grève tec

  • Importantes perturbations prévues au TEC Liège ces vendredi 28 septembre et mardi 2 octobre.

    Capture.JPG

    Autant savoir ! Ce vendredi 28 septembre, la CGSP TEC couvrira ses agents qui veulent participer à la manifestation à Bruxelles contre les mesures gouvernementales. Et il fera de même pour la grève prévue à Liège ce mardi 2 octobre.

    De nombreux usagers ont été pris de court jeudi dernier lorsque de nombreux chauffeurs de bus du TEC-Liège, affiliés à la CGSP, ont participé à la manifestation contre les mesures du gouvernement wallon à l’encontre des aides à la promotion de l’emploi (les fameux APE). 20 % des bus n’avaient pas pris le départ au dépôt de Robermont et 40 % à Jemeppe, laissant de nombreuses personnes seules et sans information à l’arrêt de bus.

    Alors autant savoir, deux autres actions se profilent dans les prochains jours.

    Ce vendredi 28 septembre, une nouvelle manifestation aura lieu, mais à Bruxelles cette fois, et contre les mesures gouvernementales qui touchent les travailleurs des services publics. « La participation des chauffeurs liégeois affiliés à la CGSP devrait être sensiblement la même que le 20 septembre, explique Dona Balbo, leur déléguée principale à Robermont. Mais les déclarations du ministre de tutelle Di Antonio et sa menace de sanctions ne devraient pas arranger les choses dans le bon sens... »

    Quant au mardi 2 octobre, il s’agira d’une grève couverte apparemment par les trois syndicats. Et là, la participation au rassemblement prévu sur l’îlot Tivoli à Liège devrait être plus important. Il faut s’attendre ce jour-là à la quasi absence de bus sur le réseau liégeois car il y aura des piquets aux sorties des dépôts.

  • La CGSP dépose un préavis de grève pour l'ensemble du groupe TEC les 30 novembre et 1er décembre!

    Capture.JPGLa CGSP dépose un préavis de grève au TEC pour deux jours! Découvrez le préavis ci-dessous...

    "Objet: PRÉAVIS CGSP/TBM

    Madame la Présidente
    Monsieur l'Administrateur Général
    Monsieur l'Administrateur Général Adjoint

    Suite à l’échec du Bureau de Conciliation Régional du 6 novembre 2017, à l’inquiétude grandissante du personnel du groupe TEC et comme le prévoit la CCT Amédis,
    la CGSP/TBM dépose un préavis de grève générale pour l’ensemble du groupe TEC d’une durée de 48 heures couvrant les journées du jeudi 30 novembre 2017 et du vendredi 1er décembre 2017.
    La CGSP/TBM couvrira toutes les actions qui se dérouleront lors de cette grève générale. Elle se réserve le droit de déposer un nouveau préavis si la situation n’évoluait pas dans les 3 dossiers conflictuels.

    Contre la fusion des 5 TEC, de l'imposition du service minimum, ainsi que des sanctions financières et disciplinaires pour les agents qui ne respectent pas les procédures AMEDIS"

    Plus amples informations dans les prochains jours...

  • Préavis de grève pour le 20 septembre et le 10 octobre au TEC! Des perturbations sont donc à prévoir...

    bus.JPGEstimant que "la coupe est pleine", la CGSP Tram-Bus-Métro a décidé de déposer des préavis de grève pour le 20 septembre, date à laquelle est prévue une manifestation intersectorielle de la CGSP wallonne à Namur, et pour le 10 octobre, journée de "réaction" à la politique gouvernementale organisée par le syndicat socialiste.

    "Ces trois dernières années, le ministre de tutelle des transports wallons a plongé le groupe TEC dans une position d'instabilité l'empêchant ainsi de fonctionner à plein régime notamment en réduisant de 10% le budget alloué aux Transports en commun wallons. Aujourd'hui, ce même ministre renforcé dans son optique libérale par la nouvelle majorité du gouvernement wallon, veut démanteler plus encore notre outil de travail en imposant une fusion du groupe TEC", dénonce notamment la CGSP dans un communiqué. Or, poursuit-elle, "cette fusion calquée sur le modèle de De Lijn est complètement à l'opposé de ce qu'il faut mettre en place pour un transport en commun de qualité."

    Le gouvernement a également décidé de "passer en force" en ce qui concerne le service minimum, en l'inscrivant dans le nouveau contrat de gestion, pointe encore la CGSP. "Le droit de grève est un droit fondamental et individuel qui ne peut être limité qu'à de très rares exceptions, dans le cas par exemple des centrales électriques ou les hôpitaux, à savoir dans des services dits "vitaux". Dès lors que les transports en commun wallons ne sont pas un service vital, que la Belgique a adhéré aux règles européennes en matière de service minimum et que de surcroît les organisations syndicales n'ont pas voix au chapitre pour la rédaction du contrat de gestion, la CGSP Tram-Bus-Métro s'oppose catégoriquement à cette mesure", ajoute-t-elle.

    "Appauvrir et désorganiser le secteur du transport en commun wallon tout en tentant de museler les organisations syndicales et en limitant leur pouvoir de réaction par l'imposition d'un service minimum, ne pourra à terme que le rendre imperfectible et hors de prix pour les usagers ainsi qu'invivable en termes de bien-être au travail pour le personnel du groupe TEC", conclut le syndicat qui appelle dès lors ses affiliés à se mobiliser "massivement" tant le 20 septembre que le 10 octobre.

  • Manifestation nationale de ce jeudi 29 septembre 2016. Situation au TEC Liège-Verviers.

    Capture.JPG

    Manifestation nationale de ce jeudi 29 septembre 2016
    Situation à 8h30

    En raison de la participation d’une partie de notre personnel à la manifestation nationale organisée  contre les mesures gouvernementales ce jeudi 29 septembre, environ 49% des services du TEC Liège-Verviers sont assurés. La situation est quelque peu contrastée selon les régions :

    • Bassenge :                  25% des services sont assurés ;
    • Eupen :                       tous les services sont assurés ;
    • Jemeppe :                   31% des services sont assurés ;
    • Omal :                        54% des services sont assurés ;
    • Oreye :                       aucun service n’est assuré ;
    • Robermont :               49% des services sont assurés ;
    • Rocourt :                    30% des services sont assurés ;
    • Verlaine :                   aucun service n’est assuré ;
    • Verviers :                    81% des services sont assurés ;
    • Wanze :                      aucun service n’est assuré ;
    • Warzée :                     79% des services sont assurés.


    Pour connaître le dépôt dont dépend votre ligne, consultez la liste.


    Attestation et remboursement

  • Attention, il n'y aura quasi aucun bus des TEC qui roulera à Liège ce mercredi !

    Capture.JPG

    Ce mercredi, les trois syndicats appellent à manifester à Bruxelles, un an après la mise en place du gouvernement Michel 1er. Et nombreux sont les affiliés qui vont y participer.

    Toujours prompts sur la balle, les chauffeurs du TEC-Liège vont embrayer sur ce mouvement. « Effectivement, je crains de fortes perturbations ce mercredi sur notre réseau », confirme Carine Zanella, la porte-parole de la société.

    « Je peux déjà vous dire que le dépôt de Jemeppe sera à l’arrêt complet ou quasi complet, explique Vicky Henderick, la représentante de la CGSLB, deuxième syndicat du TEC Liège. Et 70 à 80 % des chauffeurs feront de même au dépôt de Robermont. »

    Il se pourrait même que des piquets de grève empêchent toute sortie de véhicules. Autant savoir donc, à part les privés et quelques bus épars de différents dépôts, il ne faudra pas compter sur ce moyen de transport pour se rendre à l’école, au bureau ou à un rendez-vous.

    Même scénario du côté des Mairies de quartier de la Ville de Liège qui fermeront leurs portes car trop d’agents ont déjà prévu de se rendre à Bruxelles pour manifester. Les autres services de la Ville seront aussi perturbés, mis à part le service de déclarations des naissances.

    L’activité de nombreuses grosses entreprises de la région liégeoise sera aussi perturbée. Ce sera le cas à ArcelorMittal, à la FN Herstal et à Techspace Aero.

    Par contre, rien n’est encore annoncé du côté de la Poste, de la SNCB, de l’enseignement et des autres services publics.

    Côté entreprises privées, les grands magasins devraient ouvrir normalement. Seuls quelques délégués se rendront peut-être à Bruxelles.

  • Deux nouvelles déviations sur les lignes 175 et 247 des TEC Oreye.

    chiots.2.jpg

    Oreye, rue des Combattants : travaux routiers
    Déviation des lignes 175 et 247

    Depuis ce mardi 21 avril à 10h00 et pour une durée indéterminée, les autobus sont déviés dans les deux sens de circulation entre les arrêts « Otrange Eglise » et « Thier de Mont ».
    Les arrêts « Otrange Pont », « rue des Combattants » et « Otrange Château » sont reportés à un arrêt provisoire implanté rue du Pont.

    Oreye, rue des Combattants : kermesse 
    Déviation  de la ligne 175
    Uniquement de 14h à 22h00

    Du vendredi 24 au dimanche 26 avril, les autobus sont déviés, dans les deux sens de circulation, par les rues de Liège et du Ruisseau.

    Les arrêts « Gendarmerie » et « Eglise » sont reportés aux arrêts provisoires implantés rue de Liège.
    L’arrêt « Chemin du Village », en direction de la banlieue, sera reporté à l’arrêt du même nom de la ligne 75, situé sur la Grand Route (N3).

  • Grève TEC Liège-Verviers: de fortes perturbations à prévoir ce jeudi 19 mars !

    677819432_B971504904Z.1_20131128220433_000_G5E1J6DBT.2-0.jpgLe front commun syndical a annoncé son soutien à différentes actions qui auront lieu dans le pays à la fin du mois de mars. "Le 19 mars, nous appelons également au soutien à l'action que mèneront les services publics à Bruxelles".

    Ce soutien du personnel impliquera de fortes perturbations sur tout le réseau du TEC Liège-Verviers.

    D'autres grèves sont à prévoir... Prenez vos précautions !

  • Liège: attention, risque de perturbations sur le réseau TEC mercredi 11 mars et le jeudi 19 mars !

    Capturer.JPGLes organisations syndicales participeront en front commun à une journée d’action interprofessionnelle à Bruxelles, ce mercredi 11 mars (et pas 12/03). Il pourrait y avoir des perturbations sur le réseau de bus.

    Par conséquent, «  des perturbations sont à prévoir sur le réseau du groupe TEC durant cette journée  », prévient la direction de la SRWT, qui présente d’ores et déjà ses excuses pour les désagréments qui pourraient en résulter. 

    Une autre action syndicale est prévue le 19 mars.Mieux vaut donc s’organiser en conséquence...

  • Grosses perturbations prévues au TEC Liège ce jeudi: prenez vos précautions!

    1310243529_B973967829Z.1_20141104124930_000_GL83DLC86.1-0.jpgCe jeudi 6 novembre est le jour choisi par les syndicats pour appeler à une grande manifestation nationale à Bruxelles contre les mesures prévues par le nouveau gouvernement. De nombreux affiliés du TEC Liège ont déjà prévu de s’y rendre et seront couverts par leur syndicat. Il faut donc s’attendre à de grosses perturbations dans le service.

    « Je suis incapable de vous dire combien de bus rouleront ce jeudi, explique Carine Zanella, la directrice commerciale du TEC-Liège. Des informations contradictoires me parviennent des deux gros dépôts de Robermont et de Jemeppe. Mais je sens qu’il y aura de grosses perturbations. »

    Du côté syndical, personne ne veut non plus donner de chiffres mais ils sentent que la mobilisation est importante. Il n’y aura pas de piquets devant les entrées des dépôts vu qu’il ne s’agit pas d’une « grève », mais d’une « manifestation ». Mais ce sont les chauffeurs eux-mêmes qui ne se présenteront pas au travail.

    Un conseil donc : ne comptez pas trop sur un bus ce jeudi en région liégeoise. Et prenez vos précautions ! Plus d'infos concernant le dépôt d'Oreye ce mercredi soir et jeudi matin.