les services publics. Les dépôts seront donc fermés et nous appelons nos affiliés à venir nous rejoindre à 11h devant la gare des Guillemins pour soutenir les cheminots et autres centrales de la FGTB. Venez nombreux !" explique un délégué syndical

    Il se pourrait donc que des piquets de grève empêchent toute sortie de véhicules. Autant savoir donc, à part les privés et quelques bus épars de différents dépôts, il ne faudra pas compter sur ce moyen de transport pour se rendre à l’école, au bureau ou à un rendez-vous.

    L’activité de nombreuses grosses entreprises de la région liégeoise sera certainement aussi perturbée.

    Par contre, rien n’est encore annoncé du côté de la Poste,  de l’enseignement et des autres services publics.

    Côté entreprises privées, les grands magasins devraient ouvrir normalement. Seuls quelques délégués se rendront peut-être à la manifestation.

    Attention ! les cheminots en grève aussi...

    grève tec 19 octobre,manifestation 19 octobre liègeAprès le district de Bruxelles le 9 octobre dernier, ce sera ainsi le Luxembourg, Liège, Namur, une partie du Brabant et les 2 Flandres (occidentale et orientale) qui seront touchés le 19 octobre. Le lendemain, ce sera au tour du Hainaut, d’une partie du Brabant wallon, d’Anvers et du Limbourg.

    La CGSP-Cheminots proteste contre le plan stratégique pour le rail de la ministre Galant, et particulièrement contre « l’hémorragie de personnel statutaire qu’il faut à tout prix arrêter », avait récemment rappelé le syndicat en regrettant que le mouvement ne soit pas mené en front commun syndical. La CSC a en effet opté, « pour l’instant », pour le lancement d’une campagne d’information sur la vision stratégique du rail élaborée par la ministre fédérale de la Mobilité « plutôt que de partir immédiatement dans une logique de grève ».